Skip to main content

Dix joueurs qui ont excellé au Défi estival selon LNH.com

Beecher, Byram et Caufield ont fait bonne impression en vue du CMJ 2020

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

PLYMOUTH, Michigan - Après avoir disputé 11 matchs en huit jours dans le cadre du Défi estival du Mondial junior, le Canada, les États-Unis, la Suède et la Finlande ont quitté le USA Hockey Arena après avoir franchi une autre étape dans le cadre du processus de sélection des joueurs qui s'aligneront au Championnat mondial junior de la FIHG 2020. Le tournoi aura lieu du 26 décembre au 5 janvier en République tchèque.

« Je dirais que dans l'ensemble, ça s'est bien déroulé, a déclaré le directeur général de l'équipe des États-Unis John Vanbiesbrouck. L'aréna est un bel endroit pour recevoir un tel événement. J'ai trouvé que ç'a été des bons matchs la plupart du temps et nous avons vu ce que nous avions besoin de voir. »

À LIRE AUSSI: Défi estival du Championnat mondial junior: notes de la neuvième journéeLafrenière assume son statut de potentiel premier choix au total

Il y aura beaucoup de hockey qui va encore se jouer d'ici le moment où les formations seront finalisées en décembre, mais voici pour le moment 10 joueurs qui ont fait belle impression au Défi estival (présentés en ordre alphabétique):
 
John Beecher, A, É.-U. (Bruins de Boston)
 
Cet attaquant de 18 ans a évolué la saison dernière dans les deux derniers trios de l'équipe des moins de 18 ans du Programme de développement de l'équipe nationale de USA Hockey. Alors qu'on lui a donné l'occasion de jouer un rôle d'attaquant de calibre top-6 au Défi estival, il a su exploiter sa grande taille (6 pieds 3 pouces, 210 livres) et son impressionnante vitesse pour marquer quatre buts en cinq matchs, dont deux en l'espace de 33 secondes dans une victoire de 7-1 contre la Finlande, le 28 juillet.
 
Tweet from @StarsStripesHKY: Here is Beecher's second of the game, third of the tourney. Beecher does a great job of jumping in to the play, goes backdoor and finishes. #WJSS #NHLBruins #GoBlue #NTDP pic.twitter.com/wOWcSWH01Z
 
« Il a marqué quatre buts et je pense qu'il a eu quelque chose comme huit échappées, a noté Vanbiesbrouck. Il représente une menace même quand il évolue en désavantage numérique, il est menaçant quand il joue nord/sud… Il est dans la course pour obtenir une place dans l'équipe, c'est certain. »
 
Bowen Byram, D, Canada (Avalanche du Colorado)
 
Réclamé au quatrième rang du repêchage 2019 de la LNH, Byram (6-0, 193) affiché d'assez belles habiletés et assez d'assurance pour avoir des chances de jouer dans la LNH cette saison. L'arrière de 18 ans a amassé deux mentions d'aide et il a affiché un différentiel de plus-4 en deux rencontres.

« Il a un formidable coup de patin, mais c'est son sens du hockey qui ressort avant tout, a dit l'entraîneur de l'équipe canadienne Dale Hunter. Il fait bien circuler la rondelle, il travaille bien autour du filet, il fait le bon jeu. En avantage numérique, il est très trompeur à la ligne bleue. Il ne télégraphie pas ce qu'il va faire avec la rondelle, où il va la diriger, ce qui rend la vie difficile aux joueurs en désavantage numérique. »
 
Cole Caufield, A, É.-U. (Canadiens de Montréal)
 
Caufield (5-7, 162) a terminé à égalité en tête du classement du Défi estival pour les buts, avec quatre, et les points, avec sept en cinq matchs, et les trois filets qu'il a inscrits dans les trois derniers matchs des siens étaient tous dignes des faits saillants de la semaine.

L'attaquant de 18 ans a battu le gardien du Canada Hunter Jones (Wild du Minnesota) au-dessus de son épaule droite, du côté rapproché d'un angle restreint, mardi (https://twitter.com/StevenEllisTHN/status/1156324925176725504) et la feinte des pieds qu'il a effectuée devant le défenseur finlandais Ville Heinola (Jets de Winnipeg) lui a permis d'ouvrir un couloir de tir, si bien qu'il a ensuite pu battre le gardien Jasper Patrikainen d'un tir bas du côté du gant, vendredi (https://twitter.com/StarsStripesHKY/status/1157404666357067777). Caufield a ensuite trouvé la toute petite ouverture au-dessus de l'épaule du gardien du Canada Alexis Gravel (Blackhawks de Chicago) du côté rapproché, samedi.
 
Tweet from @StarsStripesHKY: Cole Caufield doing Cole Caufield type things. On the PP, Caufield just snipes on top shelf to put Team USA back in the lead. #WJSS #GoHabsGo #NTDP #Badgers pic.twitter.com/imIMn6XAIa
 
« Il se rend aux bons endroits sur la patinoire, a souligné l'entraîneur de l'équipe américaine Scott Sandelin. Il est costaud, il est solide sur ses patins et il affiche du cran dans sa façon de jouer. Ça m'impressionne à quel point il est solide sur patins. Et juste la façon dont il déniche des espaces libres sur la glace et sait où aller pour aller chercher la rondelle, pour obtenir des occasions de but... Et le meilleur dans tout ça, c'est qu'il ne craint pas d'aller se mettre le nez dans les endroits difficiles. »
 
Kirby Dach, A, Canada (Blackhawks de Chicago)
 
L'attaquant de 18 ans s'est vite acclimaté à ses compagnons de trio au centre de la première unité offensive du Canada, complétée par Joseph Veleno (Red Wings de Detroit) et Alexis Lafrenière, dans les deux matchs qu'ils ont disputés ensemble. Le meilleur match de Dach a été celui de mardi contre les États-Unis, quand il a inscrit deux buts et effectué une passe arrière depuis l'enclave, ce qui lui a permis de récolter une aide sur le but en avantage numérique de Veleno.

Tweet from @StevenEllisTHN: Kirby Dach makes a beautiful pass to Joe Veleno, who opens the scoring at 1-0. #WJSS pic.twitter.com/mfLwgPt7Nl
 
« Il est un joueur complet, a dit Veleno. Il joue bien aux deux extrémités de la patinoire, il peut réaliser des jeux, il peut marquer des buts, il est robuste, il est gros (6-4, 197) sur la glace. Il réussit pas mal de beaux jeux. Je trouve qu'il est un joueur de centre complet qui va être un très bon joueur dans la LNH. Il va laisser une grande marque un de ces jours. »
 
Joel Farabee, A, É.-U. (Flyers de Philadelphie)
 
Farabee (6-0, 164) a récolté cinq points (trois buts, deux passes) en quatre matchs, y allant notamment du filet vainqueur contre le Canada, samedi, et l'attaquant de 19 ans va probablement jouer un rôle important au Championnat mondial junior 2020, à moins qu'on le retienne dans la LNH. 
 
Tweet from @HeresYourReplay: Here's the beauty by @FarabeeJoel to make it 4-3 USA #WJSS pic.twitter.com/ujhGOOEZk1
 
« Selon moi, j'ai joué exactement de la même façon que l'an dernier, a affirmé Farabee. J'ai joué avec ardeur, j'ai été bon dans les deux sens du jeu. Je pense avoir tout donné. Je n'ai aucun regret par rapport à cette semaine. Je suis heureux d'avoir, je l'espère, la chance de jouer encore une fois pour les États-Unis, mais si je suis dans la LNH, c'est probablement préférable comme situation. Je suis fébrile. Ce sera bon pour moi d'une façon ou d'une autre. »
 
Ville Heinola, D, Finlande (Jets de Winnipeg)
 
Heinola (5-11, 178) a amassé quatre aides en quatre matchs même s'il a raté une rencontre en raison d'une blessure au poignet droit. Outre son jeu solide sur la patinoire, on s'est fié à l'arrière de 18 ans pour qu'il joue un rôle de meneur après avoir aidé la Finlande à décrocher la médaille d'or au Championnat mondial junior 2019.

« Évidemment, c'est un des joueurs de premier plan dans le monde, a noté l'entraîneur adjoint de la Finlande Tuomo Ruutu. Il était déjà là au dernier tournoi, alors nous espérons qu'il pourra nous aider cette fois-ci aussi. »
 
Alexander Holtz/Lucas Raymond, A, Suède (admissibles au Repêchage 2020 de la LNH)
 
Holtz (5-11, 192) et Raymond (5-11, 170), qui ont tous deux 17 ans, ont chacun inscrit une mention d'aide en cinq matchs. Bien qu'aucun des deux n'ait affiché une grande production sur la feuille de pointage, Holtz a été le meneur de la Suède au chapitre des tirs au but, avec 14, tandis que Raymond a pris le deuxième rang avec 12, et ils se sont tous les deux fait remarquer par les occasions dangereuses qu'ils ont créées à pratiquement toutes leurs présences sur la patinoire. Leur coéquipier Jacob Olofsson (Canadiens de Montréal), qui a été leur joueur de centre pendant trois matchs, a affirmé qu'ils sont les attaquants les plus doués de la Suède.

« Nous savions qu'ils étaient vraiment talentueux et habiles, a déclaré l'entraîneur de la Suède Tomas Monten. Mais ce qui les aide dans leur jeu, c'est qu'ils travaillent vraiment fort, ils patinent, ils ne craignent pas de se rendre dans les endroits difficiles… Raymond est davantage un fabricant de jeux et Holtz est plus un franc-tireur, un marqueur. Mais ils ont été bons avec nous. Ils ont montré qu'ils veulent être dans la course pour obtenir un poste en vue du Championnat mondial junior. »
 
Alexis Lafrenière, A, Canada (admissible au Repêchage 2020 de la LNH)
 
Lafrenière (6-1, 192) a enregistré deux passes en deux matchs, et l'attaquant de 17 ans a été menaçant à pratiquement toutes ses présences sur la glace. Son trio, complété par Dach et Veleno, pourrait être réuni à nouveau au Championnat mondial junior 2020.

« Il réussit des jeux incroyables, que même moi je ne vois pas venir parfois, mais il arrive quand même à placer la rondelle sur mon bâton ou il la place sur le bâton de quelqu'un d'autre, a indiqué Veleno. Il est tellement dynamique, tu ne sais jamais ce qu'il va faire. J'ai appris à le suivre un peu partout sur la glace et à être prêt, le bâton bien placé sur la glace… et il va te trouver. »
 
Tweet from @StevenEllisTHN: Kirby Dach has his second goal of the night after some great puck movement by everyone on the ice. Alexis Lafreniere with a couple of touches. 4-1 Canada. #WJSS pic.twitter.com/2MkSCKr8C4
 
Sampo Ranta, A, Finlande (Avalanche du Colorado)
 
Ranta (6-2, 190) était motivé après avoir été le dernier joueur retranché de la formation de la Finlande qui a remporté la médaille d'or au Championnat mondial junior 2019. L'attaquant de 19 ans a amassé six points (quatre buts, deux passes), tous à armes égales, en cinq rencontres disputées au Défi estival.
 
Tweet from @StarsStripesHKY: Golden Gopher Sampo Ranta puts Finland up 1-0 midway thru the opening period. Ranta chips the puck past Bode Wilde and beats Isaiah Saville with the pretty backhand. #WJSS #GoAvsGo #Gophers #Isles pic.twitter.com/MxUquR0Cu6
 
« Je veux y être cette année, faire partie de l'équipe, jouer un rôle très important au sein de notre équipe », a-t-il dit.
 
Mentions honorables: Samuel Fagemo, A, Suède (Kings de Los Angeles); Nolan Foote, A, Canada (Lightning de Tampa Bay); Anttoni Honka, D, Finlande (Hurricanes de la Caroline); Spencer Knight, G, É.-U.(Panthers de la Floride); K'Andre Miller, D, É.-U.(Rangers de New York); Patrik Puistola, A, Finlande (Hurricanes de la Caroline); Nicholas Robertson, A, É.-U. (Maple Leafs de Toronto); Joseph Veleno, A, Canada (Red Wings de Detroit); Trevor Zegras, A, É.-U. (Ducks d'Anaheim)
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.