Skip to main content

Des déboires à domicile ont coulé les Flames

Une mauvaise fiche dans la section Pacifique et la blessure à Mike Smith parmi les autres raisons qui expliquent l'élimination de Calgary

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

Les Flames de Calgary (35-31-10, 80 points) ont été éliminés de la course pour une place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley lundi à la suite d'une défaite de 3-0 face aux Kings de Los Angeles.

Les Flames se sont qualifiés pour les séries deux fois au cours des quatre dernières saisons. Avec 94 points la saison dernière, ils se sont emparés de la première place de quatrième as dans l'Association de l'Ouest avant d'être balayé en première ronde par les Ducks d'Anaheim. En 2015, ils ont fini au troisième rang dans la section Pacifique avec 97 points avant de s'incliner en deuxième ronde devant Anaheim.

Voici un aperçu de ce qui s'est passé en 2017-18 et les raisons pour lesquelles le vent pourrait tourner en 2018-19.

Les infos

Joueurs autonomes sans compensation potentiels : Matt Stajan, C; Kris Versteeg, A; Chris Stewart, A; Matt Bartkowski, D; Tanner Glass, AG; Marek Hrivik, A; Jaromir Jagr, A

Joueurs autonomes avec compensation potentiels : Nick Shore, C; Mark Jankowski, C; Garnet Hathaway, AD; Brett Kulak, D; David Rittich, G; Jon Gillies, G

Nombre potentiel de choix au repêchage 2018 : 5

Ce qui leur a fait mal

Maison hantée: Tout a mal commencé pour les Flames au Scotiabank Saddledome cette saison, où ils ont perdu quatre de leurs cinq premiers matchs, et ils n'ont jamais pu rebondir. Leur fiche de 15-18-4 à domicile représentait un obstacle presque impossible à surmonter. Les Flames avaient toutefois conservé une fiche de 17-7-5 à l'étranger en date 20 février, et leurs performances sur la route représentaient une raison importante qui expliquait pourquoi ils sont demeurés en vie pendant la majorité du mois de mars.

Un trac épouvantable: Deux problèmes liés ont hanté les Flames pendant toute la saison, leur manque d'assurance dans des matchs importants contre leurs rivaux et leur tendance à être secoués pendant une longue période face à l'adversité.

Calgary a présenté une fiche de 10-12-3 contre les équipes de la section Pacifique cette saison.

Après une performance particulièrement troublante dans une défaite de 7-5 face aux Oilers d'Edmonton à domicile le 2 décembre, l'entraîneur Glen Gulutzan ne voyait pas rouge. Il était à la recherche de réponses aux questions qui ont perduré cette saison.

« Ce que nous devons évaluer chez notre groupe, c'est notre niveau d'émotion dans des matchs importants, a dit Gulutzan. Notre énergie ne me préoccupe pas. Je croyais qu'il y a eu de l'énergie, mais il y a eu beaucoup d'énergie nerveuse qui s'est manifestée par la manière dont nous avons fait circuler la rondelle… nous ne pouvions pas capter des passes ou effectuer des passes.

« Ce qui m'inquiète en ce qui concerne l'aspect mental chez notre groupe, c'est la mentalité combat-fuite. Nous semblons bloquer jusqu'à ce qu'une bonne chose nous arrive, puis nous pouvons commencer à bouger. »

Une blessure critique: Quand le gardien no 1 Mike Smith a subi une blessure au bas du corps le 11 février, les Flames occupaient la troisième place dans la section Pacifique avec 66 points. À cette date, Smith était assurément le joueur par excellence des Flames (23-16-6, moyenne de buts alloués de 2,53, pourcentage d'arrêts de ,923). Smith a raté 13 départs jusqu'à son retour au jeu le 11 mars. Pendant cette période, David Rittich et Jon Gillies ne sont pas parvenus à maintenir la dynamique chez les Flames, affichant un dossier combiné de 5-6-2 avec une moyenne de 3,23 et un pourcentage d'arrêts de ,895.

Video: CGY@VGK: Smith sort la mitaine contre Marchessault

Raisons d'être optimistes

Johnny Gaudreau: Gaudreau a effectué un autre pas en avant cette saison et finira la saison 2017-18 avec les meilleurs totaux offensifs de sa carrière. Il a récolté 82 points (23 buts) en 76 matchs, la première fois qu'il complétera une saison avec une moyenne d'au moins un point par match. La créativité et l'imprévisibilité de Gaudreau représentent des facteurs qui propulseront les Flames à l'avenir.

Video: SJS@CGY: Gaudreau contrôle la rondelle et marque

Sean Monahan: La saison de Monahan s'est terminée la fin de semaine dernière alors que les Flames ont annoncé qu'il allait subir des traitements pour soigner ses blessures au poignet et à la hanche qui l'embêtent depuis au moins un mois. Le joueur de centre de 23 ans est sur une bonne trajectoire après avoir établi un nouveau sommet en carrière avec 64 points en 74 matchs et égalé la meilleure production de buts dans sa carrière de cinq saisons dans la LNH (31; 2014-15), malgré ses blessures.

Défensive: Le top-4 des Flames -- composée du capitaine Mark Giordano, Dougie Hamilton, TJ Brodie et Travis Hamonic -- a fait l'envie de plusieurs équipes de la ligue, même s'il n'a toujours pas répondu aux attentes cette saison. La brigade défensive est toutefois mobile, stable et expérimentée. De plus, une troisième paire formée de Michael Stone et l'espoir Rasmus Andersson, 21 ans, est sous contrat pour au moins deux saisons.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.