Skip to main content

Des Bruins concentrés s'imposent face aux Maple Leafs

Boston fait fi de sa fin de saison difficile et donne le ton à sa série de premier tour

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

BOSTON -- La dernière semaine de la saison régulière a été difficile pour les Bruins de Boston. Ils ont perdu quatre matchs, notamment contre quelques adversaires prenables sur la route, et ont échoué à finir premiers dans la section Atlantique et à obtenir l'avantage de la glace pour toutes les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Cela dit, la déception était disparue lorsque la rondelle a été déposée au centre de la glace, jeudi, dans un TD Garden bruyant, alors que les Bruins avaient l'occasion de se reprendre dans le premier match de ce qu'ils espèrent être un long parcours éliminatoire. Ils avaient tout laissé derrière, incluant la frustration, l'épuisement ou quelconque sentiment d'occasion ratée.

Ils sont sortis avec vigueur et confiance.

Ils ont quitté la patinoire avec confiance également, sachant qu'ils venaient d'en dire long à propos d'eux-mêmes, à propos des Maple Leafs de Toronto et de la façon dont ils veulent que cette première ronde se déroule, en vertu d'un gain de 5-1 contre les Maple Leafs pour prendre les devants 1-0 dans la série.

Ensuite, après le match, ils ne se sont pas vantés. Ils n'ont pas affirmé avoir fait un énoncé.

« Il y en a une de jouée », a dit le gardien Tuukka Rask. Il y en a encore beaucoup plus à venir. »

Et plus tard, il a ajouté : « C'est un seul match. Je vais en profiter pendant une heure et me préparer pour samedi dès demain. »

À LIRE: Pastrnak mène les Bruins à la victoire

Cela dit, cette victoire veut dire quelque chose. Elle signifie que les Bruins ne sont pas cette équipe qui, fatiguée et amochée, a conclu la saison régulière sur une note amère. Elle signifie que les Bruins sont l'équipe qui a déjoué les pronostics et cumulé 112 points, le quatrième plus haut total dans la LNH.

Ça voulait aussi dire qu'Auston Matthews est encore jeune et que Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Krejci en ont vu d'autres. Ils ont remporté la Coupe Stanley et savent comment faire.

Ça ne veut pas dire que les Bruins vont gagner la série. Ça ne garantit rien. Mais ç'a certainement ébranlé les Maple Leafs et joué dans leurs têtes pour les alerter que rien ne sera facile dans cet affrontement.

« En tant que groupe, nous nous sommes regardés les uns les autres et nous sommes dit "C'est l'heure de jouer et de ne pas être distrait par quoi que ce soit" », a dit l'attaquant David Backes.

Les Bruins avaient passé les derniers jours à parler de leurs débuts de matchs, à se dire qu'ils devaient sortir avec vigueur. C'est exactement ce qu'ils ont fait, prenant l'avance en avantage numérique à 5 :28 de la première période grâce à Marchand.

Video: TOR@BOS, #1: Marchand marque un beau but du revers

Mais ils ont également vu les Maple Leafs reprendre de l'énergie avec un superbe but de Zach Hyman, qui a battu Krejci de vitesse et s'est débarrassé de Charlie McAvoy. Les Maple Leafs ont eu le dessus pendant quelques minutes, mais ça n'a pas duré. Ils n'ont pas conservé leur énergie, même avec deux avantages numériques tôt en deuxième période.

« Ils ont fait une poussée, mais encore là, nous avons fait preuve de caractère en revenant à notre style de jeu et à nos principes », a noté Backes.

Les Bruins ont repris l'avance avec un but de Backes en supériorité numérique à 15 :43 du deuxième engagement et on fait 3-1 grâce à David Pastrnak avec 38 secondes à faire à la période. Et ensuite, les choses se sont gâchées pour les Maple Leafs. Il y a eu un but de Sean Kuraly à 7 :41 de la troisième période, alors qu'il a frappé la rondelle au vol, et un autre filet en attaque à cinq, cette fois par Krejci, à 11 :29.

 Les Bruins ont pris une avance de quatre buts et ont montré à une jeune équipe des Maple Leafs exactement qui ils sont et qui ils étaient pendant la plus grande partie de l'année.

« Pour moi, quand vous êtes battu, vous devez vous regrouper, a dit l'entraîneur des Maple Leafs Mike Babcock. « Nous avons un jour pour résoudre nos problèmes. Nous pourrions nous apitoyer sur notre sort ce soir, mais ce serait une perte de temps et d'énergie. »

Toronto devra se regrouper avant le début du match no 2 au TD Garden, samedi (20h H.E.; TVAS, CBC, NBC). Les Maple Leafs devront trouver un moyen de progresser, parce que les Bruins ont été la meilleure équipe jeudi, sans l'ombre d'un doute. Ils n'ont pas été distraits. Ils ne s'attardaient pas à ce qui serait arrivé s'ils avaient remporté un de ces quatre derniers matchs.

Ils étaient tous concentrés. Ils étaient prêts.

Ils ont fait tout ce qu'ils avaient besoin de faire. Ils poussaient les Maple Leafs, ils ont fait pression sur eux et ils ont transformé leur jeu de puissance et leur premier trio en armes. Cependant, ils ne montraient aucun signe d'arrogance après la rencontre. Après tout, ils ont déjà vécu cette expérience. Ils savent ce que c'est d'entamer une série du bon pied. Ils savent ce que ça signifie.

« C'est un bon départ, a lancé Marchand. Mais ça ne signifie pas beaucoup. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.