Skip to main content

« L'épice » Brad Marchand assaisonne déjà la série

Le détestable ailier des Bruins met déjà du piquant dans la série face aux Blue Jackets

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BOSTON - Les présentations n'ont pas traîné en longueur, jeudi. L'intensité a tôt fait de s'inviter dans la série de deuxième tour entre Blue Jackets de Columbus et les Bruins de Boston.

On s'attend, autant dans un camp que dans l'autre, à ce que le jeu soit plus robuste dans le match no 2 au TD Garden, samedi (20h HE; TVAS, CBC, NBC, SN). Les Bruins ont pris l'initiative de la série en l'emportant 3-2 en prolongation, jeudi.

Comment peut-il en être autrement quand le pugnace attaquant Brad Marchand des Bruins se retrouve au coeur de l'action?

Marchand compte déjà de « nouveaux amis » chez les Blue Jackets, nommément Cam Atkinson, David Savard et même son ancien coéquipier Riley Nash.

Atkinson a lancé à la blague vendredi que Marchand lui devait 300 $ pour le bâton qu'il lui a fracassé.

« Vous pouvez lui dire. Je m'attends à être remboursé… en argent comptant », a précisé l'ailier droit des Blue Jackets.

L'incident s'est produit avant une mise au jeu en zone centrale à 3:33 de la prolongation, peu de temps avant le but décisif de Charlie Coyle. Marchand a brisé le bâton d'Atkinson en déposant un patin dessus.

« Il tentait de désaffûter mon patin je crois », a fait valoir l'ailier gauche vedette des Bruins, sourire en coin. « Ce n'était pas gentil de sa part. »

À LIRE AUSSI: David Pastrnak tarde à se mettre en marcheUne défaite aurait ébranlé le moral des Bruins

Marchand a également vu à ajouter du piquant dans la série en décochant une flèche à l'endroit de Nash.

« Les Blue Jackets sont très intenses, nous nous attendions à ça de leur part, a-t-il commencé par dire. Ils complètent leurs mises en échec, même Riley Nash. Je ne me rappelle pas de l'avoir vu faire ça au cours des deux saisons qu'il a passées avec nous. »

Nash est celui qui a blessé David Krejci vers la fin de la troisième période, jeudi.

Interrogé au sujet de Savard, avec lequel il s'est également chamaillé jeudi, Marchand a précisé ne pas le connaître parce qu'il est passé après lui chez les Wildcats de Moncton dans la LHJMQ.

« Mais c'est un chic type... », a-t-il lancé avant de prendre congé des journalistes.

Savard n'a fait que hocher de la tête en prenant connaissance des propos de Marchand.

« C'est bien lui ça », a soupiré le défenseur québécois qui a côtoyé Marchand l'an dernier lors de l'événement caritatif Pro-Am Gagné-Bergeron de hockey, auquel les deux ont pris part à Québec.

Video: Coyle et les Bruins remportent le match no 1

Savard a dit que les Blue Jackets n'ont aucun problème à préconiser un style plus robuste que celui qu'ils ont déployé face au Lightning de Tampa Bay au premier tour.

« Nous sommes capables de tenir notre bout sur ce plan, a-t-il argué. Personne n'a de problème à encaisser une mise en échec dans notre équipe. Aucune équipe n'aura l'avantage sur l'autre à ce chapitre. Moi, ça fait partie de mon jeu. J'aime ça. Ça me garde impliqué dans l'action. »

Savard a distribué six coups d'épaule sur les 41 coups d'épaule au total que l'équipe a appliqués, jeudi. Ce n'est que deux de moins pour lui que pendant toute la série contre le Lightning.

« Le premier match a donné un aperçu de ce que sera la série, a opiné Marchand. Les Blue Jackets luttent avec acharnement et ils sont très coriaces. Ils se sont ralliés aux stratégies de leur entraîneur. On doit s'attendre à du jeu plus robuste samedi. Ce sera une série chaudement disputée, très serrée, comme on a pu le constater dans le premier match. » 

Vendredi, l'atmosphère était au beau fixe chez les Blue Jackets qui se sont délié les muscles pendant une vingtaine de minutes au TD Garden.

« Il n'y a aucun stress en ce moment. De l'adversité, nous avons eu à en surmonter en masse cette saison, a relevé Savard. Notre façon de rester détendu face à toutes les situations, c'est d'avoir du plaisir dans les séances d'entraînement et d'oublier vite les défaites. Ç'a été "plate" de perdre le premier match, mais nous nous concentrons uniquement sur le match à venir. Nous voulons signer une victoire à Boston et revenir à la maison sur une égalité de 1-1 dans la série. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.