Skip to main content

Allégations d'insultes racistes utilisées par Peters : enquête de la LNH

Akim Aliu affirme que l'entraîneur de Calgary l'a insulté à plusieurs reprises au cours de la saison 2009-10 dans la LAH

par LNH.com @LNH_FR

Bill Peters ne sera pas derrière le banc des Flames de Calgary pour le match face aux Sabres de Buffalo, mercredi (19 h HE, SNW, MSG-B, NHL.TV), alors que la LNH et les Flames cherchent à faire la lumière sur les allégations voulant que l'actuel entraîneur des Flames Bill Peters eût utilisé des insultes racistes à l'endroit d'un joueur plus tôt au cours de sa carrière d'entraîneur.

Akim Aliu, sélectionné en deuxième ronde (56e au total) par les Blackhawks de Chicago au Repêchage 2007 de la LNH, a allégué sur les réseaux sociaux lundi qu'il avait été la cible d'insultes racistes répétées au cours de la saison 2009-10 dans la Ligue américaine de hockey. 

Il n'a pas mentionné le nom de Peters. Aliu et Peters se trouvaient tous deux à Rockford dans la LAH cette saison-là. Il s'agissait de la première saison professionnelle d'Aliu et de la troisième et dernière campagne de Peters avec Rockford.

« Le comportement qui a été allégué est répugnant et inacceptable, a affirmé la LNH dans un communiqué. Nous n'allons pas émettre d'autres commentaires jusqu'à ce que nous ayons eu la chance d'étudier ce dossier de manière exhaustive. »

Le directeur général des Flames Brad Treliving a publié la déclaration suivante mardi soir :

« Notre enquête sur les allégations d'hier soir se poursuit. Nous prenons la situation très au sérieux et nous voulons procéder à une enquête exhaustive.

« Bill Peters ne sera pas derrière le banc des Flames demain soir à Buffalo. L'entraîneur associé Geoff Ward assumera les responsabilités d'entraîneur-chef.

« Nous ne ferons pas d'autres commentaires jusqu'à ce que notre enquête soit complétée. »

Peters n'était pas sur la glace avec les Flames pour l'entraînement de mardi à Buffalo, mais Treliving a précisé à ce moment-là qu'il n'avait pas été congédié.

« À partir d'hier soir et ce matin, nous avons entamé une enquête à propos de l'incident. Je vous parle aujourd'hui pour vous dire que cette enquête n'est pas complétée. Nous tentons d'être le plus transparents possible et de vous donner des mises à jour, a dit Treliving. Geoff Ward dirige notre entraînement ici aujourd'hui. Bill demeurera à l'hôtel. Bill n'a pas été relevé de ses fonctions.

« J'ai parlé à Bill, j'ai parlé à Akim, j'ai parlé à plusieurs personnes. Je ne vais pas commenter ce qu'ils ont dit. J'ai pu parler à Bill hier soir et à nouveau ce matin. J'ai parlé à Akim hier soir et encore aujourd'hui. J'ai discuté avec d'autres joueurs au sein de cette équipe. J'ai contacté le (directeur général) Stan Bowman chez les Blackhawks de Chicago. »

Peters, qui est l'entraîneur des Flames depuis le début de la saison 2018-19, n'a pas rencontré les médias après la rencontre. Peters a également dirigé les Hurricanes de la Caroline pendant quatre saisons avant de se joindre à Calgary (2014-15 à 2017-18). Il a aussi été entraîneur adjoint avec les Red Wings de Detroit pendant trois saisons (2011-12 à 2013-14) après avoir quitté Rockford.

Aliu, qui est né au Nigéria, mais qui a joué son hockey junior au Canada, a indiqué qu'il avait été rétrogradé après s'être « rebellé » contre l'utilisation de ce langage discriminatoire. Il a obtenu 17 points (11 buts, six passes) en 48 matchs avec Rockford en 2009-10 avant d'être cédé à Toledo (ECHL). Il a été échangé le 23 juin 2010 aux Thrashers d'Atlanta en compagnie des défenseurs Dustin Byfuglien et Brent Sopel ainsi que de l'attaquant Ben Eager en retour des attaquants Joey Crabb, Jeremy Morin et Marty Reasoner, ainsi que de choix de première et deuxième rondes au Repêchage 2010. 

Aliu évolue aujourd'hui pour Orlando (ECHL). L'attaquant de 30 ans a récolté trois points (deux buts, une passe) en sept matchs dans la LNH, tous disputés avec Calgary.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.