Skip to main content

30 en 30: Les Blues sous la loupe

Virage jeunesse, mené par les attaquants Vladimir Tarasenko et Jaden Schwartz, après une présence en finale de l'Association de l'Ouest

par Louie Korac / Correspondant NHL.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 30 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Blues de St. Louis.

La saison dernière, les Blues de St. Louis ont atteint la finale de l'Association de l'Ouest pour la première fois en 15 ans. Donc, en temps normal, il y aurait eu plus d'ajouts que de départs à l'aube d'une nouvelle campagne.

Or, si les Blues veulent bâtir sur les succès de l'an dernier, ils devront le faire en misant sur un noyau rajeuni.

 

Les Blues ont atteint la finale de l'Association de l'Ouest pour la première fois depuis 2001 et ils se sont inclinés devant les Sharks de San Jose en six matchs avec une formation très expérimentée et bourrée de vétérans. Cette année, St. Louis devra se tourner vers les jeunes avec les départs de son capitaine David Backes (Bruins de Boston), de l'ailier droit Troy Brouwer (Flames de Calgary) et de l'ailier gauche Steve Ott (Red Wings de Detroit) sur le marché des joueurs autonomes. Le gardien Brian Elliott a, quant à lui, été échangé aux Flames de Calgary.

30 en 30 Blues: Grands enjeux | Meilleurs espoirs | Analyse pour les poolers



Les Blues ont consenti un contrat de cinq ans d'une valeur de 26,75 millions $ (soit une moyenne de 5,35 millions $ par année) à l'ailier gauche Jaden Schwartz, ils ont embauché le vétéran centre de quatrième trio Kyle Brodziak pour deux ans pour un montant estimé à 1,9 million $ (950 000 $ par année) et ils ont rapatrié leur ancien choix de première ronde David Perron, qui a signé une entente de deux ans d'une valeur de 7,5 millions $ (3,75 millions $ par année). Perron a passé les six premières années de sa carrière à St. Louis.

Jake Allen, qui a partagé le filet avec Elliott au cours des deux dernières saisons, s'est vu confier le poste de gardien numéro un et les Blues l'ont récompensé en lui offrant une prolongation de contrat de quatre ans d'une valeur de 17,4 millions $ (4,35 millions $ par année) qui entrera en vigueur l'an prochain. Le gardien Carter Hutton, l'auxiliaire de Pekka Rinne chez les Predators de Nashville lors des trois dernières saisons, a paraphé une entente de deux ans d'une valeur de 2,25 millions $ (1,125 million $ par année) pour épauler Allen.

L'attaquant Vladimir Sobotka, dont la dernière présence dans la LNH remonte à 2014 avec les Blues, pourrait revenir en Amérique du Nord après avoir disputé deux saisons avec l'Avangard d'Omsk dans la KHL.

Le cœur du jeune noyau des Blues est leur meilleur marqueur de la dernière campagne, l'ailier droit Vladimir Tarasenko, qui a récolté 74 points (40 buts, 34 aides) en 80 parties. St. Louis s'en remettra également à Allen, à Schwartz, au centre Robby Fabbri et aux défenseurs Colton Parayko et Joel Edmundson pour transporter l'équipe. Les vétérans Alexander Steen à l'aile gauche ainsi qu'Alex Pietrangelo et Kevin Shattenkirk à la ligne bleue viendront les appuyer.

St. Louis a récompensé Pietrangelo en le nommant capitaine, en remplacement de Backes. Tarasenko, Steen, Shattenkirk et le centre Paul Stastny seront ses adjoints.

« Les 30 équipes observent toutes l'évolution actuelle du sport », a expliqué le directeur général des Blues Doug Armstrong. « Je crois qu'on suit la tendance et même qu'on est en avance sur les autres dans plusieurs domaines. Dernièrement, on a accordé beaucoup d'importance aux défenseurs capables de transporter la rondelle. Je crois que le jeu est un peu moins physique maintenant et que nos arrières doivent être meilleurs avec la rondelle. […] On essaie seulement de suivre l'évolution du sport.

« On a un [alignement] différent. […] Je pense qu'avec Tarasenko, Schwartz, Fabbri, Parayko et Pietrangelo, on a plusieurs bons jeunes joueurs et c'était le temps de prendre ce virage. Notre équipe est plus jeune. On forme maintenant une équipe différente et on va donner beaucoup de responsabilités aux plus jeunes. »

Les Blues amorceront aussi une phase de transition derrière le banc la saison prochaine. À la fin de la dernière saison, l'entraîneur Ken Hitchcock a annoncé qu'il se retirerait après la campagne 2016-17. Les Blues ont ainsi embauché Mike Yeo, qui a paraphé une entente de quatre ans, pour remplacer Hitchcock la saison prochaine. Cette année, Yeo agira à titre d'entraîneur associé et il se joindra aux nouveaux adjoints Rick Wilson, qui occupait le même poste aux côtés de Yeo avec le Wild du Minnesota, et Steve Thomas, auparavant avec le Lightning de Tampa Bay. Wilson et Thomas remplacent Brad Shaw, qui s'est joint au personnel d'entraîneurs des Blue Jackets de Columbus, et Kirk Muller, qui a accepté le poste d'entraîneur associé avec les Canadiens de Montréal.

« La saison [dernière] a été la plus revigorante que j'ai jamais connue », a confié Hitchcock, qui aura 65 ans en décembre. « Je crois sincèrement qu'on peut en faire plus et je veux faire partie de ça. D'un point de vue personnel, ça peut paraître bizarre pour ceux qui ne sont pas entraîneurs de carrière, mais j'ai l'impression que si je ne m'améliore pas, je régresse. Je ne suis pas prêt à faire tout le travail requis pendant la saison morte après la prochaine campagne.

« Je suis prêt à disputer [cette saison]. Je suis impatient de commencer. C'est un groupe de joueurs remarquables avec beaucoup de potentiel et je suis prêt à me mettre au travail. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.