Skip to main content

Comment sept équipes de l'Ouest retourneront-elles en séries?

Les Blues, les Blackhawks et les Oilers font partie des formations qui n'ont pas participé au tournoi printanier la saison dernière

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Pour les sept équipes de l'Association de l'Ouest qui ont raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley en 2018, l'objectif depuis la deuxième semaine d'avril était de déterminer comment faire pour prolonger leur prochaine saison jusqu'en mai, ou même juin, comme les champions en titre de la Coupe Stanley, les Capitals de Washington.

LNH.com analyse comment ces huit équipes peuvent passer à la prochaine étape et obtenir leur qualification pour les séries éliminatoires cette saison.

BLUES DE ST. LOUIS

Saison dernière : 44-32-6, 94 points, un point derrière la deuxième place de quatrième as.

Comment leur saison a pris fin : Les Blues ont montré un dossier de 1-4-1 à leurs six derniers matchs et ont raté les séries éliminatoires pour la première fois en sept saisons.

Plus grand changement pendant la saison morte : Les Blues ont ajouté beaucoup de profondeur au centre en faisant l'acquisition de Ryan O'Reilly dans une transaction avec les Sabres de Buffalo. Ils ont aussi mis sous contrat le joueur autonome sans compensation Tyler Bozak. O'Reilly a marqué 20 buts ou plus à quatre reprises et il avait besoin d'un changement d'air après trois campagnes à Buffalo. Bozak a démontré qu'il peut être productif, et ce, en évoluant sur n'importe quel trio pendant neuf saisons avec les Maple Leafs de Toronto. Avec Brayden Schenn, O'Reilly, Bozak et l'espoir de premier plan Robert Thomas, la position de centre est devenue une véritable force à St. Louis. Les Blues ont ajouté de la profondeur en attaque avec la mise sous contrat de l'attaquant Patrick Maroon (contrat d'un an), qui a marqué 27 buts il y a deux saisons avec les Oilers d'Edmonton et 17 buts la saison dernière avec les Oilers et les Devils du New Jersey. St. Louis a également ajouté David Perron (contrat de quatre ans), qui a établi un sommet en carrière avec 66 points (16 buts, 50 passes) avec les Golden Knights de Vegas la saison dernière.

Video: BUF@FLA: O'Reilly surprend Reimer d'un angle fermé

Pourquoi ils pourraient se qualifier : Les Blues pourraient être une puissance offensive après avoir marqué 223 buts la saison dernière, au 24e rang de la LNH. Schenn, Vladimir Tarasenko et Jaden Schwartz pourraient surpasser à eux trois le plateau des 90 buts. O'Reilly est motivé à démontrer ce qu'il peut accomplir au sein d'une équipe qui aspire aux séries, et Maroon, natif de St. Louis, voudra mériter un contrat à long terme dans sa ville natale. Si le gardien Jake Allen affiche des statistiques semblables à ce qu'il a démontré lors des 26 premiers matchs de la saison dernière (17-6-2, moyenne de buts alloués de 2,53 et pourcentage d'arrêts de ,913) au lieu de ce qu'il a présenté à ses 33 dernières rencontres (10-19-1, 2,93 MBA, ,900 %), les Blues pourraient se battre pour l'une des trois premières places dans la section Centrale.

STARS DE DALLAS

Saison dernière : 42-32-8, 92 points, trois points derrière la deuxième place de quatrième as.

Comment leur saison a pris fin : Les Stars occupaient la première place de quatrième as avant un match à domicile contre les Sénateurs d'Ottawa, le 5 mars. Ils se sont inclinés 3-2 en prolongation pour entamer une séquence où ils ont montré un dossier de 1-7-3. C'est ce qui a sorti l'équipe du portrait des séries.

Plus grand changement pendant la saison morte : Jim Montgomery est devenu le troisième entraîneur embauché par les Stars au cours des trois dernières saisons. Il héritera sensiblement du même groupe de joueurs que Lindy Ruff et Ken Hitchcock ont été incapables d'emmener en séries au cours des deux dernières campagnes. L'un des joueurs que Montgomery devrait avoir sous la main, contrairement à ses prédécesseurs, est le défenseur recrue Miro Heiskanen, le troisième choix au total du repêchage 2017 de la LNH. Heiskanen, âgé de 19 ans, a amassé 23 points (11 buts, 12 passes) en 30 matchs la saison dernière avec HIFK dans la Liiga, la meilleure ligue professionnelle de hockey en Finlande, et il a été nommé meilleur défenseur du circuit.

Video: DAL@WSH: Seguin complète la remise de Radulov

Pourquoi ils pourraient se qualifier : Les Stars comptent sur l'une des meilleures lignes de la LNH avec Tyler Seguin, Jamie Benn et Alexander Radulov. Ils ont également un gardien de but élite en Ben Bishop. Ils ont besoin que leurs joueurs de profondeur élèvent leur jeu d'un cran. Parmi ceux-ci, on retrouve l'attaquant Valeri Nichushkin, qui est de retour après avoir marqué 27 buts en deux saisons avec Moscou dans la Ligue continentale de hockey (KHL). Ils auront également besoin que le joueur de centre Jason Spezza se relance, lui qui a amassé 26 points (huit buts, 18 passes) en 76 matchs, sa pire récolte depuis ses 21 points en 33 matchs amassés lors de sa saison recrue en 2002-03. Une meilleure production de Nichushkin, de Spezza et des attaquants Radek Faksa et Martin Hanzal, combinée à un Bishop qui demeure en santé, pourrait permettre aux Stars de se battre pour l'une des trois premières places dans la section Centrale.

FLAMES DE CALGARY

Saison dernière : 37-35-10, 84 points, 11 points derrière la deuxième place de quatrième as.

Comment leur saison a pris fin : Les Flames étaient à trois points d'une place en séries avant le match contre les Sharks de San Jose, le 16 mars, mais ils se sont inclinés 7-4. Ce fut le premier de sept revers consécutifs (0-7-0) en route vers un dossier de 2-9-0 pour conclure la saison.

Plus grand changement pendant la saison morte : Après avoir raté les séries pour la deuxième fois en trois saisons, les Flames ont embauché Bill Peters pour remplacer Glen Gulutzan au poste d'entraîneur le 23 avril. Peters a passé les quatre dernières saisons avec les Hurricanes de la Caroline et il se retrouve avec quelques-uns de ses anciens joueurs à Calgary. L'attaquant Elias Lindholm et le défenseur Noah Hanifin ont été acquis en retour du défenseur Dougie Hamilton et de l'attaquant Micheal Ferland, le 23 juin. Le centre Derek Ryan a également signé un contrat de trois ans d'une valeur de 9,375 millions $, le 1er juillet lors de l'ouverture du marché des joueurs autonomes. Les Flames ont également offert un contrat de cinq ans d'une valeur de 28,75 millions $ au joueur autonome à l'attaque James Neal, le 2 juillet. Il a marqué 25 buts la saison dernière, sa 10e de suite avec au moins 21 buts. Il pourrait se retrouver à la droite du centre Sean Monahan et de l'ailier gauche Johnny Gaudreau.

Video: WSH@VGK, #2: Neal ouvre la marque de façon incroyable

Pourquoi ils pourraient se qualifier : Les Flames ont marqué un but ou moins à sept reprises lors de leurs 11 derniers matchs, mais l'offensive ne devrait pas être un problème cette saison. Le premier trio composé de Gaudreau, Monahan et Neal est capable d'amasser un total combiné de 90 buts. Les Lindholm, Ryan, Matthew Tkachuk, Sam Bennett, Michael Frolik et Mikael Backlund apporteront quant à eux assez de profondeur en attaque. Mike Smith est un gardien de premier plan capable de transporter une équipe. Les Flames ont assez de talent pour être parmi les trois meilleures équipes de la section Pacifique.

OILERS D'EDMONTON

Saison dernière : 36-40-6, 78 points, 17 points derrière la deuxième place de quatrième as.

Comment leur saison a pris fin : Une série de quatre victoires a placé les Oilers à quatre points d'une place en séries avant la pause de Noël, mais ils ont ensuite présenté un dossier de 1-6-1 lors des huit matchs suivants et ils n'ont jamais été en mesure de se rapprocher d'une participation en séries par la suite.

Plus grand changement pendant la saison morte : Les Oilers se sont concentrés à entourer leur noyau de joueurs en mettant sous contrat les joueurs autonomes Tobias Rieder et Kyle Brodziak. Rieder, âgé de 25 ans, a marqué 12 buts en 78 matchs avec les Coyotes de l'Arizona et les Kings de Los Angeles la saison dernière et il apportera beaucoup de vitesse sur les deux derniers trios. Brodziak, 34 ans, a récolté 33 points (10 buts, 23 aides) en 81 parties avec les Blues. Cela dit, le plus important pour Edmonton est son pourcentage de 52,1 aux mises en jeu. Le seul centre des Oilers à avoir gagné plus de 50 pour cent de ses mises en jeu la saison dernière est Leon Draisaitl (56,1).

Video: MIN@LAK: Rieder marque d'une superbe déviation

Pourquoi ils pourraient se qualifier : Le même noyau de joueurs qui a raté les séries la saison dernière est le même qui a atteint la série de deuxième ronde de l'Ouest il y a deux saisons. Il est difficile de miser contre une équipe qui compte sur le centre Connor McDavid, deux fois gagnant du trophée Art Ross lors des deux dernières saisons, et sur Draisaitl, qui continue de s'établir comme l'un des meilleurs attaquants de puissance de la LNH. Si Milan Lucic, Ryan Nugent-Hopkins, Ryan Strome et Rieder peuvent connaître du succès comme attaquants de profondeur, et si le gardien Cam Talbot peut retrouver sa forme de 2016-17 (42 victoires, 2,39 MBA, ,919 %, sept blanchissages en 73 matchs), les Oilers pourraient se battre pour l'une des deux places de quatrième as.

BLACKHAWKS DE CHICAGO

Saison dernière : 33-39-10, 76 points, 19 points derrière la deuxième place de quatrième as.

Comment leur saison a pris fin : Chicago occupait la deuxième place de quatrième as après un gain de 2-1 contre les Jets de Winnipeg, le 12 janvier, mais l'équipe a montré un dossier de 0-3-1 à ses quatre matchs suivants et a glissé au dernier rang de la section Centrale.

Plus grand changement pendant la saison morte : Les Blackhawks ont travaillé autour d'un noyau de joueurs qui demeure mené par de triples champions de la Coupe Stanley : Jonathan Toews, Patrick Kane, Duncan Keith et Brent Seabrook. Le gardien Cam Ward a été mis sous contrat afin que l'équipe compte sur un meilleur auxiliaire pour appuyer Corey Crawford. Le défenseur Brandon Manning a signé un contrat de deux ans pour apporter de la robustesse, et l'attaquant Chris Kunitz a été embauché pour améliorer les deux dernières lignes. Chicago a également échangé Marian Hossa aux Coyotes. Parmi les joueurs qui ont été obtenus dans la transaction, il y a l'attaquant Marcus Kruger, qui a gagné la Coupe deux fois avec les Blackhawks. Il occupait un rôle de soutien comme joueur de centre et il était l'un des meilleurs pour écouler des pénalités à son premier passage à Chicago. Il occupera un rôle similaire.

Video: STL@CHI: DeBrincat déjoue Allen en A.N.

Pourquoi ils pourraient se qualifier : Si Crawford est en santé, les Blackhawks ont une chance de se qualifier pour les séries. Ils montraient une fiche de 17-13-5 et étaient à un point d'une place en séries quand Crawford (blessure au haut du corps) a disputé son dernier match le 23 décembre. Sans lui, Chicago a présenté un dossier de 16-26-5. Le noyau de joueurs continue de transporter l'équipe, mais il n'est plus seul. L'attaquant Alex DeBrincat a mené les Blackhawks avec 28 buts la saison dernière comme recrue, l'attaquant Brandon Saad est un attaquant de puissance établi qui peut évoluer sur un top-6 et Nick Schmaltz est en train de s'établir comme un deuxième centre dans la LNH. Un long été sans avoir participé aux séries pour la première fois en 10 saisons servira de motivation aux Blackhawks. Si Crawford est en santé, les Blackhawks pourraient jouer longtemps le printemps prochain.

CANUCKS DE VANCOUVER

Saison dernière : 31-40-11, 73 points, 22 points derrière la deuxième place de quatrième as.

Comment leur saison a pris fin : Les Canucks étaient au troisième rang de la section Pacifique après un gain de 3-0 contre les Hurricanes de la Caroline, le 5 décembre, mais ils ont montré un dossier de 1-7-1 lors des neuf rencontres suivantes pour glisser à cinq points d'une place en séries.

Plus grand changement pendant la saison morte : La retraite de Daniel Sedin et Henrik Sedin signifie que les jeunes joueurs de l'organisation devront occuper un plus grand rôle. Afin de soutenir les jeunes, Vancouver a mis sous contrat trois vétérans pouvant évoluer sur les deux derniers trios : les attaquants Jay Beagle, Antoine Roussel et Tim Schaller. Beagle, qui était le quatrième centre des Capitals, aidera une unité de désavantage numérique qui a terminé au 21e rang de la LNH (78,3 pour cent). Beagle a remporté 53,9 pour cent de ses mises en jeu en désavantage numérique. Ses 131 mises en jeu gagnées à court d'un homme représentaient un sommet dans la LNH.

Video: PIT@DAL: Le tir de Roussel trop rapide pour Murray

Pourquoi ils pourraient se qualifier : Avec les attaquants Brock Boeser, Bo Horvat, Elias Pettersson et Adam Gaudette ainsi que le défenseur Olli Juolevi et le gardien Thatcher Demko, les Canucks ont les éléments en place pour connaître de bons parcours éliminatoires d'ici quelques saisons. Si les jeunes talents des Canucks se développent rapidement et que les vétérans Loui Eriksson et Brandon Sutter rebondissent, ils pourraient se battre pour une place de quatrième as cette saison.

COYOTES DE L'ARIZONA

Saison dernière : 29-41-12, 70 points, 25 points derrière la deuxième place de quatrième as.

Comment leur saison a pris fin : Les Coyotes ont affiché un dossier de 0-10-1 pour entamer la saison et ils ont été incapables de s'en remettre. Ils ont raté les séries pour une sixième année consécutive.

Plus grand changement pendant la saison morte : Les Coyotes ont ajouté deux marqueurs de 30 buts durant la saison morte après avoir marqué seulement 206 buts la saison dernière et avoir été la deuxième pire offensive de la LNH derrière les Sabres de Buffalo (198). Alex Galchenyuk entamera la saison au centre du deuxième trio après avoir été acquis des Canadiens de Montréal le 15 juin. Il a marqué 30 buts en 2015-16 et a terminé au troisième rang chez les Canadiens avec 19 buts la saison dernière. Ce total l'aurait placé au deuxième rang chez les Coyotes derrière Clayton Keller (23). Michael Grabner, qui a signé un contrat de trois ans le 1er juillet, a marqué 27 buts en 80 rencontres avec les Rangers de New York et les Devils du New Jersey la saison dernière. Il avait marqué 34 buts avec les Islanders de New York en 2010-11 et il a trouvé le fond du filet au moins 20 fois à quatre reprises. De ses 54 buts au cours des deux dernières saisons, 51 ont été obtenus à forces égales. Les trois autres ont été marqués à court d'un homme. Les Coyotes ont également acquis l'attaquant Vinnie Hinostroza dans une transaction avec les Blackhawks, le 12 juillet. Le joueur de 24 ans a amassé 25 points (sept buts, 18 passes) en 50 parties la saison dernière, et il devrait occuper un rôle à temps plein en Arizona.

Video: WSH@MTL: Superbe feinte du revers de Galchenyuk

Pourquoi ils pourraient se qualifier: Les Coyotes se sont améliorés au fil de la saison. Ils ont d'ailleurs montré une fiche de 17-9-3 à leurs 29 derniers matchs. La plupart de leurs jeunes joueurs ont fait un pas en avant, incluant Keller et les attaquants Brendan Perlini, Christian Dvorak et Christian Fischer. Dylan Strome, le troisième choix au total du repêchage 2015, qui a amassé neuf points (quatre buts, cinq aides) en 21 rencontres la saison dernière, semble prêt à avoir un impact. Galchenyuk veut prouver qu'il peut évoluer au centre sur une base régulière, lui qui n'a pas eu cette chance à Montréal. Derek Stepan et Strome offrent beaucoup de profondeur au centre chez les Coyotes. Antti Raanta a prouvé qu'il peut être un excellent partant, la saison dernière, avec un pourcentage de ,930 et une moyenne de 2,24, des sommets dans la LNH chez les gardiens qui ont joué au moins 40 matchs. Si les Coyotes peuvent s'améliorer en attaque et gagner au même rythme qu'en fin de saison dernière, ils pourraient se battre pour une place de quatrième as.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.