Skip to main content

Carlson généreux avec la Coupe Stanley

Le défenseur a permis à plusieurs enfants malades de voir le précieux trophée

par Tom Gulitti @TomGulittiNHL / Journaliste NHL.com

WASHINGTON - Pour John Carlson, il s'agissait d'un 4 juillet bien différent de tous ceux qu'il avait fêtés par le passé.

Le défenseur des Capitals de Washington avait un invité bien spécial à ses côtés : la Coupe Stanley.

Carlson, qui est né à Natick dans le Massachusetts, mais qui a vieilli à Colonia dans le New Jersey, vit maintenant dans la région de Washington, puisqu'il évolue avec l'équipe depuis neuf saisons. C'était donc évident pour lui que lorsqu'il aurait sa journée avec la Coupe Stanley, il allait la passer à l'endroit qu'il considère comme son nouveau chez-soi, particulièrement depuis qu'il a signé un nouveau contrat d'une durée de huit ans le 24 juin dernier.

« Je pense que pour tous mes amis et ma famille, la fête aurait été la même, peu importe l'endroit où j'aurais apporté la Coupe », a-t-il indiqué.

Carlson était le premier joueur des Capitals à avoir la garde de la Coupe pour une journée. Le hockeyeur de 28 ans aurait pu passer cette journée dans le confort de sa maison, tout en célébrant le Jour de l'Indépendance avec ses amis, mais il voulait partager le moment avec les partisans tout en faisant une bonne action.

C'est ainsi que la journée s'est amorcée avec une visite d'une caserne de pompiers à Bethesda dans le Maryland. Carlson s'est par la suite déplacé à un événement qui avait été organisé à l'hôpital national pour enfants (Children's National) de Washington, en espérant donner un sourire aux enfants aux familles et au personnel de l'établissement. À son arrivée, Coupe Stanley à la main, il a été accueilli par des applaudissements.

« Si un jeune est à l'hôpital le 4 juillet, c'est qu'il n'a probablement pas le choix d'y être. C'était plaisant de pouvoir leur donner un sourire et de s'amuser en ce jour férié, a dit Carlson. Les gens qui travaillent ici, ce sont des anges. Ils prennent leur temps, ils travaillent fort lors de jours fériés. »

Après une brève présentation sur une scène, Carlson s'est prêté à une séance de photos avec le Coupe, les patients et les familles. Puis, il a donné une entrevue à des enfants pour la radio interne de l'hôpital.

Parmi les questions posées :

-As-tu déjà perdu une dent? (Pas au complet, seulement quelques morceaux)

-Quel est ton film pour enfants préféré ? (Le Roi lion)

-Qui a décoché le lancer frappé le plus puissant que tu aies dû bloquer? (Zdeno Chara)

Le défenseur a par la suite pris la peine de transporter la Coupe sur les étages supérieurs afin de permettre aux enfants dont la santé est précaire de prendre part à l'événement.

« Nous sommes tellement fiers et excités que John Carlson soit ici, a dit Kurt Newman, le président et directeur général du Children's National. Vous n'avez aucune idée de ce que ça signifie pour les familles dont l'enfant se bat peut-être pour sa vie que de savoir que nous sommes derrière eux. »

Carlson et son épouse, Gina, ont deux jeunes fils - Lucca et Rudy, âgés de trois ans et deux mois respectivement - et leur pédiatre, Caroline Van Vleck, fait partie du conseil d'administration du Children's National, dont le réseau en fait l'un des cinq meilleurs aux États-Unis selon le U.S. News & World Report. Voilà pourquoi les Carlson apprécient tout le travail qui y est fait.

« Mes deux fils ont été ici à un certain moment pour différentes choses et j'aime l'atmosphère qui règne et ce qu'ils font. Ce n'est pas un hasard s'ils sont aussi bien classés. C'est incroyable tout ce qu'ils sont en mesure de réaliser. Donc, chaque fois qu'on peut redonner un peu, on tente de le faire. »

Après sa visite à l'hôpital, Carlson est retourné à son domicile à Chevy Chase, dans le Maryland, où la Coupe Stanley été l'attraction principale du défilé du 4 juillet. Le trophée a par la suite été déplacé dans un événement caritatif qui avait lieu à Bethesda pour la Fondation Michael Mosier, un organisme qui amasse des fonds pour la lutte contre un rare cancer du cerveau chez les enfants. La Fondation a été créée par Jenny et Mark Mosier à la suite du décès de leur fils de six ans, Michael, en 2015.

Ce n'est pas la première fois que les Carlson s'impliquent au sein de la fondation, mais Jenny Mosier était sans mots lorsqu'ils lui ont offert d'apporter la Coupe Stanley lors de son événement caritatif. Avec l'aide de volontaires et d'entreprises locales, la fête a été organisée en 10 jours et 1000 billets ont été vendus, d'un prix allant de 20 $ à 500 $, ce qui permettait d'être pris en photo avec Carlson et la Coupe. L'admission était gratuite pour les enfants de moins de cinq ans.

Uniquement avec la prévente de billets, 100 000 $ ont été amassés, a indiqué Jenny Mosier.

« Nous sommes chanceux d'avoir rencontré les Carlson il y a quelques années lorsque nous avons lancé la Fondation après le départ de mon fils. Depuis, ils n'ont pas cessé de supporter la Fondation et plusieurs fois, ils en ont fait beaucoup plus que ce qu'on leur demandait pour nous, ainsi que pour les familles dont l'enfant est aux prises avec la maladie. Ils font beaucoup de choses dans l'ombre, sans demander de reconnaissance ou de publicité, tout simplement pour être gentils. »

Pour terminer la journée, Carlson allait passer le reste de la journée avec sa famille et ses amis dans un restaurant où il aurait une vue imprenable sur les feux d'artifice. Il était heureux d'avoir pu partager ce moment avec plusieurs personnes.

« Les partisans sont importants, a-t-il rappelé. Ils sont heureux de voir la Coupe, de me parler et je trouve ça génial. Pour moi, c'est un beau mélange entre faire une bonne action et m'amuser. On a du plaisir, on amasse beaucoup d'argent, donc, c'est le meilleur des deux mondes. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.