Skip to main content

Bibeau se dit prêt à faire le saut dans la LNH

Le jeune gardien estime avoir bien fait ses classes dans la Ligue américaine

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

TORONTO - Maintenant qu'il a goûté à la victoire dans la LNH, Antoine Bibeau est affamé plus que jamais.

Le jeune gardien des Maple Leafs, qui a savouré son premier gain en carrière contre le Lightning de Tampa Bay jeudi, s'estime prêt à graduer dans la LNH même si son âge (22 ans) joue en sa défaveur.

« Je suis affamé, j'en veux davantage. Je veux gagner d'autres matchs », a lancé l'athlète natif de Victoriaville, samedi, après s'être entraîné avec ses coéquipiers au Exhibition Stadium.

Bibeau se voit accorder la chance de faire ses preuves à titre de second du Danois Frederik Andersen parce qu'on est insatisfait du rendement du vétéran réserviste Jhonas Enroth.

« Je ne sais pas trop quelle est la situation des gardiens actuellement. Je m'efforce simplement de faire de mon mieux, d'être un bon coéquipier et d'aider l'équipe », a-t-il commenté guidé par la prudence.

Il paraît évident que les dirigeants veulent voir ce que le jeune a dans le ventre. 

« Je sais qu'on dit que je suis encore jeune, mais j'estime être prêt à faire le saut après deux bonnes saisons dans la LAH. Ça ne me dérange pas de voir moins d'action. Ça n'affecterait pas mon développement parce que je pourrais continuer de m'améliorer en côtoyant Frederik Andersen et les joueurs de la LNH.

« Je serais prêt à composer avec la situation quitte à m'imprégner de tout ce qui m'entoure. Tu apprends beaucoup dans les séances d'entraînement. Je fais tout en mon possible pour tout absorber. C'est tellement différent comme calibre dans la LNH. Les tirs, la vitesse d'exécution, tout est mieux. »

Reste à savoir si les Maple Leafs jugeront qu'il est préférable pour lui qu'il poursuive son apprentissage dans les rangs mineurs.

Rappelé des Marlies de Toronto au début de décembre, Bibeau a perdu sa première rencontre en carrière contre l'Avalanche du Colorado (3-1), le 11 décembre. 

Il l'a emporté à son deuxième match, jeudi, en signant une performance de 25 arrêts dans la victoire de 3-2 des siens en prolongation.  

« Un premier match en carrière c'est toujours le "fun", mais j'en avais gardé un goût amer, a-t-il relaté. D'avoir gagné mon deuxième match, c'est très spécial surtout que j'ai eu à travailler très fort et que l'équipe a surmonté de l'adversité. »

Andersen est allé récupérer la rondelle à la suite du but victorieux de Nazem Kadri en surtemps.

« Ç'a été un beau geste de sa part, a souligné Bibeau. Je vais remettre la rondelle à mes parents pour tout ce qu'ils ont fait pour moi depuis mes débuts dans le hockey.

« Je leur ai parlé immédiatement après le match à Tampa. Ma mère était très émue et contente. Elle m'a dit qu'ils n'auraient jamais cru ça possible quand j'ai commencé à jouer au hockey.

« Moi aussi, il y a quelques années à peine, je ne me voyais pas nécessairement dans la LNH à l'âge de 22 ans. Il y a eu un déblocage vers l'âge de 19 ans après avoir été repêché. D'avoir fait mes débuts dans la Ligue américaine à l'âge de 20 ans a grandement contribué à mon développement. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.