Skip to main content

Aperçu de la série Penguins vs Blue Jackets

Sidney Crosby et Pittsburgh entament la défense de leur titre contre Sergei Bobrovsky et Columbus

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

Penguins de Pittsburgh (M2) vs Blue Jackets de Columbus (M3)

Fiche entre les deux équipes cette saison : Pittsburgh (2-1-1); Columbus (2-1-1)

Dernier duel en séries : 2014, première ronde de l'Association de l'Est; Pittsburgh a remporté la série 4-2 

Historique des affrontements en séries : Pittsburgh mène 1-0

Comment ont-ils atteint les séries

Dans la section Métropolitaine, les Penguins de Pittsburgh (50-21-11) ont terminé la saison avec une avance de trois points sur les Blue Jackets de Columbus (50-24-8). Chaque équipe avait récolté 86 points à ses 61 premiers matchs. Pittsburgh, en conservant une fiche de 12-6-3 à ses 21 derniers matchs, est toutefois parvenu à se démarquer de Columbus, qui a conservé une fiche de 11-8-2 au cours de la même période.

Cette première ronde des séries débutera mercredi au PPG Paints Arena (19 h 30 (HE); TVA Sports, SN360, NHL.TV).

La saison dernière, les Penguins ont remporté la Coupe Stanley pour la quatrième fois de leur histoire. Pittsburgh participe aux séries éliminatoires pour une 11e saison de suite. Les Blue Jackets entrent dans la danse des séries pour la troisième fois de leur histoire, leur dernière présence remontant à 2014.

Cinq éléments à surveiller

Crosby et Dubinsky : Si le centre des Penguins Sidney Crosby joue les héros, le centre des Blue Jackets Brandon Dubinsky assume à merveille le rôle du vilain. Il en est ainsi depuis longtemps entre Crosby et Dubinsky et l'histoire devrait se répéter. Les deux en sont déjà venus aux coups. Dubinsky a été suspendu pour avoir asséné un double-échec à la tête de Crosby. À bien des égards, cet affrontement pourrait donner le ton à la série, les Blue Jackets misant sur leur robustesse et leur ténacité pour rivaliser contre la vitesse des Penguins. Columbus compte également sur des patineurs rapides, mais opter pour un style de jeu axé sur la vitesse contre Pittsburgh ne serait pas judicieux. Dubinsky tentera de ralentir et de gêner Crosby, qui s'appuiera sur son agilité pour se démarquer en jeu de transition ou en fond de zone.

Amis adversaires : Personne dans la LNH ne connaît mieux l'entraîneur des Penguins de Pittsburgh Mike Sullivan que l'entraîneur de Columbus John Tortorella, et vice versa. Tortorella, à titre d'entraîneur-chef, et Sullivan, en tant qu'entraîneur adjoint, ont travaillé ensemble durant six saisons (de 2007 à 2014) avec le Lightning de Tampa Bay, les Rangers de New York et les Canucks de Vancouver. L'automne dernier, à la Coupe du monde de hockey 2016, Tortorella, l'entraîneur-chef d'Équipe États-Unis, était épaulé par Sullivan. La relation entre ces deux amis, adversaires temporaires durant la prochaine série, jouera un rôle de premier plan. En effet, elle pourrait annuler certains avantages stratégiques des entraîneurs. Au contraire, elle pourrait se muer en confrontation stratégique captivante, où les candidats rivaliseraient d'ingéniosité pour tenter de déjouer les plans d'un rival dont ils connaissent trop bien les habitudes.

Pallier l'absence de Letang : Les Penguins ont un vide immense à combler après avoir perdu les services du défenseur Kris Letang. Le défenseur ratera les séries éliminatoires et potentiellement le début de la saison prochaine après avoir subi une intervention chirurgicale visant à traiter une hernie discale au cou. Letang est un atout irremplaçable; il peut jouer 30 minutes par rencontre, son jeu s'améliorant à mesure que le match progresse. Au cours de la série, les Penguins tenteront du mieux qu'ils peuvent de combler son absence. Les Blue Jackets chercheront quant à eux à exploiter cette faille dans la défense adverse.

Bob et Matt : Le gardien de but des Blue Jackets Sergei Bobrovsky est le grand favori pour remporter le trophée Vézina et est un candidat au trophée Hart. Le gardien des Penguins Matt Murray devrait pour sa part faire partie des lauréats potentiels du trophée Calder. S'il remportait ce trophée, il serait le premier gardien de but à remporter le trophée Calder après avoir soulevé la Coupe Stanley depuis Ken Dryden en 1971-72. Bobrovsky a pris part à 13 matchs de séries et présente une fiche de 2-6, une moyenne de buts alloués de 3,50 et un taux d'efficacité de ,890. La saison dernière, en séries, Murray a compilé une fiche de 15-6 avec une moyenne de buts alloués de 2,08 et un pourcentage d'arrêts de ,923.

Quoi de neuf, docteur? : La bonne nouvelle pour Pittsburgh, c'est que le centre Evgeni Malkin et le défenseur Olli Maatta devraient être prêts à prendre part au premier match de la série. Malkin (gêné par une blessure au haut du corps) a été tenu à l'écart du jeu depuis le 17 mars, tandis que le dernier match de Maatta (blessé à la main) remonte au 17 février. De plus, le défenseur Trevor Daley (blessé au genou) a manqué 20 rencontres avant de participer aux trois derniers matchs de la saison régulière des Penguins. Néanmoins, l'état de santé des ailiers Carl Hagelin et Chris Kunitz (tous deux blessés au bas du corps) est incertain. Ni un ni l'autre ne s'est remis à patiner. Hagelin a été vu portant une attelle orthopédique. Le défenseur recrue de Columbus Zach Werenski (haut du corps) a manqué les quatre derniers matchs de la saison régulière. Pour les Blue Jackets, il pourrait s'avérer aussi difficile de le remplacer que de remplacer Letang à Pittsburgh. En effet, l'absence pour une période indéterminée de Werenski chamboule l'alignement des duos défensifs des Blue Jackets et ne permet pas à ces derniers d'assurer la couverture de Crosby et de Malkin qu'ils souhaiteraient appliquer. Les Blue Jackets pourraient également être privés des services de Ryan Murray (main), ce qui signifierait que les septième et huitième défenseurs de l'équipe, soit la recrue Marcus Nutivaara et Scott Harrington, seraient de la partie.

La série en chiffres

11,5 : Le taux d'efficacité du jeu de puissance des Blue Jackets à leurs 41 derniers matchs de la saison (10 buts en 87 occasions). Du 17 janvier à la fin de la saison régulière, les Blue Jackets ont affiché le pire rendement en supériorité numérique de la ligue, alors qu'ils présentaient un taux d'efficacité sur le jeu de puissance de 26,0 pour cent (33 buts en 127 occasions), le meilleur de la LNH, à leurs 40 premiers matchs de la saison.

23,1 : Le taux d'efficacité en supériorité numérique des Penguins pour cette saison. Le jeu de puissance de Pittsburgh s'est classé à égalité au troisième rang dans la ligue, Crosby a récolté 14 buts et 25 points en supériorité numérique et Phil Kessel a obtenu 30 points en pareilles circonstances.

37 : Le nombre de matchs en saison régulière durant lesquels Columbus détenait l'avance après une période de jeu. Les Blue Jackets ont présenté un bilan de 28-8-1 lorsqu'ils menaient après une période. En prenant rapidement les devants, les Blue Jackets pourront plus facilement dicter l'allure du jeu en misant sur leur robustesse.

Sous les projecteurs

Blue Jackets : Le défenseur Jack Johnson -- Johnson devra autant faire preuve de robustesse que d'agilité pour aider le jeu de transition des Blue Jackets. Il ne devra pas faire dans la demi-mesure. S'il prend trop de risques, Pittsburgh profitera de montées en surnombre, mais s'il est trop timide, les Penguins tenteront d'exploiter ses excès de prudence.

Penguins : Le défenseur Brian Dumoulin -- Dumoulin est l'un des défenseurs les plus costauds des Penguins. Si Columbus tente de rudoyer Pittsburgh, Dumoulin devra répondre à l'appel en administrant à son tour les coups d'épaule pour séparer le disque du porteur de la rondelle. Il ne pourra pas compter sur la présence de Letang comme l'année dernière, ce qui l'expose davantage.

Les clés de la victoire

Blue Jackets : Avoir la conviction de pouvoir l'emporter. Les Blue Jackets possèdent la robustesse, la profondeur, le talent, la vitesse et le gardien de but pour remporter cette série. Ils doivent déborder de confiance contre les champions en titre et croire en leurs talents et en leur chance de l'emporter, car les Penguins n'auront assurément aucun doute à cet égard.

Penguins : La performance du trio de Bonino. Les Penguins tenteront d'attaquer Columbus par vagues successives en étalant leur talent à l'attaque sur l'ensemble de leurs trios. Tout comme la saison dernière, le troisième trio des Penguins, mené par Nick Bonino, joue un rôle essentiel dans cette stratégie d'attaque équilibrée. Les Blue Jackets pourraient ne pas avoir la profondeur nécessaire en défense pour tenir le coup.

En voir plus