Skip to main content

Filip Forsberg, le catalyseur de l'attaque des Predators

Avec sa récolte de trois points, le Suédois a permis à son équipe de forcer la tenue d'un match no7

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

P.K. Subban l'avait promis et grâce au brio de Filip Forsberg, qui a connu une soirée magistrale avec une récolte de deux buts et une passe - dont un filet absolument à couper le souffle - cette prédiction s'est matérialisée. Les Predators de Nashville ont signé une victoire de 4-0 face aux Jets de Winnipeg, mardi soir, et retourneront effectivement à domicile jeudi pour la tenue d'un match ultime.

Le Suédois de 23 ans a été l'élément déclencheur, lundi soir, permettant à son équipe de remporter la victoire. Il possède cette capacité incroyable à marquer des buts spectaculaires à des moments cruciaux depuis le début des séries.

Sans contredit, il est au cœur de l'attaque des Predators - pour ne pas dire le cœur - et il est un attaquant fait sur mesure pour affronter les imposants Jets en raison de son approche plus directe et physique.

Le but spectaculaire est survenu en troisième période, alors que son équipe avait une avance de 2-0 - c'est lui d'ailleurs qui avait porté le score à 2-0 avec son sixième filet des séries à mi-chemin du deuxième tiers. Les Predators appliquaient de la pression en territoire ennemi, à la recherche d'un troisième but pour porter le coup de grâce aux Jets.  

Video: NSH@WPG, #6: Forsberg marque entre ses patins

Voyant son coéquipier Viktor Arvidsson (deux buts, une passe) derrière le filet, Forsberg s'est installé tout juste à la droite du gardien Connor Hellebuyck. Il a accepté la passe d'Arvidsson, s'est faufilé la rondelle et le bâton entre les jambes, avant de glisser le disque entre les jambières de Hellebuyck pour son deuxième but du match.

Ce n'est pas la première fois que l'ancien choix de 1re ronde (11e au total) des Capitals de Washington exécute ce genre de jeu. Il semble que cela soit devenu naturel pour ce dernier. 

« Je ne suis pas certain que naturel est le mot exact. Cela prend beaucoup de pratique et bien des choses doivent se mettre en place. On essaie de le faire à l'entraînement, pour s'amuser et une fois de de temps en temps on obtient l'occasion de le faire dans un match et on tente le coup », a déclaré Forsberg au terme de la rencontre.

Ce but n'est certainement pas passé inaperçu aux yeux de ses coéquipiers, même s'il les a habitués à ce type de séquence.

« J'ai l'impression que depuis le début des séries, Forsberg a déjà inscrit au moins trois ou quatre buts vraiment incroyables et c'est difficile de dire lequel est le plus beau. Quand je le regarde jouer, je suis un simple fan », a mentionné Pekka Rinne au sujet de son coéquipier. Le gardien de but finlandais a, lui aussi, été solide dans ce match, repoussant les 34 tirs qu'il a reçus pour signer son deuxième jeu blanc.

Video: undefined

Même son de cloche du côté de l'entraîneur-chef des Preds, Peter Laviolette, qui n'en revenait tout simplement pas de ce but magnifique marqué par son attaquant vedette. 

« Je pense qu'on peut s'entendre pour dire que Fil est un joueur d'impact. Sur son deuxième but, son trio a effectué du très bon travail, mais il devait quand même trouver une façon de compléter le tout. Soyons honnêtes, personne ici, dans cette salle, n'est en mesure de faire ce jeu. On doit lui donner beaucoup de crédit », a révélé Laviolette. 

Avec sa performance de trois points mardi soir, Forsberg a maintenant accumulé 15 points depuis le début des séries (en 12 rencontres) ; un point de moins que son record personnel de 16 (en 22 matchs) - acquis l'an dernier lorsque les Predators ont plié l'échine en finale de la Coupe Stanley face aux Penguins de Pittsburgh, en six matchs.

Lorsque ça compte, Forsberg est généralement en mesure d'élever son jeu d'un cran pour mener son équipe à la victoire. Il n'a pas froid aux yeux et aime relever les défis qui se présentent à lui. 

« C'est le plus amusant. C'est impossible d'avoir plus de plaisir que lors des matchs sans lendemain. Il faut simplement essayer d'en profiter le plus possible, » a ajouté Forsberg, pour le compte de l'Associated Press.

En 54 matchs au tournoi printanier en carrière, l'ailier gauche a marqué 22 buts et ajouté 19 mentions d'aide pour un total de 41 points. Il est un véritable leader pour sa formation et ses coéquipiers l'apprécient énormément.

« Il réussit certaines manœuvres que seuls quelques joueurs dans cette ligue peuvent accomplir. Nous sommes en séries éliminatoires et lui réalise quelque chose d'énorme comme ça. Il a déjà élevé son jeu d'un cran comme ça en séries auparavant et nous en aurons besoin encore pour la suite », a déclaré Subban (fiche de plus -2 et 24:43 de temps d'utilisation).

Subban a raison. Si les Predators espèrent éliminer les Jets jeudi soir - la journée de congé additionnelle est en raison du concert de Justin Timberlake au Bridgestone Arena mercredi soir - Forsberg devra encore une fois être en pleine forme et sortir un autre lapin de son chapeau. 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.