Skip to main content

Course aux trophées: John Carlson file tout droit vers son premier Norris

Le défenseur américain a récolté la totalité des 13 votes de première place au sein du panel de LNH.com

par Siniša Šindik / Collaborateur indépendant LNH.com

Alors que nous avons franchi le quart de la saison 2019-20, LNH.com publie une série d'articles sur les différents candidats aux trophées individuels à ce stade-ci de la campagne. Aujourd'hui, le trophée Norris, remis au meilleur défenseur de la LNH.

Il n'y a pas de doute, selon le panel de LNH.com le défenseur des Capitals de Washington, John Carlson, remportera son premier trophée Norris au terme de la présente campagne.

Encore une fois, l'unanimité a régné au sein de l'équipe de LNH.com. Après avoir unanimement choisi Cale Makar de l'Avalanche du Colorado comme candidat incontesté au trophée Calder, mardi, la même situation s'est produite avec Carlson lors du vote pour le trophée Norris.

L'arrière américain a été le premier choix de chacun des 13 membres du panel, récoltant ainsi le maximum possible de 65 points. Il aurait franchement été difficile, voire impossible, de ne pas choisir Carlson. Ce dernier domine tous les défenseurs du circuit depuis le début de la saison avec des statistiques fracassantes.

À LIRE AUSSI : Calder: Makar et personne d'autre | Les Capitals, plus qu'une machine offensive

Le premier choix des Capitals en 2008 (27e au total) a amassé pas moins de 36 points en 24 matchs depuis le début du calendrier, soit 13 de plus que ses deux plus proches rivaux, Makar et Dougie Hamilton des Hurricanes de la Caroline (23 points).

Les chiffres de Carlson sont tellement renversants, qu'il réussit même à se maintenir dans le peloton de tête de la Ligue nationale au grand complet. Il se classe troisième chez les meilleurs pointeurs du circuit, à égalité avec Brad Marchand, derrière Connor McDavid (43 points) et Leon Draisaitl (44 points).

Même s'il a établi un sommet personnel l'an dernier, avec une récolte de 70 points en 80 matchs, Carlson est en voie de surplomber cette marque, et de beaucoup. Au rythme actuel, il pourrait dépasser la barre des 100 points, du jamais vu depuis Brian Leetch en 1991-92 (102 points). 

« Il a connu des saisons incroyables dans les dernières années et [n'était pas] l'un des candidats au trophée Norris », a déclaré Evgeny Kuznetsov à La Presse canadienne, il y a quelques semaines. « Cette année, il prouve de plus en plus - pas dans notre vestiaire, mais [aux médias] - qu'il mérite qu'on vote pour lui. On ne parle pas assez de lui dans la ligue. »

Non seulement Carlson noircit la feuille de pointage soir après soir, mais il vient aussi briser le mythe qui veut que les défenseurs offensifs négligent leur défensive. L'assistant-capitaine des Capitals se classe deuxième dans le circuit au chapitre du différentiel avec un impressionnant rendement de plus-15. 

Video: WSH@FLA: Carlson marque d'une belle déviation

Il est également le cinquième défenseur le plus utilisé dans la LNH, avec une moyenne dépassant les 25 minutes par match. Selon son entraîneur, il est un véritable leader. 

« Ses responsabilités en matière de leadership sont totalement différentes cette saison, a confié Todd Reirden à La Presse canadienne. Nous avons décidé de lui donner le "A" sur son chandail. Il a fait un excellent travail avec nos jeunes défenseurs. C'est quelque chose qu'on sous-estime à propos de lui. Ce sont des choses que vous ne voyez pas. »

De son côté, même s'il aurait aimé voir son nom mentionné dans les discussions entourant le trophée Norris dans les dernières saisons, Carlson sait que tout ce qu'il peut contrôler c'est son jeu sur la patinoire.

« Je pense qu'il y a plusieurs raisons pour lesquelles je n'ai jamais gagné, a déclaré Carlson à TSN. D'une part, j'aurais pu mieux jouer. D'autre part, je n'aime pas attirer l'attention sur moi-même. Je ne pense pas au vote, et cela ne fait pas partie de mon agenda. Je pense qu'en fin de compte, tout ce que je peux faire c'est me concentrer à devenir meilleur sur la glace, et c'est à ça que je pense. »

Makar, a été le plus proche rival de Carlson au sein du vote de LNH.com, avec 32 points au scrutin. Le jeune homme de 21 ans, qui possède une bonne longueur d'avance dans la course au trophée Calder, totalise 23 points en 21 matchs, un sommet chez les recrues du circuit. Il est rapidement devenu un pilier de la défensive pour la formation de Denver.

Hamilton a terminé au troisième rang, avec 29 points, tout juste devant Roman Josi (28 points). Après une première saison correcte, mais sans plus, en Caroline (39 points en 82 matchs), le défenseur de 21 ans semble avoir trouvé sa vitesse de croisière. L'ancien des Bruins de Boston et des Flames de Calgary revendique 23 points en 21 matchs, ce qui lui confère le premier rang des pointeurs de son équipe. 

Résultats du scrutin (cinq points pour un vote de première place, quatre points pour un vote de deuxième place, etc.) :

1- John Carlson, Capitals de Washington, 65 points (13 votes de première place); 2- Cale Makar, Avalanche du Colorado, 32 points; 3- Dougie Hamilton, Hurricanes de la Caroline, 29 points; 4- Roman Josi, Predators de Nashville, 28 points; 5- Victor Hedman, Lightning de Tampa Bay, 14 points; 6- Alex Pietrangelo, Blues de Saint-Louis, 12 points; 7- Shea Weber, Canadiens de Montréal, 6 points; 8- Brent Burns, Sharks de San Jose, 5 points; 9- Miro Heiskanen, Stars de Dallas, 3 points

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.