Skip to main content

Poolers : Le top-50 des défenseurs de la LNH

Fox, Grzelcyk et Heiskanen vont jouer plus de matchs que certains autres arrières d'ici à la fin de la saison et ils pourraient rapporter gros

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com vous propose un classement hebdomadaire des 50 meilleurs défenseurs de la LNH pour les poolers pour la saison 2020-21. Le classement a été dressé en tenant compte de statistiques attendues bien précises : les buts, les mentions d'aide, les points en avantage numérique, les tirs au but, les mises en échec et le différentiel.

Nous ne sommes plus qu'à cinq jours de la date limite des transactions dans la LNH, ce qui signifie que les poolers amorcent la dernière ligne droite de leur saison, et ceux qui se battent pour la tête du classement doivent encore user de stratégie.

À LIRE AUSSI : Le top-100 des attaquants | Le top-25 des gardiens

L'un des indicateurs dont les poolers doivent absolument tenir compte d'ici à la fin de la saison, c'est le nombre de matchs restants à leurs différents joueurs. Le calendrier de la saison régulière ayant été chamboulé à plusieurs reprises en raison de la COVID-19, certaines équipes ont joué beaucoup plus de rencontres que d'autres, et les joueurs des formations qui auront un calendrier chargé d'ici au 11 mai ont donc plus de valeur. 

Par exemple, il reste encore 20 matchs à jouer aux Bruins de Boston, tandis qu'il ne reste que 16 parties au calendrier de certaines équipes. Mathématiquement, les joueurs de Boston ont donc plus de chances de mettre des points et devraient être privilégiés par les poolers. Bien sûr, la chance est un facteur important dans un pool de hockey, et plus de matchs à jouer ne signifie pas automatiquement plus de points. Par contre, miser sur les probabilités peut permettre à un pooler avisé de grappiller quelques points supplémentaires et de coiffer un pooler qui n'aura pas tenu compte de ces statistiques au fil d'arrivée.

Voici donc cinq défenseurs (classés en ordre alphabétique) à qui il reste 18 matchs ou plus à jouer et qui devraient bien terminer la saison :

Adam Fox, Rangers de New York (18 matchs à jouer) : Depuis le début du mois de mars, aucun défenseur n'a été plus productif que Fox, qui a récolté 26 points (quatre buts, 22 passes) et qui surfe actuellement sur une séquence de 11 matchs avec au moins un point (trois buts, 18 aides). En plus d'être le défenseur de l'heure dans la LNH, Fox joue pour une équipe qui a retrouvé ses repères sur le plan offensif. Depuis le début du mois de mars, les Rangers forment la deuxième meilleure offensive de la LNH (3,95 buts par match) - ils étaient 26e auparavant - ce qui se répercute inévitablement sur la production de Fox. D'ici à la fin de la saison, New York va croiser le fer avec les Devils du New Jersey (quatre fois), les Flyers de Philadelphie (deux) et les Sabres de Buffalo (deux), qui font tous partie des huit pires défensives de la Ligue (moyenne de buts contre par match). Philadelphie (72,8 pour cent) et le New Jersey (72,6) prennent respectivement les 30e et 31e rangs de la LNH au chapitre de l'efficacité en infériorité numérique, donc Fox, qui dirige de main de maître la première unité du jeu de puissance de New York, devrait en profiter.

Video: PIT@NYR: Fox en rajoute en infériorité numérique

Matt Grzelcyk, Bruins de Boston (20) : Grzelcyk traverse une bonne séquence, et ça tombe bien, car il est le défenseur de cette liste à qui il reste le plus de matchs à jouer. À ses 17 derniers matchs, le défenseur américain a récolté 10 points (trois buts, sept mentions d'aide) et il a été blanchi de la feuille de pointage seulement sept fois. Grzelcyk est bien installé sur la première vague du jeu de puissance de Boston et il a récolté cinq de ses six points cette saison dans cette facette du jeu depuis le début du mois de mars, signe qu'il a pris ses aises et qu'il pourrait terminer la saison du bon pied. Il y a six matchs à l'horaire contre les Sabres pour Grzelcyk et sa bande, et depuis le début de la saison 2018-19, Boston n'a perdu qu'une fois contre Buffalo (8-1-0), en plus de les dominer 27-14 sur la feuille de pointage. Parions que Grzelcyk sera en mesure de glaner quelques points durant ces affrontements.

Miro Heiskanen, Stars de Dallas (19) : Certains indicateurs démontrent que Heiskanen pourrait terminer la saison en force. D'abord, il a récolté 11 points (cinq buts, six passes) à ses 20 derniers matchs, mais surtout le nombre de tirs qu'il décoche laisse présager de belles choses. Au cours des 20 plus récents affrontements, le Finlandais a décoché 55 lancers et il a dirigé moins de deux tirs au filet seulement trois fois dans un match. À titre comparatif, Heiskanen avait décoché seulement 24 lancers lors de ses 17 premiers matchs cette saison. Pas surprenant, donc, que les cinq filets de la saison de Heiskanen aient été inscrits au cours des 20 dernières parties. S'il continue à mitrailler le filet de la sorte, il va continuer à s'inscrire à la feuille de pointage avec régularité. Depuis le début du mois de mars, seuls Thomas Chabot (27:21) et Drew Doughty (27:04) sont plus utilisés que lui en moyenne (26:04), donc quelques rencontres de plus avec Heiskanen pourraient véritablement faire une différence pour les poolers, car il passe énormément de temps sur la patinoire.

Ivan Provorov, Flyers de Philadelphie (18) : Provorov reprend du poil de la bête après un début de saison où il s'était fait un peu plus discret. Sa production de 12 points (quatre buts, huit passes) au cours des 18 dernières rencontres est supérieure à celle du début de sa saison, alors qu'il avait amassé seulement neuf points (deux buts, sept mentions d'aide) après 20 parties. À l'image de Heiskanen, le défenseur russe a commencé à bombarder le filet adverse, alors qu'il décoche en moyenne plus de trois lancers par match depuis le 6 mars, comparativement à une moyenne de 1,6 tir par rencontre à ses 20 premiers affrontements.  

Video: PHI@BUF: Provorov inscrit les Flyers au pointage

Shea Theodore, Golden Knights de Vegas (19) : On a vu que Fox est sur une autre planète depuis un bout de temps, mais celui qui le suit de près, c'est Theodore. Le joueur de 25 ans affiche une moyenne d'un point par match à ses 15 plus récentes sorties, avec une récolte de trois buts et 12 passes. Vegas fait partie du top-10 des meilleures offensives de la LNH, et l'équipe va croiser le fer avec des défensives généreuses d'ici à la fin de la saison, comme celles des Blues de St. Louis (trois fois), des Ducks d'Anaheim (trois) et des Sharks de San Jose (trois). Theodore connaît justement énormément de succès contre ces trois formations, alors qu'il a maintenu une moyenne d'un point par match contre eux jusqu'ici cette saison.

Voici le classement des 50 meilleurs défenseurs pour les poolers. Il s'agit d'un classement fondé sur le rendement actuel, mais aussi sur l'historique du joueur, ainsi qu'en fonction de son rendement futur attendu.

Classement des 50 meilleurs défenseurs

BLÉ. = Blessé, mais réévalué sur une base quotidienne

1. Victor Hedman, Lightning de Tampa Bay
2. Cale Makar, Avalanche du Colorado
3. Shea Theodore, Golden Knights de Vegas
4. John Carlson, Capitals de Washington
5. Tyson Barrie, Oilers d'Edmonton
6. Dougie Hamilton, Hurricanes de la Caroline
7. Quinn Hughes, Canucks de Vancouver
8. Adam Fox, Rangers de New York
9. Roman Josi, Predators de Nashville
10. Jeff Petry, Canadiens de Montréal
11. Kris Letang, Penguins de Pittsburgh
12. Drew Doughty, Kings de Los Angeles
13. John Klingberg, Stars de Dallas
14. Darnell Nurse, Oilers d'Edmonton
15. Morgan Rielly, Maple Leafs de Toronto
16. Samuel Girard, Avalanche du Colorado
17. Thomas Chabot, Sénateurs d'Ottawa
18. Jakob Chychrun, Coyotes de l'Arizona
19. Charlie McAvoy, Bruins de Boston
20. Neal Pionk, Jets de Winnipeg
21. Devon Toews, Avalanche du Colorado
22. Mikhail Sergachev, Lightning de Tampa Bay
23. Brent Burns, Sharks de San Jose
24. Zach Werenski, Blue Jackets de Columbus
25. Miro Heiskanen, Stars de Dallas
26. Keith Yandle, Panthers de la Floride
27. Nick Leddy, Islanders de New York
28. Torey Krug, Blues de St. Louis
29. Seth Jones, Blue Jackets de Columbus
30. Erik Karlsson, Sharks de San Jose
31. Oliver Ekman-Larsson, Coyotes de l'Arizona
32. Filip Hronek, Red Wings de Detroit
33. Matt Grzelcyk, Bruins de Boston
34. Adam Boqvist, Blackhawks de Chicago
35. Rasmus Dahlin, Sabres de Buffalo
36. Alex Pietrangelo, Golden Knights de Vegas
37. MacKenzie Weegar, Panthers de la Floride
38. Ivan Provorov, Flyers de Philadelphie
39. Alec Martinez, Golden Knights de Vegas
40. Ty Smith, Devils du New Jersey
41. Brett Pesce, Hurricanes de la Caroline
42. Justin Schultz, Capitals de Washington
43. Shea Weber, Canadiens de Montréal
44. Colton Parayko, Blues de St. Louis
45. Mattias Ekholm, Predators de Nashville
46. Jonas Brodin, Wild du Minnesota
47. Josh Morrissey, Jets de Winnipeg
48. Mike Reilly, Sénateurs d'Ottawa
49. Mark Giordano, Flames de Calgary
50. Rasmus Andersson, Flames de Calgary

Blessés : Aaron Ekblad, FLA (fracture à la jambe); Ryan Ellis, NSH (haut du corps); Oscar Klefbom, EDM (non divulguée)

Mentions honorables : Noah Dobson, NYI; Matt Dumba, MIN; Gustav Forsling, FLA; Cam Fowler, ANA; Erik Gustafsson, PHI; Nicolas Hague, VGK; Jake Muzzin, TOR; P.K. Subban, NJD

Consultez le classement de la semaine dernière

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.