Skip to main content

Bouwmeester reçoit la Coupe des mains de Pietrangelo après la victoire

Le vétéran défenseur des Blues reçoit cet honneur après le gain face aux Bruins dans le match no 7

par Tom Gulitti @TomGulittiNHL / Journaliste NHL.com

Jay Bouwmeester n'avait qu'une seule pensée en tête quand il a été le premier à recevoir la Coupe Stanley des mains du capitaine des Blues de St. Louis Alex Pietrangelo après la victoire de 4-1 face aux Bruins de Boston dans le match no 7 de la Finale de la Coupe Stanley, mercredi au TD Garden.

« Dieu merci, c'est terminé », a dit Bouwmeester.

À LIRE AUSSI : St. Louis peut festoyer après 51 saisons!O'Reilly remporte le trophée Conn-Smythe | La route des Blues vers la Coupe Stanley | La douce revanche de David Perron Montmagny aura de la grande visite cet été

Le défenseur de 35 ans a disputé 1184 matchs dans la LNH en 16 saisons avant de remporter la Coupe pour la première fois. Troisième choix au total du repêchage 2002 de la LNH par les Panthers de la Floride, Bouwmeester a joué 764 parties dans la LNH avant de vivre ses premières séries éliminatoires de la Coupe Stanley avec St. Louis en 2013.

« C'est fou, a déclaré Bouwmeester. Tu traverses des moments avec des hauts et des bas durant ta carrière, et tu vois toujours des joueurs qui finissent par gagner et dire que c'est tellement difficile. De finalement être parvenu à le faire… Je ne sais pas… Je suis un peu abasourdi. »

Après que Pietrangelo ait reçu le trophée des mains du commissaire de la LNH Gary Bettman, il a brièvement soulevé le trophée et l'a embrassé à quelques reprises avant de le remettre à Bouwmeester, son coéquipier depuis la saison 2012-13.

« Je ne peux pas décrire à quel point j'ai du respect pour lui », a dit Pietrangelo au sujet de Bouwmeester. « Je ne serais pas le joueur que je suis sans lui. J'ai beaucoup appris de lui. Il le mérite. »

Bouwmeester a apprécié le geste.

Video: STL@BOS, #7: Une première Coupe Stanley aux Blues

« J'ai vécu beaucoup de choses avec lui au sein de différentes équipes, comme aux Jeux olympiques par exemple, a-t-il mentionné. L'ordre pour soulever la Coupe n'importe pas. Tout le monde a la chance de le faire. C'est un effort d'équipe. »

Après avoir patiné brièvement avec la Coupe, Bouwmeester l'a remise à l'attaquant Alexander Steen, qui a joué 14 saisons et 963 parties de saison régulière avant de gagner son premier championnat de la LNH.

« Steen est mon voisin, donc je n'avais pas le choix de lui donner, a expliqué Bouwmeester. Il a vécu beaucoup d'épreuves lui aussi. Il a joué pendant 14 ans. Quand les gens disaient que nous n'avions aucun joueur qui avait gagné la Coupe, ça n'importait pas. Nous avons disputé chaque match et nous voilà champions. »

Steen a passé la Coupe à Chris Thorburn, qui a été suivi par David Perron, Ryan O'Reilly, Vladimir Tarasenko, Tyler Bozak, Jaden Schwartz, Pat Maroon, Carl Gunnarsson, Brayden Schenn, Robert Bortuzzo, Colton Parayko, Jordan Binnington, Joel Edmundson, Jake Allen, Robby Fabbri, Chris Butler, Vince Dunn, Oskar Sundqvist, Ivan Barbashev, Zach Sanford, Samuel Blais, Robert Thomas, Mackenzie MacEachern, Michael Del Zotto, Jordan Nolan, Mitch Reinke, Ville Husso, l'entraîneur Craig Berube et le directeur général Doug Armstrong.

Comme les Blues, Bouwmeester a connu des difficultés en première moitié de saison en tentant de retrouver son rythme après une opération à la hanche. Le natif d'Edmonton a été retranché pour la première fois de sa carrière dans la LNH, le 20 octobre face aux Maple Leafs, et à trois autres reprises avant le 14 novembre. Mais après avoir été relégué à la troisième paire défensive, Bouwmeester a lentement regagné un rôle important pendant que les Blues grimpaient de la dernière place du classement de la LNH, le 3 janvier, au troisième rang de la section Centrale à la fin de la saison régulière.

Durant les séries, Bouwmeester a évolué avec Colton Parayko. Ensemble, ils ont contribué à limiter le premier trio des Bruins composé de Brad Marchand, Patrice Bergeron et David Pastrnak à un seul but à 5-contre-5 en Finale. Bouwmeester a joué 28:34 durant le match no 7, un sommet chez les deux équipes, et il a participé au but sur une déviation de Ryan O'Reilly, qui a ouvert la marque avec 3:13 à faire en première période.

Il a conclu les séries avec sept passes et un différentiel de plus-9 en 26 rencontres.

« Tout le monde doit jouer des rôles différents et c'est le rôle qu'on nous a donné, et je suis tellement content pour lui, car les gens ont pu voir à quel point [Parayko] est un joueur extraordinaire, a louangé Bouwmeester. Je suis un vieux routier qui joue depuis longtemps, mais lui a tellement un bel avenir et cette expérience, pour un jeune joueur comme lui, est inestimable. »

Parayko a donné du mérité à Bouwmeester pour sa présence, son leadership et son expérience.

« Quand Jay parle dans le vestiaire, tout le monde écoute et tu sais que c'est sincère, et c'est ce qu'il a fait durant la Finale, a dit Parayko. Il a été une véritable force pour nous, et c'est très spécial, car il est un gars très discret. Mais quand il prend la parole, il se fait entendre et il l'a fait. Je suis tellement fier de lui. Il est tellement un bon joueur, et il a vécu beaucoup d'épreuves. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.