Skip to main content

Aperçu de la série Capitals vs Maple Leafs

Washington veut éviter une autre élimination hâtive; Auston Matthews mène la charge pour Toronto

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

Capitals de Washington (M1) vs Maple Leafs de Toronto (QA2)

Fiche entre les deux équipes cette saison : Washington 2-1-0

Dernier duel en séries : Aucun

Historique des affrontements en séries : Ces deux équipes n'ont jamais croisé le fer en séries

Comment ont-ils atteint les séries?

Les Capitals de Washington, champions de la section Métropolitaine et gagnants du trophée des Présidents en vertu d'un dossier de 55-19-8 (118 points), affrontent les surprenants Maple Leafs de Toronto, qui ont mis la main sur la deuxième place de quatrième as de l'Association de l'Est en vue des séries éliminatoires de la Coupe Stanley grâce à un dossier de 40-27-15 (95 points).

Le coup d'envoi de la série de première ronde, au meilleur de sept matchs, sera donné jeudi au Verizon Center (19 h (HE); TVA Sports, CBC).

Les Maple Leafs font une première apparition en séries depuis 2012-13, et une deuxième depuis 2003-04. Ils se mesurent aux Capitals, qui ont remporté le trophée des Présidents à trois reprises au cours des huit dernières campagnes (2009-10, 2015-16, 2016-17), mais qui n'ont pas réussi à franchir la deuxième ronde des séries depuis leur seule présence en Finale de la Coupe Stanley, en 1998.

Cinq éléments à surveiller

L'avènement d'Auston : Le centre recrue des Maple Leafs Auston Matthews, 19 ans, a inscrit son nom sur la liste des candidats sérieux au trophée Calder à ses débuts dans la LNH, en marquant quatre buts contre les Sénateurs d'Ottawa le 12 octobre. Il a poursuivi le travail et est devenu la quatrième recrue dans l'histoire de la ligue à marquer 40 buts en une saison, avant son 20e anniversaire, un exploit réalisé par Dale Hawerchuk, Sylvain Turgeon et Mario Lemieux. Même s'il évoluera sous les feux de la rampe en séries, il a démontré sa capacité à relever tous les défis jusqu'à maintenant.

Ovechkin est à point : Bien que sa récolte de 33 buts représente son plus faible total en une saison complète depuis 2010-11 (32 buts), le capitaine des Capitals a élevé son jeu d'un cran au cours du dernier mois, et amassé 14 points (six buts, huit passes) à ses 15 dernières sorties. Il aborde le tournoi printanier au sommet de son art. Il montre une moyenne de 4,6 tirs au but par match à ses 18 dernières rencontres de saison régulière, moyenne qui s'élevait à 3,6 lors des 64 premiers rendez-vous. Pour garder Ovechkin fin prêt pour les séries, l'entraîneur Barry Trotz a réduit son temps de jeu de 20:18 par match la saison dernière, à 18:21 par match cette année.

Une profondeur bien accueillie : À la suite de leur défaite aux mains des Penguins de Pittsburgh en deuxième ronde des séries de l'Association de l'Est la saison dernière, un des objectifs des Capitals était de composer un quatrième trio, afin de pouvoir répondre à la profondeur des Penguins. Mission accomplie. Ils comptent sur cinq attaquants ayant inscrit au moins 20 buts, dont T.J. Oshie et Ovechkin, en tête de l'équipe avec 33 buts, et 11 qui en ont marqué au moins 10. Les ajouts de Lars Eller (12) et de Brett Connolly (15) cet été ont permis de créer un troisième trio avec Andre Burakovsky (12). Les Maple Leafs ne sont pas en reste avec cinq attaquants qui ont au moins 20 buts, notamment Matthews et Nazem Kadri (32), et neuf au total qui ont atteint le plateau des 10 filets.

Avantage marqué : La série met aux prises deux des quatre meilleures unités d'avantage numérique de la ligue. Les Maple Leafs pointent deuxièmes à 23,8 pour cent, et les Capitals quatrièmes à 23,1 pour cent. Les Capitals ont mis la main sur le défenseur Kevin Shattenkirk des Blues de St. Louis le 17 février pour renforcer leur défensive et profiter de son apport à la pointe du jeu de puissance, et de son lancer de la droite. Après une période d'adaptation, Shattenkirk a propulsé le jeu de puissance des Capitals vers de nouveaux sommets. Ils ont présenté un dossier de 12-en-34 (35,3 pour cent) au cours des 12 derniers duels de la saison régulière.

Sur une lancée : Les Capitals ont conclu la saison régulière sur une belle note, avec une fiche de 11-2-1 à leurs 14 dernières sorties. Le contraste est évident avec la saison passée. Au cours des 16 derniers matchs, ils montraient un dossier peu reluisant de 7-5-4, et n'ont pas été en mesure d'appuyer sur l'accélérateur et de retrouver leur rythme de croisière après le début des séries. Pour s'assurer d'une place en séries, les Maple Leafs se sont forgé une fiche de 12-5-1 au cours des 18 derniers matchs.

La série en chiffres

58 : Le nombre de matchs au cours duquel les Capitals ont marqué en premier cette saison. Le résultat de ces matchs : 46-7-5.

8 : Le nombre de joueurs des Maple Leafs qui ont disputé au moins 10 matchs des séries éliminatoires de la Coupe Stanley : Brian Boyle (100), Eric Fehr (60), Roman Polak (49), James van Riemsdyk (46), Frederik Andersen (28), Ben Smith (27), Matt Martin (24) et Matt Hunwick (20). Fehr est sur les lignes de côté en raison d'une blessure non divulguée. Les Capitals comptent seulement deux joueurs qui ont joué moins de 10 matchs en séries : Brett Connolly (0) et le gardien substitut Philipp Grubauer (1).

48 : Le nombre de matchs ratés par des joueurs blessés ou malades des Capitals, le plus faible total de la ligue cette saison. De ce côté, l'état de santé du défenseur John Carlson représente la seule préoccupation des Capitals en vue des séries. Il a dû s'absenter lors des quatre derniers matchs de la saison régulière, mais devrait être à son poste lors du premier duel face aux Maple Leafs. Les Maple Leafs ont vu leurs joueurs rater un total de 126 matchs en raison de blessures ou de maladies.

Sous les projecteurs

Maple Leafs : Frederik Andersen, gardien - Andersen (33-16-14, moyenne de buts alloués de 2,67, pourcentage d'arrêts de ,918, quatre blanchissages) pourrait bien être le joueur le plus important des Maple Leafs lors de cet affrontement face à la machine offensive des Capitals. Il a regardé les siens disputer la victoire aux Blue Jackets de Columbus en tombée de rideau de la saison régulière, après avoir quitté le match de samedi, une victoire de 5-3 aux dépens des Penguins, à la suite d'une collision avec l'attaquant Tom Sestito de Pittsburgh. Les Maple Leafs s'attendent à le voir à son poste pour le premier match, sans quoi ils devront faire appel à Curtis McElhinney, qui n'a jamais été le gardien partant lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Capitals : Evgeny Kuznetsov, centre - À titre de centre du deuxième trio, Kuznetsov a mené les Capitals avec 77 points la saison dernière (20 buts, 57 passes), mais a ralenti au cours des 12 derniers matchs, amassant seulement trois points (tous des mentions d'aide), et aucun but lors des 20 derniers. Cette tendance s'est poursuivie en séries, où il a récolté un but et une passe en 12 rencontres. Kuznetsov compte 59 points (19 buts, 40 passes) cette saison, après avoir connu un lent départ, et doit faire sentir sa présence en séries pour enlever un peu de pression au premier trio des Capitals.

Les clés de la victoire

Maple Leafs : Jeunesse. L'inexpérience des Maple Leafs peut être un point négatif, mais ils peuvent l'utiliser à leur avantage s'ils jouent avec le même enthousiasme contagieux affiché tout au long de la saison. Ils sont peut-être assez jeunes pour ne pas réaliser qu'ils sont les grands négligés de cette série, et que le tournoi printanier représente un tout autre défi.

Capitals : Concentration. Les Capitals ne peuvent pas gagner la Coupe Stanley lors de cette série, mais ils peuvent bousiller leur chance d'y arriver s'ils se mettent à regarder trop loin en avant, ou à ressasser les échecs hâtifs du passé. Ils ont déjà essayé en vain de nous convaincre que leur historique n'avait aucune influence sur l'équipe actuelle. La première étape consiste à s'occuper de cette série, et de passer à la prochaine.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.