Skip to main content

Un petit rappel pour Brad Marchand

L'entraîneur des Bruins Bruce Cassidy se proposait d'avoir une discussion avec son attaquant vedette

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

COLUMBUS - Bruce Cassidy se proposait d'avoir une petite discussion avec Brad Marchand plus tard dans la journée de mercredi. L'entraîneur des Bruins de Boston voulait rappeler à l'ailier droit vedette quelques trucs qu'il sait déjà.

« Mon inquiétude avec "Marchy", ce sont les deux pénalités qu'il a écopées dans les deux derniers matchs », a affirmé Cassidy à l'issue de la séance d'entraînement des Bruins, mercredi. « Il n'avait pas été puni auparavant. Je dois maintenant lui faire un rappel d'éviter le banc des pénalités. »

Cassidy n'a surtout pas aimé que ce soit des pénalités d'indiscipline qui, dans les deux cas, ont donné des buts aux Blue Jackets de Columbus en supériorité.

À LIRE AUSSI : Tortorella tient les cordeaux bien serrésColumbus ne change pas la recetteDubois démasqué

« Nous avons besoin de lui sur la glace et, de la façon dont la série se déroule, le jeu de puissance joue un rôle crucial, a-t-il relevé. Nous devons nous assurer qu'il joue avec intensité pendant l'action, pas après les arrêts de jeu. »

Même si le principal intéressé dit ne pas être frustré, l'entraîneur a établi un lien de cause à effet avec les problèmes à l'attaque que Marchand éprouve depuis le début de la série.

« Il y a de la frustration pour des joueurs de sa trempe quand ça fonctionne moins bien. C'est vrai pour lui et pour tous les joueurs vedettes dans la LNH. La pression est forte en séries, on a moins de temps pour se sortir d'une mauvaise séquence. Ce n'est pas un problème quand il connaît du succès. »

Cassidy a dit que la discussion sera de courte durée parce que ce n'est pas la première fois qu'ils aborderont ensemble ce sujet.

« Je vais lui rappeler l'importance qu'il a pour nous, que ce sont les séries éliminatoires et que son nom circule dans le vestiaire des Blue Jackets. Ils veulent le déconcentrer parce qu'il est un de nos meilleurs joueurs. Il doit réaliser tout ça. »

Mardi, Marchand a posé un geste de frustration à l'endroit du défenseur Scott Harrington, en lui donnant une taloche derrière la tête. Le geste a été impuni et aucune sanction n'a été imposée.

« C'était inutile de ma part, a-t-il avoué, mais je venais de voir mon coéquipier Jake DeBrusk recevoir des coups de quelques adversaires devant le but. Ç'a été ma réaction. »

« C'est possiblement quelque chose que je ne referai pas en voyant la réaction que ç'a suscitée et les explications que je dois donner. Ça arrive dans le feu de l'action au hockey. Les gens ont le droit à leur opinion. Ils nous payent chèrement pour jouer et je les en remercie. Ça fait longtemps que je ne prête plus l'oreille à tout ce qu'on dit à mon endroit. Je roule avec les coups. »

Backes en renfort?

Les Bruins veulent embêter davantage le gardien vedette des Blue Jackets Sergei Bobrovsky dans le match no 4 et, dans l'atteinte de l'objectif, ils pourraient faire appel au vétéran David Backes, jeudi (19h30 HE; TVAS, CBC, NBCSN, SN).

« C'est l'espoir que j'entretiens après m'être entraîné avec David Krejci et Jake DeBrusk », a commenté Backes, qui remplacerait Karson Kuhlman dans la formation. « C'est bon de reprendre une place dans un trio. C'est un beau cadeau de 35e anniversaire pour moi. J'espère ravoir la chance de jouer et d'aider l'équipe à niveler la série 2-2. »

Backes a pris part à quatre matchs de la série de premier tour contre les Maple Leafs de Toronto - deux victoires, deux défaites des Bruins. Il est inactif depuis le 21 avril, date du match no 6.

Cassidy a précisé que sa décision n'était pas encore arrêtée, mais Backes n'aura pas besoin qu'on lui fasse de dessin si on fait appel à ses services. Il ira se planter directement devant Bobrovsky.

Video: BOS@DET: Backes fait dévier pour faire 3-2

« Il (Bobrovsky) va stopper les tirs qu'il voit. Nous augmenterons nos chances de le déjouer en lui obstruant la vue, a avancé Backes. Ç'a été une de mes spécialités pendant toute ma carrière. J'aurai bien l'intention d'aller devant son espace et de tenter de faire dévier la rondelle. On sait que c'est de cette façon que la plupart des buts sont marqués en séries. »

Les Bruins se retrouvent en recul 1-2 dans une deuxième série d'affilée. Marchand a tenu à le souligner, en précisant que personne ne cède à la panique.

« Ce n'est pas un drame. Nous ne ressentons aucune pression additionnelle, ce sont les séries. Nous sommes calmes et nous nous sentons bien. »

'Bob' dans la tête

Le brio de Bobrovsky demeure tout de même un élément perturbateur pour les Bruins. Cassidy l'a admis. L'entraîneur a dit espérer que la technique du gardien se dérègle à un moment donné. 

« Notre plan demeure d'envoyer la rondelle vers le but, de créer beaucoup de mouvements devant, de récupérer des retours et d'être meilleurs en avantage numérique, a énuméré Cassidy. Nous voulons créer des chances de qualité afin de forcer le gardien à s'illustrer. Je ne sais pas s'il va finir par céder, nous l'espérons. C'est notre intention de le faire céder, mais il tient le coup jusqu'à maintenant. Il faut lui rendre hommage. 

Video: BOS@CBJ, #3: Bobrovsky s'étire pour voler Marchand

« Nous avons de bons marqueurs. Je ne crois pas qu'ils manquent de confiance actuellement, a opiné Cassidy. Ils sont frustrés par moments, oui, mais certainement prêts à relever le défi jeudi. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.