Skip to main content

Les gardiens ne veulent pas qu'on touche à leur but

Les gardiens veulent que la ligue trouve d'autres solutions pour créer plus d'attaque

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

NASHVILLE - Les gardiens de la LNH persistent et signent : la ligue doit envisager d'autres solutions que celles de réduire leurs pièces d'équipement ou d'agrandir les filets afin de créer plus d'attaque.

Ben Bishop du Lightning de Tampa Bay est un des rares gardiens qui affirme qu'il se résoudrait, advenant que la ligue impose des buts plus grands. Mais en insistant pour dire que ce n'est absolument pas la solution qu'il privilégie.

« Je comprends. Il (Bishop) mesure sept pieds huit pouces! », a répondu à la blague Roberto Luongo au Match des étoiles 2016 Honda de la LNH, quand on lui a rapporté l'ouverture de Bishop.

Une ouverture que Luongo des Panthers de la Floride et Cory Schneider des Devils du New Jersey, d'anciens coéquipiers chez les Canucks de Vancouver, ont refermée à double tour.

« Je serais possiblement prêt à faire n'importe quoi pour ne pas que ça arrive », a lancé Schneider en fin de semaine dernière.

Schneider a martelé qu'on dénaturerait le sport en modifiant les buts, comme si au basketball on décidait d'agrandir l'anneau du filet ou même d'élever le filet parce que les joueurs sont trop grands.

Pour Luongo, le sujet a déjà été d'actualité et il n'y a pas lieu d'y débattre de nouveau.

« Il faut regarder ailleurs que l'équipement des gardiens ou l'agrandissement des buts, si on veut créer plus d'attaque, a-t-il affirmé. Ç'a davantage à voir avec le jeu et c'est là-dessus qu'il faut se pencher. Il faut trouver des façons d'ouvrir le jeu, de favoriser les chances de marquer et les buts. Les chances de marquer et les buts, c'est ce qui rend le sport enlevant. L'accent devrait être mis là-dessus plutôt que sur n'importe quoi d'autre. »

Poteaux amincis?

L'unique arrangement que le vétéran gardien québécois serait prêt à accepter, c'est qu'on rapetisse les poteaux de l'intérieur, ce qui augmenterait un peu l'espace à l'intérieur du filet sans toucher à la dimension du cadre actuel.

« De cette façon, les tirs qui frappent les poteaux auraient de meilleures chances de finir en buts. Ça pourrait donner quelques buts additionnels par match. »

Pour ce qui est de l'agrandissement des surfaces de jeu, une suggestion soulevée dernièrement par Brian Burke des Flames de Calgary, Luongo n'est pas convaincu que ce soit une bonne solution.

« Est-ce qu'il se marque plus de buts sur les grandes patinoires en Europe? Je ne sais pas. Je pose la question. Je n'ai pas analysé ça. C'est vrai que les gars sont plus imposants et qu'il y a moins d'espace sur la glace. Je ne nie pas qu'on doive vraiment trouver un moyen de favoriser l'attaque. »

Schneider a dit trouver que la problématique n'est pas si importante parce qu'il y a des matchs à bas scores qui peuvent être autant enlevants que des matchs de 7-4. Il a soumis que le nombre de tirs bloqués par les joueurs devant les gardiens ainsi que les stratégies de blocage de la zone neutre sont des facteurs à considérer au même titre que le brio des gardiens.

Pour lui, la réduction des pièces d'équipement pourrait même avoir l'effet contraire que celui recherché. À titre d'exemple, il a relevé que la diminution de quelques pouces de la largeur des jambières à l'époque lui avait permis de gagner en agilité et, conséquemment, d'être plus efficace devant le filet.

« J'avais plus de liberté de mouvement et j'ai même trouvé que ç'a tourné à mon avantage. Je suis imposant physiquement, la possibilité qu'on apporte des retouches à des pièces d'équipement n'est pas réellement une source de préoccupation pour moi », a résumé Schneider.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.