Skip to main content

Des projets plein la tête sur la scène internationale

La LNH et l'Association espèrent créer de nouvelles compétitions qui viendront s'ajouter à la Coupe du monde

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste senior NHL.com

TORONTO - La Coupe du monde de hockey 2016 sera le point de départ de ce qui deviendra, espèrent la LNH et l'Association des joueurs de la LNH, un vaste calendrier de matchs internationaux dans les années à venir.

Le commissaire de la LNH Gary Bettman et le directeur exécutif de l'AJLNH Donald Fehr ont tous deux déclaré, mercredi, que l'objectif est de bâtir sur la base du tournoi international à huit équipes, qui sera disputé du 17 septembre au 1er octobre au Air Canada Centre à Toronto. 

 

On veut organiser d'autres événements qui permettraient de tenir des matchs de la LNH outre-mer, des rencontres amicales entre des équipes de la LNH et contre des clubs évoluant dans des ligues européennes, ainsi qu'un tournoi de style Coupe Ryder opposant l'Amérique du Nord à l'Europe, entre autres.

« Nous aimerions que la Coupe du monde ait lieu sur une base régulière, possiblement à différents endroits à travers le monde, a indiqué le commissaire Bettman. Nous explorons la possibilité de tenir d'autres compétitions qui pourraient avoir lieu sur une base régulière à l'échelle internationale. [La Coupe du monde] servant de base, vous allez voir une présence accrue et plus régulière à l'échelle internationale, qu'il s'agisse de matchs hors-concours où des équipes de la LNH s'affronteront entre elles ou affronteront des équipes locales, des matchs du calendrier régulier, de cliniques de hockey. Nous sommes diffusés à la télé et par d'autres médias dans plus de 140 pays. Nous avons dû faire différentes choses pour nous assurer que notre sport était fort et en santé en Amérique du Nord, et maintenant grâce à cette base, nous avons l'opportunité d'explorer davantage les possibilités d'un sport qui, de tous ceux pratiqués en Amérique du Nord, offre la plus grande variété quant aux origines de ses joueurs. »

On ignore toujours si les Jeux olympiques se retrouvent parmi les compétitions envisagées par la LNH au cours des prochaines années.

Le commissaire Bettman a déclaré que la Ligue n'a pas encore tenu de discussions sérieuses avec la Fédération internationale de hockey sur glace ou le Comité international olympique concernant la participation des joueurs de la LNH aux Jeux de PyeongChang en 2018.

« L'Association des joueurs et moi savons qu'il y a des problèmes à régler, mais il nous reste encore du temps pour y arriver, a dit le commissaire Bettman. Nous n'aurons probablement pas besoin de nous pencher là-dessus avant au moins six mois. »

La LNH et l'AJLNH considèrent les Jeux olympiques et la Coupe du monde comme deux entités différentes. Elles ne jugent pas le retour de la Coupe du monde, qui sera disputée pour la première fois en 12 ans, comme une étape qui permettra éventuellement de justifier l'absence des joueurs de la LNH aux Jeux.

« Je ne crois pas que l'un a un lien avec l'autre, même partiel, a affirmé Fehr. Les Jeux olympiques sont un événement unique en son genre. Les JO ont une histoire bien particulière, une façon particulière de choisir ceux qui y participent et tout le reste. Comme tout le monde le sait, les joueurs accordent beaucoup d'importance aux JO. [La Coupe du monde] représente quelque chose de différent. C'est un événement orienté seulement vers le hockey, qui nous permet par le fait même d'offrir le meilleur produit joueur pour joueur, et homme pour homme, par rapport à tout autre tournoi de ce genre. Nous croyons qu'il s'agit d'un événement complet par lui-même. Je ne crois pas que ça vient nécessairement perturber les Jeux olympiques. »

Le commissaire Bettman a évoqué la possibilité qu'un éventuel calendrier international puisse comprendre la tenue de la Coupe du monde à tous les quatre ans ainsi que d'une autre compétition internationale, possiblement un tournoi de type Coupe Ryder, qui se déroulerait entre-temps à tous les deux ans, en plus de matchs du calendrier régulier et des rencontres amicales qui auraient lieu de l'autre côté de l'Atlantique lors des années impaires.

« Cela semble être un scénario qui fait du sens mais nous n'avons pas encore exploré le tout en profondeur, alors rien n'a été établi et rien n'est officiellement coulé dans le béton », a précisé le commissaire Bettman.

Les efforts pour continuer de faire progresser le hockey en Chine, qui accueillera les Jeux olympiques d'hiver en 2022 à Pékin, devraient également faire partie des plans futurs à l'échelle internationale, a déclaré Fehr.

Les Bruins de Boston ont délégué un groupe qui comprenait les attaquants David Pastrnak et Matt Beleskey en Chine afin de tenir des cliniques de hockey à Pékin et Shanghai, le mois dernier.

Les Kings de Los Angeles ont accueilli de jeunes joueurs du programme de hockey Feiyang à Shanghai cette semaine dans le cadre de leur programme Kings Camp California. Les Kings ont commandité un voyage pour de jeunes joueurs locaux afin que ceux-ci puissent se rendre à Shanghai en vue d'un camp de hockey de nature similaire, le mois dernier.

De plus, les Islanders de New York continuent de tisser des liens avec la communauté de hockey qui est en pleine croissance en Chine, et ils ont choisi Andong Song au sixième tour (172e au total) du repêchage 2015 de la LNH. Song est alors devenu le premier joueur né en Chine à être réclamé lors du repêchage de la LNH.

« Nous ne voyons pas de limites quant au nombre de projets que nous pouvons élaborer, a déclaré Fehr. Il va y avoir des limites sur le plan pratique, des limites quant à la rapidité avec laquelle nous pourrons aller de l'avant et des contraintes en ce qui a trait au calendrier et ainsi de suite, mais je crois qu'il y a un désir conjoint de mettre sur pied quelque chose d'important à l'échelle internationale. »

 

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.