Skip to main content

Lindgren estime être la solution

Le gardien américain se voit seconder Carey Price pendant longtemps chez le Tricolore

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Charlie Lindgren se voit seconder Carey Price pendant longtemps chez les Canadiens de Montréal.

Le gardien américain âgé de 26 ans a dit savoir qu'il n'y a rien d'acquis pour lui, mais il croit dur comme fer être l'homme masqué de la situation.

À LIRE AUSSI: « La Poche Bleue » prend de l'expansionLes gardiens particulièrement affectés par la pause

« Je le crois à 100 pour cent, mes coéquipiers le croient également », a-t-il avancé au cours d'une conférence téléphonique, jeudi. « Je suis un super coéquipier, je ne ménage pas les efforts et je donne tout le temps une chance à l'équipe de gagner. »  

La suppléance de Price est une problématique récurrente chez le Tricolore depuis plusieurs années. Lindgren en a vu défiler des aspirants depuis qu'il a joint l'organisation en 2016, de Mike Condon à Keith Kinkaid en passant par Al Montoya et Antti Niemi.

Quatre ans plus tard, après avoir principalement évolué dans la Ligue américaine de hockey (LAH), il soutient maintenant représenter la solution. L'embauche dernièrement pour une saison du gardien russe Vasili Demchenko n'est pas venue ébranler ses convictions.

Demchenko, âgé de 26 ans, a disputé 36 matchs dans la KHL en 2019-20 avec les équipes de Chelyabinsk et de Magnitogorsk, remportant neuf matchs, tout en conservant une moyenne de 2,77 buts accordés par match et un pourcentage d'arrêts de ,907.

« J'ai vu ça, mais ça n'a aucun effet sur ma perception de la situation », a argué Lindgren, qui est sous contrat pour encore une saison et qui dit se plaire énormément à Montréal. « J'ai encore le sentiment d'être maître de ma destinée et que c'est à moi de perdre le poste. J'estime avoir très bien fait cette saison dans les matchs que j'ai joués. Je vais redoubler d'ardeur à mon retour. Je sais qu'on ne me fera pas de cadeau et que je devrai mériter ma place. »

Video: MTL@NJD: Lindgren repousse Coleman en fin de 1re

Rappelé du Rocket de Laval le 14 décembre cette saison, Lindgren n'a pris part qu'à six rencontres avec le CH. Le frère du défenseur recrue Ryan Lindgren des Rangers de New York a cumulé une fiche de 2-4-0, assortie d'une moyenne de 3,33 et d'un taux d'efficacité de ,888. Ce n'est rien de fort convaincant comme plaidoyer, mais à la décharge de Lindgren il n'a pas reçu le meilleur soutien de ses coéquipiers, et s'acquitter du rôle de second de Price est une tâche plutôt ingrate.

« Mon "job" est de travailler fort et d'apprendre de Carey et de l'entraîneur des gardiens Stéphane Waite, a-t-il noté. Ça ne me dérange pas de voir peu d'action. Je me concentre à m'améliorer. Uniquement qu'à regarder Carey, je peux apprendre. » 

Dans l'attente de la reprise des activités dans la LNH, Lindgren garde la forme chez lui au Minnesota. 

« J'ai tout ce qu'il faut sous la main pour m'entraîner et je joue beaucoup au tennis, a-t-il indiqué. Peu importe à quel moment, quand on recommencera, je serai prêt. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.