Skip to main content

Poolers : Le top-50 des défenseurs de la LNH

Jones et Krug chutent en raison de blessures, tandis que Werenski grimpe au classement

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com vous propose un classement hebdomadaire des 50 meilleurs défenseurs de la LNH pour les poolers pour la saison 2018-19. Le classement a été dressé en tenant compte de statistiques attendues bien précises : les buts, les mentions d'aide, les points en avantage numérique, les tirs au but, les mises en échec et le différentiel.

Enfin! Après un peu plus de trois mois d'attente, la saison régulière 2018-19 de la LNH se met finalement en branle aujourd'hui, et même s'il n'y a toujours pas un seul match de disputé, le classement des 50 meilleurs défenseurs a déjà fluctué, principalement en raison des blessures.

Coup dur pour les Blue Jackets de Columbus et les poolers : Seth Jones a subi une entorse au genou et il sera à l'écart du jeu de quatre à six semaines, ce pour quoi il a chuté de quatre places au classement. Jones demeure un défenseur d'exception et il sera payant à son retour, mais en attendant, les poolers devraient se tourner vers son coéquipier Zach Werenski.

Ce dernier était un cas incertain pour le début de la saison, se remettant d'une opération à l'épaule subie durant la saison morte, mais il a finalement dissipé tous les doutes à son premier match préparatoire en amassant quatre mentions d'aide dans une victoire de 7-6 contre les Penguins de Pittsburgh. En l'absence de Jones, c'est à lui que reviendront toutes les grosses minutes en supériorité numérique. Et gardez en tête qu'il a marqué 16 buts la saison dernière - autant que Jones - et qu'il a dirigé 207 lancers au filet, un avantage non négligeable dans les pools multicatégories.

« Ça ne me surprend pas », a déclaré l'attaquant des Blue Jackets Cam Atkinson au sujet de la performance de son coéquipier. « Il peut contrôler le jeu. Il est très calme. Il prend toujours la bonne décision et il est toujours bien placé. Il est une menace constante. »

L'autre grosse nouvelle chez les défenseurs a été l'annonce de la blessure à la cheville de Torey Krug, qui sera à l'écart du jeu pour trois semaines chez les Bruins de Boston. Il a donc chuté de quatre rangs par rapport à la semaine dernière, tandis que son coéquipier Charlie McAvoy grimpe d'une place.

C'est à lui qu'incombera la tâche de diriger le jeu de puissance et de produire de l'offensive, mais il sera intéressant de voir comment il se débrouillera avec cette pression. McAvoy a amassé 32 points (sept buts, 25 passes) en 63 matchs, la saison dernière, mais il était dans l'ombre de Krug. Attendez-vous à ce qu'il continue son ascension au classement si les choses tournent bien.

De son côté, Ryan Suter a fait un bond de trois places. Comme Werenski, il était un cas incertain pour le début de la saison après une opération à la cheville, mais tout indique qu'il sera prêt pour le match d'ouverture du Wild du Minnesota.

Impossible de passer sous silence l'excellent camp d'entraînement qu'a connu Ryan Pulock avec les Islanders de New York. L'arrière, qui aura 24 ans samedi, a marqué cinq buts en autant de matchs, tout en affichant un différentiel de plus-2. Il a grimpé de trois rangs pour passer devant Nick Leddy, à qui il pourrait éventuellement subtiliser le rôle de quart-arrière sur la première vague du jeu de puissance.

Finalement, Mike Green a descendu du 48e au 50e et dernier rang. L'arrière des Red Wings de Detroit est aux prises avec une maladie qui attaque son foie, et il devrait rater les quatre premières semaines de la saison, même si ça ne semble pas très sérieux.


Classement des 50 meilleurs défenseurs

1. Erik Karlsson, Sharks de San Jose (-)

2. Brent Burns, Sharks de San Jose (-)

3. Victor Hedman, Lightning de Tampa Bay (-)

4. Dustin Byfuglien, Jets de Winnipeg (-)

5. John Klingberg, Stars de Dallas (-)

6. Drew Doughty, Kings de Los Angeles (-)

7. P.K. Subban, Predators de Nashville (-)

8. John Carlson, Capitals de Washington (+1)

9. Roman Josi, Predators de Nashville (+1)

10. Shayne Gostisbehere, Flyers de Philadelphie (+1)

11. Kris Letang, Penguins de Pittsburgh (+2)

12. Seth Jones, Blue Jackets de Columbus (-4, BLÉ.)

13. Dougie Hamilton, Hurricanes de la Caroline (+1)

14. Tyson Barrie, Avalanche du Colorado (+1)

15. Morgan Rielly, Maple Leafs de Toronto (+1)

16. Torey Krug, Bruins de Boston (-4, BLÉ.)

17. Keith Yandle, Panthers de la Floride (-)

18. Ivan Provorov, Flyers de Philadelphie (-)

19. Zach Werenski, Blue Jackets de Columbus (+6)

20. Alex Pietrangelo, Blues de St. Louis (-1)

21. Oliver Ekman-Larsson, Coyotes de l'Arizona (-1)

22. Mark Giordano, Flames de Calgary (-1)

23. Charlie McAvoy, Bruins de Boston (+1)

24. Ryan Suter, Wild du Minnesota (+3)

25. Rasmus Dahlin, Sabres de Buffalo (-3)

26. Matt Dumba, Wild du Minnesota (-3)

27. Jake Gardiner, Maple Leafs de Toronto (-1)

28. Ryan Ellis, Predators de Nashville (-)

29. Rasmus Ristolainen, Sabres de Buffalo (-)

30. Mikhail Sergachev, Lightning de Tampa Bay (-)

31. Aaron Ekblad, Panthers de la Floride (-)

32. Shea Theodore, Golden Knights de Vegas (-)

33. Brandon Montour, Ducks d'Anaheim (-)

34. Will Butcher, Devils du New Jersey (-)

35. Kevin Shattenkirk, Rangers de New York (-)

36. Ryan Pulock, Islanders de New York (+3)

37. Jake Muzzin, Kings de Los Angeles (-1)

38. Nick Leddy, Islanders de New York (-1)

39. Colton Parayko, Blues de St. Louis (-1)

40. Duncan Keith, Blackhawks de Chicago (-)

41. Justin Faulk, Hurricanes de la Caroline (-)

42. Jeff Petry, Canadiens de Montréal (-)

43. Thomas Chabot, Sénateurs d'Ottawa (-)

44. Marc-Édouard Vlasic, Sharks de San Jose (-)

45. Miro Heiskanen, Stars de Dallas (-)

46. Sami Vatanen, Devils du New Jersey (-)

47. Cam Fowler, Ducks d'Anaheim (-)

48. Oscar Klefbom, Oilers d'Edmonton (+1)

49. Colin Miller, Golden Knights de Vegas (+1)

50. Mike Green, Red Wings de Detroit (-2, BLÉ.)

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.