Skip to main content

Gagné : Le moment des récompenses

Claude Giroux, Pekka Rinne, Gerard Gallant, Mathew Barzal et Victor Hedman figurent au tableau d'honneur de notre chroniqueur Simon Gagné

par Simon Gagné / Chroniqueur LNH.com

Simon Gagné a disputé 14 saisons dans la LNH et il a réussi 291 buts et totalisé 601 points en 822 matchs, connaissant notamment deux saisons de 40 buts et plus. Il a remporté la Coupe Stanley dans l'uniforme des Kings de Los Angeles en 2012. Sur la scène internationale avec le Canada, il a savouré la conquête de la médaille d'or aux Jeux olympiques de 2002 à Salt Lake City et la conquête de la Coupe du monde en 2004. Sélectionné au 22e rang du repêchage 1998, il a successivement porté les couleurs des Flyers de Philadelphie, du Lightning de Tampa Bay, des Kings de Los Angeles et des Bruins de Boston. Simon a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com chaque semaine afin de discuter de l'actualité de la LNH.

Avant de passer aux choses sérieuses la semaine prochaine, je vous dresse ma liste des joueurs les plus méritants en saison régulière pour les cinq principaux trophées qui seront remis au terme de la Finale de la Coupe Stanley.

Commençons par le trophée Hart, qu'on remet au joueur le plus utile à son équipe. Réglons tout de suite une chose : mon choix n'est pas Connor McDavid des Oilers d'Edmonton tout simplement parce que j'estime que le gagnant doit faire partie d'une équipe qui prend part aux séries éliminatoires. C'est mon critère numéro un. Pour moi, c'est comme si on décidait d'accorder le trophée Conn Smythe -- joueur le plus utile en séries -- à un joueur qui a été éliminé en demi-finale de la Coupe Stanley.

Le trophée que je pourrais toutefois remettre à McDavid, c'est le prix Ted Lindsay qui est une distinction pour le meilleur joueur de la LNH tel que reconnu par ses pairs.

Si on parle de joueur le plus utile à son équipe, vous direz peut-être que je suis teinté orange et noir dans mon choix, mais je donnerais mon vote à Claude Giroux des Flyers de Philadelphie.

Les Flyers n'ont pas participé aux séries la saison dernière et Claude a essuyé sa part de critiques. Il est de retour en grande forme cette saison et les Flyers seront de retour en séries. Il est en mission avec sa façon de jouer.

Video: BOS@PHI: Giroux donne la victoire aux Flyers

On peut dire la même chose d'Anze Kopitar des Kings de Los Angeles, qui représente mon deuxième choix. Kopitar connaît peut-être sa meilleure saison en carrière. Les Kings doivent par contre accéder aux séries sinon je l'écarte.

Nathan MacKinnon de l'Avalanche du Colorado et Taylor Hall des Devils du New Jersey se retrouvent dans la même situation.

Steven Stamkos du Lightning de Tampa Bay est un autre qui a largement contribué au retour de son équipe en séries et il obtiendra sans doute une grande part du vote.

Les noms d'Evgeni Malkin des Penguins de Pittsburgh et de Pekka Rinne des Predators de Nashville méritent d'être inclus dans la liste. Rinne est la pierre angulaire des Predators depuis plusieurs saisons.

Le vétéran gardien finlandais, vous l'aurez deviné, est mon choix pour l'obtention du trophée Vézina. Il figure au haut de la liste dans plusieurs catégories chez les gardiens, avec entre autres 41 victoires et huit blanchissages.

C'est pas mal une course à deux, avec Andrei Vasilevskiy du Lightning. On ne peut pas passer sous silence le brio des Connor Hellebuyck des Jets de Winnipeg, Marc-André Fleury des Golden Knights de Vegas et Tuukka Rask des Bruins de Boston.

Gerard Gallant des Golden Knights fait cavalier seul pour le titre de meilleur entraîneur (trophée Jack-Adams).

C'est exceptionnel ce qu'il a accompli avec un ramassis de joueurs en provenance des 30 autres équipes. Il va être le gagnant. Je ne vois personne d'autre.

Mentions honorables à Bruce Cassidy des Bruins, à Peter Laviolette des Predators et à Jon Cooper du Lightning.

Pour ce qui est du trophée Calder, Mathew Barzal des Islanders de New York représente le choix logique. S'il n'avait pas été blessé, Brock Boeser des Canucks de Vancouver aurait pu le chauffer. Yanni Gourde du Lightning ne volerait pas sa place au sein du trio de finalistes.

Video: PHI@NYI: Barzal marque d'un tir précis

C'est une bonne cuvée de recrues cette saison, avec le défenseur Charlie McAvoy des Bruins ainsi que les attaquants Clayton Keller des Coyotes de l'Arizona et Nico Hischier des Devils du New Jersey.

On peut déjà avancer le nom de l'attaquant Ryan Donato des Bruins comme sérieux candidat pour le Calder en vue de la saison prochaine.

La lutte pour l'obtention du trophée Norris est plus difficile à prédire qu'à l'accoutumée. C'est ouvert cette saison parce qu'il n'y a pas d'Erik Karlsson ou de Brent Burns. J'ai un penchant pour Victor Hedman du Lightning. Drew Doughty des Kings et Roman Josi des Predators sont mes deux autres candidats, dans l'ordre. Je préfère Josi à P.K. Subban parce qu'il est appelé à jouer un rôle plus important au sein du principal duo de défenseurs des Predators.

John Carlson des Capitals de Washington connaît une bonne saison à l'attaque, mais sa fiche négative en défense joue en sa défaveur.

Des jumeaux marquants

On retiendra des frères Daniel et Henrik Sedin des Canucks qu'ils ont été les jumeaux les plus prolifiques de l'histoire de la LNH. Il y a eu beaucoup de duos de frères, même des trios comme le plus célèbre, celui des frères Stastny, mais pas de jumeaux comme les Sedin. Des jumeaux identiques, en plus! J'ai toujours été incapable de les différencier autrement que par leur numéro quand j'étais joueur. Même aujourd'hui, j'ai de la difficulté. Ça m'a aidé à partir du moment où l'un a porté le 'C' sur son chandail et l'autre un 'A'.

Les Suédois sont identiques même dans leur style de jeu. On se demandait lequel était le marqueur et le fabricant de jeux. Une saison, c'était Henrik qui réussissait le plus de buts et la saison suivante, c'était Daniel. On aurait dit qu'ils s'échangeaient ça.

Video: VAN@CHI: H. Sedin bat Bérubé sur le retour

Avec le recul, on aurait pu difficilement imaginer qu'ils ne jouent pas ensemble. Le destin à l'époque a fait qu'ils ont pu réaliser le rêve qu'ils caressaient de jouer ensemble. Les Canucks, avec leur directeur général Brian Burke dans le temps, ont bien joué leurs cartes au repêchage 1999 afin de réclamer les jumeaux aux deuxième et troisième rangs au total.

Dix-neuf ans plus tard, les Canucks et les Sedin sont à jamais indissociables.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.