Skip to main content

Carnet d'espoir: Alexis Lafrenière

L'espoir québécois revient sur sa nomination comme capitaine et sur sa rencontre avec Sidney Crosby

par Alexis Lafrenière / Collaborateur spécial LNH.com

Considéré depuis quelques années comme le potentiel premier choix au total du Repêchage 2020 de la LNH, Alexis Lafrenière dispute sa troisième saison avec l'Océanic de Rimouski dans la LHJMQ. Il a été nommé recrue de l'année dans la LCH à sa première campagne et a mis la main sur le titre de joueur de l'année dans la LCH et sur celui du joueur le plus utile à son équipe dans la LHJMQ, l'an dernier. Il a mené le Canada à la médaille d'or à la Coupe Hlinka-Gretzky à titre de capitaine en 2018, en plus de se tailler un poste au sein d'Équipe Canada junior à l'âge de 17 ans pour le Championnat mondial junior de 2019. Auteur de 105 points en 61 matchs la saison dernière, il a accepté de collaborer régulièrement avec l'équipe de LNH.com jusqu'au repêchage qui se tiendra à Montréal en juin prochain.

Bonjour à tous,

Je suis content de pouvoir collaborer avec l'équipe de LNH.com cette saison pour vous permettre de partager certains aspects de cette année importante pour mon équipe et moi.

Pour amorcer cette nouvelle saison, mes coéquipiers m'ont fait tout un honneur en me nommant capitaine de l'Océanic, qui célèbre les 25 ans de sa riche histoire. Le fait de devenir le capitaine d'une organisation qui a déjà compté dans ses rangs les Vincent Lecavalier, Brad Richards et Sidney Crosby, je peux vous dire que c'est un sentiment très spécial.

À LIRE AUSSI : Repêchage 2020 : Hendrix Lapierre s'est fait un nomSur le radar : Samuel Poulin amorce son marathon

Cette nomination de mes coéquipiers ne changera pas la manière dont j'agis. Il y a beaucoup de leaders dans ce vestiaire et j'ai la conviction que tout le monde peut apporter sa contribution.

Je n'ai été capitaine qu'une autre fois dans ma jeune carrière et c'était au sein de la formation canadienne des moins de 18 ans, qui a remporté l'or à la Coupe Hlinka-Gretzky en 2018. Je vais me servir de cette expérience pour assumer mon nouveau rôle.

Il est important pour moi de montrer la voie à mes coéquipiers par mes actions. C'est la façon dont j'exerce mon leadership. Je crois que ceci donne ensuite beaucoup plus de poids à mes paroles. 

************

Cette saison s'amorce vraiment sur les chapeaux de roues. Mes coéquipiers et moi avons été témoins d'un grand moment de l'histoire de notre organisation avec les cérémonies du retrait du chandail no 87 de Sidney Crosby.

Malgré le fait que j'étais encore très jeune quand il a disputé ses deux saisons à Rimouski, je suis bien au courant de tout ce qu'il a accompli dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec et pour les Penguins depuis son arrivée dans la LNH.

Des Sidney Crosby, il n'y en a pas beaucoup et j'ai pu le constater après la rencontre.

Il était presque minuit quand Cédric Paré m'a fait la magnifique passe qui a mené à mon but en prolongation - un but qui aura toujours une place spéciale pour moi - pour nous permettre de l'emporter 4-3 face au Phoenix de Sherbrooke. Même à cette heure tardive, Sidney est descendu dans le vestiaire pour s'entretenir avec chacun des joueurs et nous partager des histoires de son passage à Rimouski.

Ce qui m'a marqué, c'est son humilité et le respect qu'il a pour les autres. C'est le meilleur joueur au monde, mais c'est avant tout une bonne personne. J'avais déjà entendu plein de bonnes histoires à son sujet et j'en ai eu la preuve. Qu'il prenne de son temps pour s'intéresser à nous, ça nous a permis de vivre tout un moment.

Il a aussi été porté à mon attention qu'il avait eu de bons mots à mon sujet en point de presse. C'est très spécial et flatteur en même temps d'entendre qu'un des grands joueurs de l'histoire parle de toi. Mais je préfère rester humble et terre-à-terre dans tout ça. Je dois rester moi-même et faire mon propre chemin. Je me concentre sur ce que je peux contrôler, ç'a toujours été ma mentalité.

************

Le repêchage est encore loin et pour l'instant je me concentre sur le travail que j'ai à faire avec l'Océanic.

Je sais quand même ce qui m'attend en juin prochain parce que j'ai eu la chance de vivre le dernier repêchage avec mes amis Samuel Poulin (PIT), Jakob Pelletier (CGY) et Nathan Légaré (PIT) à Vancouver. De les voir se faire repêcher et de passer du temps avec eux à Vancouver, c'étaient vraiment de beaux moments.

J'ai maintenant une meilleure idée de comment tout ça se déroule et je serai prêt quand ce jour viendra pour moi à Montréal, à quelques kilomètres seulement de la maison. Ce sera spécial, j'en suis sûr, parce que toute ma famille et tous mes amis pourront le vivre avec moi.

Ma priorité est de continuer à travailler et à m'améliorer chaque jour. Rimouski est une grande organisation et les attentes sont toujours élevées. On veut toujours gagner et ce n'est pas différent cette année : on veut aller jusqu'au bout.

On se reparle dans quelques semaines!

Propos recueillis par Guillaume Lepage, journaliste LNH.com

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.