Skip to main content

Brodeur et O'Ree en tête de liste des intronisés au Temple de la renommée

Le gardien des Devils et le premier joueur noir de la LNH ont été sélectionnés avec Bettman, St. Louis, Yakushev et Hefford

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

Martin Brodeur, Martin St-Louis, Willie O'Ree, le commissaire de la LNH Gary Bettman, Alexander Yakushev et Jayna Hefford seront intronisés au Temple de la renommée du hockey.

Le comité de sélection de 18 membres a dévoilé la cuvée de 2018, mardi. La cérémonie d'intronisation 2018 aura lieu au mois de novembre au Temple de la renommée du hockey de Toronto.

O'Ree, le premier joueur noir de la LNH, et Bettman, qui est commissaire depuis le 1er février 1993, entrent au Temple dans la catégorie des bâtisseurs.

À LIRE : Les confrères de Brodeur s'attendaient à ce qu'il entre au Temple

Brodeur, admissible au Temple pour la première fois à la suite de la période obligatoire de trois ans suivant son dernier match professionnel (2 janvier 2015), représentait un choix facile pour le comité de sélection, lui qui a remporté la Coupe Stanley trois fois et qui a établi des records de la LNH au chapitre des victoires (691) et des blanchissages (125).

« Tu ne penses pas vraiment à atteindre le Temple de la renommée, tu fais simplement jouer au hockey pour éventuellement te rendre dans la LNH », a dit Brodeur au site web des Blues de St. Louis. « Ensuite, tu fais ta carrière et tu as la chance de rencontrer des membres du Temple et tu les admires. Maintenant, j'ai la chance d'être à leurs côtés. C'est un sentiment vraiment génial. »

Brodeur détient les records de la LNH pour les matchs joués (1 266), les arrêts (28 928), les minutes jouées (74 438), les saisons avec au moins 30 victoires (14), les saisons consécutives avec au moins 30 victoires (12), les saisons consécutives avec au moins 35 victoires (11), les saisons avec au moins 40 victoires (huit) et les saisons consécutives avec au moins 40 victoires (trois).

Il a remporté le trophée Calder, remis à la meilleure recrue dans la LNH, en 1994, le trophée Vézina à titre de meilleur gardien dans la Ligue à quatre reprises (2003, 2004, 2007, 2008) et le trophée William M. Jennings, remis au gardien de l'équipe ayant cédé le moins de buts dans une saison (minimum de 25 matchs joués), à cinq reprises (1997, 1998, 2003, 2004, 2010).

Brodeur partage le record de la LNH pour le plus grand nombre de victoires dans une saison (48) avec le gardien des Capitals de Washington Braden Holtby.

St. Louis, qui en est également à sa première année d'admissibilité, est le deuxième membre de l'édition championne de 2004 du Lightning de Tampa Bay à être intronisé au Temple de la renommée. Il rejoint Dave Andreychuk, le capitaine du Lightning en 2004, qui a fait son entrée au Temple la saison dernière alors que St. Louis assistait à la cérémonie.

« Mon idole était Mats Naslund, c'était un petit joueur », a dit St. Louis à propos de Naslund (5 pieds 7 pouces). « En grandissant et en arrivant à l'université, j'admirais Theo Fleury, Cliff Ronning et même Dougie Gilmour, qui fait 5 pieds 10 pouces, je pense, un joueur plus petit. Ces gars-là m'inspiraient. Je me suis toujours dit que s'ils étaient là, s'ils étaient les exceptions, pourquoi ne pourrais-je pas en être une aussi? Je savais que c'était possible. »

St. Louis est passé de joueur non repêché, en grande partie en raison de sa taille (5 pieds 8 pouces), à champion de la Coupe Stanley. Il a remporté le trophée Hart, remis au joueur par excellence de la LNH, en 2004, le trophée Art Ross, remis au meilleur marqueur, en 2004 et en 2013 et le trophée Lady Byng, remis au joueur considéré comme ayant démontré le meilleur esprit sportif tout en affichant des performances remarquables sur la patinoire, en 2010, 2011 et 2013. Il a également gagné le trophée Ted Lindsay, remis annuellement au meilleur joueur de la LNH, tel que voté par les membres de l'Association des joueurs de la LNH (AJLNH), en 2004.

« Tout ce qu'il a accompli sur la glace est incroyable, sans l'ombre d'un doute », a affirmé Vincent Lecavalier, son coéquipier avec le Lightning de 2000 à 2013. « Mais Marty était probablement le joueur le plus travaillant, le plus engagé, un excellent coéquipier, un excellent leader et une grande raison pour laquelle nous avons gagné la Coupe Stanley. Il a fait beaucoup pour moi sur le plan personnel, tant comme ami que comme joueur. Il a eu un énorme impact sur le hockey. »

St. Louis totalise 1033 points (391 buts, 642 passes) en 1134 matchs disputés. Il est le meneur de tous les temps chez le Lightning au chapitre des passes (588), des points (953), des points sur le jeu de puissance (300), des buts en infériorité numérique (28), des points en infériorité numérique (44), des buts vainqueurs (64), des buts en prolongation (10), des buts en séries (33) et des points en séries (68).

O'Ree a brisé la barrière raciale de la LNH le 18 janvier 1958, quand il a sauté sur la glace avec les Bruins de Boston contre les Canadiens de Montréal.

Il a disputé 45 matchs dans la LNH et amassé 14 points (quatre buts, 10 aides), mais il est surtout connu pour avoir brisé des barrières, pour son implication dans la communauté et pour la promotion qu'il fait du hockey.

« Je riais, je pleurais et je n'avais pas de mots », a déclaré O'Ree au sujet de sa réaction lorsqu'il a reçu l'appel. « Cette année a simplement été géniale. »

O'Ree a été engagé par la LNH en 1998 en tant que directeur pour le développement de la jeunesse et ambassadeur pour la diversité de la LNH. Il a chapeauté l'initiative de la LNH Le hockey est pour tout le monde, qui a fait découvrir ce sport à plus de 120 000 garçons et filles de diverses origines. Cette initiative a permis de mettre sur pied 36 programmes de hockey locaux, tous destinés à servir les jeunes de milieux défavorisés.

"Je suis évidemment ravi d'entendre que Willie O'Ree sera intronisé au Temple de la renommée du hockey en tant que bâtisseur », a affirmé le défenseur des Predators de Nashville P.K. Subban dans une vidéo publiée sur Twitter. « Quand je repense à ma carrière et à tout ce que j'ai réussi, je sais bien que rien de tout ça n'aurait été possible sans les sacrifices de Willie O'Ree et ceux de nombreux autres joueurs avant moi. »

Il a récemment remis le premier prix Héros de la communauté Willie O'Ree à Darcy Haugan, le défunt entraîneur des Broncos de Humboldt.

Le commissaire Bettman, qui a entamé son mandat le 1er février 1993, a supervisé une croissance rapide et importante en plus de 25 ans. Sous la férule de Bettman, la LNH est passée à 31 équipes et les revenus annuels de la Ligue dépassent maintenant quatre milliards de dollars, un peu plus de 400 millions de dollars par rapport à ce qu'ils étaient à ses débuts.

Le commissaire Bettman a supervisé les ajouts des Panthers de la Floride et des Ducks d'Anaheim en 1993, des Predators de Nashville et des Thrashers d'Atlanta en 1999, du Wild du Minnesota et des Blue Jackets de Columbus en 2000 et des Golden Knights de Vegas en 2017. La candidature de Seattle est présentement considérée comme concession d'expansion et l'équipe pourrait entamer ses activités lors de la saison 2020-21 en tant que 32e équipe de la Ligue.

De plus, les Jets de Winnipeg ont été relocalisés en 1996 et sont maintenant les Coyotes de l'Arizona, mais le commissaire Bettman a fait en sorte que les Jets reviennent à Winnipeg en 2011, après une relocalisation des Thrashers. Les Nordiques de Québec ont été relocalisés et sont devenus l'Avalanche du Colorado en 1996.

La LNH est devenue un produit plus global grâce au commissaire Bettman avec des matchs de saison régulière disputés dans des marchés européens et au Japon, en plus de matchs préparatoires joués en Chine. La Ligue a participé à quatre éditions des Jeux olympiques d'hiver et a tenu deux Coupes du monde de hockey depuis que Bettman est en poste.

On lui doit également la naissance du plafond salarial - qui a été instauré en 2005 et a permis de stabiliser les dépenses des concessions - en plus du succès majeur que sont les matchs extérieurs de la LNH.

« Je suis fier du fait que, au niveau de la Ligue et au niveau des équipes, tant sur la glace qu'à l'extérieur de celle-ci, il y a des centaines sinon des milliers de personnes qui sont engagées et travaillent fort pour faire avancer notre sport, a mentionné Bettman. Il y a plus de gens impliqués dans le hockey maintenant, des partisans qui regardent le hockey, non seulement autour de la LNH, mais à tous les niveaux. De voir grossir notre impact géographiquement et de voir les chiffres augmenter est très gratifiant pour tous ceux qui sont associés à notre sport. »

Yakushev était une vedette en URSS avec le Spartak de Moscou, mais les partisans en Amérique du Nord l'ont découvert lors de la Série du siècle de 1972 entre le Canada et l'Union soviétique. Différent de plusieurs de ses coéquipiers, Yakushev était à la fois rapide et fort. Plusieurs le comparaient au joueur du Canada Phil Esposito, le seul joueur des deux équipes à avoir terminé la série de huit rencontres avec plus de points que Yakushev.

Il a mené les Soviétiques avec 11 points (sept buts, quatre aides), faisant sa place dans l'enclave avec son gabarit (6-3, 200) et sa force, mais démontrant les mains d'un habile marqueur de buts. Il a marqué deux buts dans le huitième et dernier match de la série pour aider les Soviétiques à prendre une avance de 5-3 avant que le Canada ne vienne de l'arrière en troisième période pour gagner 6-5 et remporter la série.

Yakushev a excellé sur la scène internationale, remportant des médailles d'or avec l'Union soviétique aux Jeux olympiques de Sapporo en 1972 et à ceux d'Innsbruck en 1976. Il a également aidé l'URSS à gagner sept Championnats du monde de la FIHG.

Hefford s'est aligné pour le Canada lors de cinq éditions des Jeux olympiques d'hiver et a fait partie de quatre équipes championnes de la médaille d'or (2002, 2006, 2010, 2014). Elle a marqué le but qui a permis aux siennes de gagner l'or contre les États-Unis en 2002 aux Jeux olympiques de Salt Lake City. Elle est l'une des cinq athlètes à avoir gagné l'or lors de quatre Jeux olympiques consécutifs.

« Quand j'ai reçu l'appel aujourd'hui, j'étais plus émotive que je ne l'aurais pensé, peut-être plus émotive que lors de la conquête de certaines médailles au cours de ma carrière, a admis Hefford. Je dois partager ça avec tellement de gens, ma famille, mes amis, mes coéquipières et mes entraîneurs tout au long du parcours. »

Hefford a également aidé le Canada à gagner sept médailles d'or et cinq médailles d'argent au Championnat mondial de hockey féminin de la FIHG.

En plus, Joe Bowen, la voix de longue date à la radio des Maple Leafs de Toronto, recevra le prix commémoratif Foster Hewitt pour ses contributions exceptionnelles en tant que commentateur de hockey. Larry Brooks, du New York Post, recevra le prix Elmer Ferguson pour l'excellence en journalisme affecté à la couverture du hockey lors du diner des prix média du Temple de la renommée du hockey, le 12 novembre à Toronto.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.