Skip to main content

Bauer fabrique des protecteurs faciaux pour les travailleurs de la santé

Le fabricant d'équipement de hockey produit du matériel qui n'est pas disponible en grande quantité pour ceux qui traitent des patients atteints du coronavirus

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Bauer, l'un des principaux fabricants d'équipement de hockey, a commencé à produire des protecteurs faciaux pour les travailleurs du domaine de la santé qui traitent des patients atteints du coronavirus.

« Nous sommes tellement chanceux de pouvoir compter sur des employés aussi talentueux et passionnés », a déclaré Mary-Kay Messier, vice-présidente marketing de Bauer, mercredi. « Protéger les athlètes fait partie de notre ADN et de notre mission depuis 1927. C'est une occasion de faire quelque chose de différent. Nous vivons des moments sans précédent. Nous pensons au hockey, qui est d'abord et avant tout un sport d'équipe, puis à notre grande communauté qui est unie. Nous trouvions qu'il était nécessaire de nous unir dans ces moments d'incertitude et que tout le monde devait mettre l'épaule à la roue. »

À LIRE AUSSI : LNH: Foire aux questions concernant la pause causée par le coronavirus

Elle a indiqué que Bauer a eu besoin de quatre jours à partir du moment où l'équipe s'est réunie pour discuter de la façon dont l'entreprise pouvait contribuer jusqu'au développement des premiers modèles.

« Nous avons la capacité d'accroître la production rapidement », a affirmé Messier, la sœur de Mark Messier, qui a été intronisé au Temple de la renommée du hockey.

« Je ne dirais pas que c'est facile, mais c'est faisable, et quand tu mises sur des gens passionnés et talentueux, tu y parviens. »

Les protecteurs faciaux sont fabriqués au complexe de recherche et développement de Bauer à Blainville, au Québec, ainsi qu'à l'usine de Liverpool, dans l'état de New York, qui produit principalement de l'équipement de crosse pour Bauer. 

Les premières livraisons seront effectuées à des médecins et à des infirmières au Canada, alors que l'on compte livrer aux États-Unis dans l'avenir.

« Nous avons des contacts par nos propres relations, mais il y a également des gens qui nous ont contactés pour obtenir des protecteurs, et c'est là-dessus que nous travaillons actuellement, a expliqué Messier. Nous voulons établir le meilleur plan pour les distribuer le plus rapidement possible aux gens qui en ont besoin. »

Les protecteurs faciaux sont fabriqués à partir de certaines des mêmes composantes qui sont utilisées pour les visières de casque, et chacun coûte environ trois dollars à produire, ce qui inclut la livraison.

« Nous ne nous attendons pas à faire des profits avec ça, a dit Messier. Notre intention serait de rembourser nos dépenses, car ce sont des moments difficiles pour toutes les entreprises. L'autre bénéfice est de pouvoir continuer à faire travailler les gens dans nos usines. »

Maintenir des conditions de travail sécuritaires tout en apportant des changements à la chaine de production a été un défi, mais ça en vaut la peine, assure Messier.

« Nous savons qu'il n'y a pas beaucoup de réserves pour l'équipement médical et pour ce type de protecteurs, a mentionné Messier. Nous avons entendu plusieurs personnes expliquer comment les compagnies pouvaient s'impliquer. Nous sommes chanceux d'être en position de pouvoir le faire et de pouvoir compter sur des gens passionnés et avec de la volonté, qui sont engagés à effectuer ce changement et à faire une différence. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.