Skip to main content

30 en 30: Les grands enjeux chez les Coyotes

L'Arizona espère que les jeunes attaquants Max Domi et Anthony Duclair passent à la prochaine étape

par Jerry Brown / Correspondant LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 30 équipes de la ligue pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les principales raisons d'être optimiste et les grandes questions entourant les Coyotes de l'Arizona.

Les Coyotes de l'Arizona étaient actifs pendant l'été, ayant acquis les défenseurs Alex Goligoski et Anthony DeAngelo dans des transactions et ayant accordé un contrat aux joueurs autonomes Ryan McGinn, Ryan White et Luke Schenn. Ils espèrent que l'arrivée des nouveaux joueurs et la croissance des jeunes joueurs comme Max Domi et Anthony Duclair aideront l'équipe à atteindre les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2011-12.

Les Coyotes sont encore à la recherche d'un défenseur du côté droit du top-4 ainsi qu'un ailier droit doté d'une touche de marqueur, et c'est possible que l'équipe n'ait pas encore fini d'effectuer des transactions. L'Arizona a accumulé plusieurs atouts au niveau de la LNH et parmi les espoirs pour faciliter un échange.

Voici quatre raisons d'être optimistes à l'aube de la saison :

1. Un peu de soutien pour Oliver Ekman-Larsson

Les Coyotes ont cédé 244 buts la saison dernière (28e dans la ligue), leur principale priorité était donc de réorganiser la défensive autour d'Ekman-Larsson, dont ses 55 points (21 buts) représentaient le septième meilleur rendement parmi les défenseurs de la LNH.

Goligoski, 31 ans, a paraphé un contrat de cinq ans de 27,375 millions $ avec l'Arizona le 22 juin, six jours après avoir été acquis dans une transaction avec les Stars de Dallas. Il devrait être jumelé à Connor Murphy, qui a signé un contrat de six ans le 28 juillet après avoir établi des sommets personnels dans la LNH la saison dernière au chapitre des buts (six), des aides (11), des points (17) et des matchs joués (78). Schenn, le choix no 5 du repêchage 2008 de la LNH, a accepté un contrat de deux ans de 2,5 millions $ le 23 juillet.

2. La maturation des « Killer D's »

Les Coyotes croisaient les doigts pour que Domi et Duclair soient prêts à jouer dans la LNH, et les deux recrues ont répondu aux souhaits avec un total de 38 buts et 96 points pour donner à l'Arizona un duo de jeunes marqueurs pour compléter la campagne de 28 buts réussie par le capitaine âgé de 39 ans, Shane Doan.

Les Coyotes veulent que Domi et Duclair passent à la prochaine étape dans leur développement. Pour Domi, il s'agit non seulement de sa production, mais également de sa prise d'un rôle de leader. Chaque joueur devrait également servir à titre de mentor pour la prochaine vague d'espoirs.

30 en 30 Coyotes: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Analyse pour les poolers

3. Les loups plus jeunes

Maintenant que Domi et Duclair sont fermement installés dans l'alignement, les Coyotes ont de la place pour rappeler d'autres espoirs de leur organisation.

Le joueur de centre Dylan Strome, le troisième choix du repêchage 2015, a failli décrocher un poste chez les Coyotes après le camp d'entraînement la saison dernière et pourrait occuper un poste au sein du top-6 en 2016-17. Le centre Christian Dvorak, qui vient de réaliser une saison de 121 points avec un titre de la Coupe Memorial en tant que capitaine des Knights de London dans la Ligue de hockey de l'Ontario, devrait également prêt à faire le saut dans la LNH après avoir impressionné l'équipe pendant le camp de développement.

4. Un engagement plus profond à la victoire

Avec un budget restreint pour les dépisteurs et un maigre engagement envers le développement des joueurs pendant sa période de chasse aux coûts, les Coyotes ont payé le grand prix dans la LNH avec une disette de quatre saisons sans participation aux séries éliminatoires.

Mais un nouvel engagement au dépistage inclut un département remanié qui est mené par l'ancien attaquant de la LNH Steve Sullivan, qui a joué 33 matchs pour les Coyotes en 2012-13. Quelques bonnes récoltes au repêchage ont produit du talent et de l'optimisme en Arizona.

Voici les trois grandes questions auxquelles les Coyotes font face :

1. Comment améliorer l'aile droite?

Les Coyotes semblent être satisfaits de leur aile droite avec Domi, Jamie McGinn, Jordan Martinook et Tobias Rieder, un joueur autonome avec compensation qui demeure sans contrat. Le côté droit demeure toutefois un cas incertain.

Derrière Duclair, qui a évolué à l'aile droite pendant la majorité de la saison dernière, les Coyotes ont Doan, qui entamera sa 21e saison dans la LNH, et une série de points d'interrogation par la suite.

White pourrait y jouer si nécessaire, mais les Coyotes ont besoin d'un ailier droit qui peut remplir le filet. L'Arizona pourrait être intéressé à une entente avec le vétéran attaquant joueur autonome sans compensation Radim Vrbata, qui a amassé 137 buts et 288 points en 428 parties pendant six saisons (2007-08, 2009-14) avec les Coyotes. L'équipe pourrait également effectuer une transaction pour répondre à ce besoin.

2. Mike Smith va-t-il demeurer en santé et au sommet de son art?

Le gardien Mike Smith a compilé une fiche de 38-18-10 avec une moyenne de buts alloués de 2,21 et un pourcentage d'arrêts de ,930 en 67 matchs pendant la saison 2011-12, menant l'Arizona en finale de l'Association de l'Ouest. Dans les quatre saisons suivantes, Smith a remporté en moyenne 18 matchs par campagne et n'a pas affiché une meilleure moyenne de buts alloués que 2,58 (en 2012-13).

Maintenant âgé de 34 ans et sur le point d'entamer la quatrième saison d'un contrat de six ans et 34 millions $, Smith demeure le gardien no 1. Les améliorations défensives vont-elles permettre à Smith de retrouver sa forme? Ou les Coyotes misent-ils sur une version de Smith qui ne reviendra jamais?

3. Qu'adviendra-t-il au centre?

Le contrat d'Antoine Vermette a été racheté par les Coyotes le 1er août pour donner à Strome et Dvorak l'opportunité de saisir un poste dans l'alignement. Martin Hanzal n'a pas disputé plus de 65 matchs depuis 2009-10, mais quand il est en santé, il représente la meilleure option pour affronter les gros joueurs de centre de la section Pacifique comme Ryan Getzlaf (Ducks d'Anaheim), Anze Kopitar (Kings de Los Angeles) et Joe Thornton (Sharks de San Jose).

Brad Richardson a eu une solide saison au centre du troisième trio en 2015-16, mais ce serait mieux qu'il y reste.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.