Skip to main content

De cadeau à héros

Andrew Hammond sort de l'ombre avec l'Avalanche

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Parmi tous les joueurs que l'Avalanche du Colorado a obtenus en retour de Matt Duchene, un nom sortait du lot : celui d'Andrew Hammond. Un gardien dont les Sénateurs ne voulaient plus, qui connaissait des difficultés dans la Ligue américaine et qui n'allait probablement pas aider l'équipe de Denver à se qualifier pour les séries. Dans un scénario des plus improbables, Hammond est devenu le héros inattendu vendredi soir.

Appelé en renfort après le cinquième match pour remplacer Jonathan Bernier (moyenne de buts accordés de 3,87; pourcentage d'arrêts de ,883), Hammond a effectué 44 arrêts dans la victoire de 2-1 du Colorado contre Nashville. Surtout, il a permis à ses coéquipiers de s'accrocher et de garder espoir. Avec deux buts dans les cinq dernières minutes de jeu, l'Avalanche l'a emporté pour forcer la tenue d'un sixième match, dimanche. Le vrai « Hamburglar », comme on le surnomme, était-il de retour?

« C'était une des meilleures performances d'un gardien de but que j'ai vues depuis longtemps, a indiqué Gabriel Landeskog. Il a été calme et confiant toute la soirée. Quand les Predators ont marqué en troisième période, c'était un but un peu chanceux où ils ont profité d'un retour pour marquer avec le patin. Mais même après ce filet, il est resté calme et a continué de travailler, il n'a pas abandonné. Quand nous avons pris l'avance 2-1 avec une minute et demie à faire, ils ont créé des chances de marquer, mais il a été solide. »

Les dernières années n'ont pas été faciles pour Hammond. Le gardien qu'on a vu sur la patinoire du Bridgestone Arena n'était plus l'ombre de ce qu'il était lors de son année recrue en 2014-2015, quand il avait amorcé sa carrière avec une fiche de 20 victoires et une défaite, une moyenne de buts accordés de 1,79 et un pourcentage d'arrêts de ,941. Les Sénateurs n'avaient pas hésité à lui octroyer un contrat de trois ans avec un salaire de 1 350 000 $ par saison.

Video: COL@NSH, #5: Hammond remporte sa première victoire en séries

Depuis, les mauvaises performances et les blessures ont rapidement fait chuter ces incroyables statistiques, si bien que c'est dans la Ligue américaine qu'il a passé la majeure partie de la dernière campagne. À vrai dire, il n'était même pas le gardien le plus utilisé chez les Senators de Belleville, avec qui il ne cassait rien au chapitre des statistiques (moyenne de buts accordés de 3,34 et pourcentage d'arrêts de ,900).

Les Sénateurs ont finalement refilé le gariden à l'Avalanche dans la transaction Duchene. On ne peut pas dire que sa nouvelle équipe l'a accueilli à bras ouverts. Plutôt que de lui faire une place avec son club-école, le Rampage de San Antonio, l'Avalanche l'a prêté à Belleville.

La présence du Hamburglar dans le match de vendredi semblait donc tout sauf possible. Il aura fallu des blessures à Semyon Varlamov et Jonathan Bernier pour lui ouvrir la porte. Il a su en profiter.

« Tu veux jouer du hockey quand il y a un enjeu, a rappelé le gardien. Quand le match veut dire quelque chose, j'essaye d'élever mon jeu d'un cran. De toute évidence, j'ai été en mesure de le faire [vendredi] soir. Les gars ont continué de se battre et je n'ai pas failli à la tâche. Même quand nous tirions de l'arrière 1-0, je pense que nous jouions de la bonne façon, ce qui démontre le caractère de cette équipe qui n'abandonne pas. Je m'attends à la même chose lors du sixième match. »

À son seul départ dans la LNH cette saison, Hammond avait accordé seulement deux buts sur 33 tirs face aux Flyers de Philadelphie, le 28 mars. Ses coéquipiers n'avaient pas été en mesure de le récompenser et l'Avalanche s'était inclinée 2-1. Ironiquement, c'est par cette même marque qu'il a signé sa première victoire en séries éliminatoires, vendredi.

« Il entre dans le match, il a de l'expérience et j'ai beaucoup aimé son attitude dans les derniers jours, a dit l'entraîneur-chef de l'Avalanche, Jared Bednar. Ma confiance en lui a augmenté juste en le voyant agir dans les derniers jours, et c'est pareil pour les joueurs. Je suis heureux pour lui. C'était un match serré au niveau des tirs et chances de marquer après deux périodes, mais en troisième, ils (les Predators) ont ouvert la machine. Il a été solide. »

Dans une entrevue à Sportsnet en novembre, Hammond révélait que des blessures à la hanche et au genou avaient fait dérailler sa carrière, mais que pour la première fois depuis ses débuts, il se sentait en santé.

« J'avais une douleur au genou droit constante depuis mes années universitaires et je ne savais pas pourquoi. Parfois, la rotule se disloque. J'avais aussi des douleurs au bas du dos si j'étais dans une automobile ou en avion pendant plus de deux heures. J'avais mal partout. Mais maintenant que je me suis fait opérer et que j'ai soigné ces blessures, je n'ai plus mal. »

Hammond n'avait besoin que d'une ouverture, une chance, pour redevenir le Hamburglar et prouver que son passage de 55 matchs dans la LNH n'aura pas été qu'un rapide mirage. Il l'a obtenue au moment le plus inattendu de la saison. Si cette histoire se poursuit dimanche, celui qui sera joueur autonome sans compensation pourrait devenir une cible intéressante pour une équipe en vue de la prochaine saison.

Girard de retour

Le défenseur Samuel Girard a effectué son retour au jeu dans l'uniforme de l'Avalanche lors du cinquième match de la série. Blessé au haut du corps, Girard avait raté les trois dernières rencontres. Il a été le troisième arrière le plus utilisé par Bednar avec 22:21 de jeu, dont 1:54 en avantage numérique. Il a été blanchi de la feuille de marqueurs et a terminé la rencontre avec un tir et un différentiel plus et moins de moins-1.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.