Skip to main content

30 en 30 : L'Avalanche sous la loupe

L'équipe a choisi de donner plus de responsabilités à son noyau de joueurs plutôt que de reconstruire

par Rick Sadowski / Correspondant LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 30 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, l'Avalanche du Colorado.

On s'attendait à des changements après avoir vu l'Avalanche du Colorado terminer au neuvième rang du classement dans l'Association de l'Ouest et rater les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la deuxième année de suite. La démission de Patrick Roy le jeudi 12 août n'en faisait toutefois pas partie.

Roy, qui a passé trois saisons avec l'Avalanche à titre d'entraîneur et de vice-président des opérations hockey, a informé le vice-président et directeur général Joe Sakic de sa décision.

« J'ai longtemps réfléchi au cours de l'été à la manière dont je pourrais améliorer cette équipe et lui donner la profondeur dont elle a besoin afin de l'amener à un niveau supérieur, a déclaré Roy dans un communiqué. Afin d'y parvenir, la vision de l'entraîneur et du vice-président des opérations hockey doit être alignée parfaitement avec celle de l'organisation. Il doit aussi avoir un mot à dire dans les décisions qui ont une influence sur le rendement de l'équipe. Ces conditions ne sont pas respectées pour le moment. »

Roy, âgé de 50 ans, affirme que cette décision le chagrine, mais qu'il était « bien à l'aise » avec celle-ci, et qu'il demeurait en bons termes avec l'Avalanche.

Intronisé au Temple de la renommée du hockey en 2006, Roy, tout comme Sakic, a aidé le Colorado à remporter la Coupe Stanley en 1996 et 2001. Roy a affiché un dossier de 130-92-24 en trois saisons à la barre de l'Avalanche. Il a remporté le trophée Jack Adams à titre de meilleur entraîneur de la LNH en 2013-14 après que le Colorado eut conservé une fiche de 52-22-8 pour un total de 112 points pour terminer au premier rang de la section Centrale. Certte saison-là, l'Avalanche avait été éliminée par le Wild du Minnesota en sept matchs en première ronde de l'Association de l'Ouest.

Colorado allait ensuite rater les séries éliminatoires au cours des deux années suivantes, conservant une fiche de 39-31-12 (90 points) en 2014-15 et de 39-39-4 (82 points) la saison dernière.

Roy a été embauché par Sakic le 23 mai 2013.

« Nous allons entreprendre des démarches dès maintenant afin de trouver un nouvel entraîneur », a assuré Sakic.

L'Avalanche continue de miser sur son noyau de joueurs, composé des joueurs de centre Matt Duchene et Nathan MacKinnon, de l'ailier gauche Gabriel Landeskog, des défenseurs Tyson Barrie et Erik Johnson ainsi que du gardien Semyon Varlamov. La capacité de l'équipe à se faire une place en séries dépendra en bonne partie du niveau de jeu que ces joueurs afficheront.

Deux joueurs autonomes avec compensation ont signé un nouveau contrat: MacKinnon (sept ans, 44,1 millions $) et Barrie (quatre ans, 22 millions $). Le Colorado a également conclu de nouvelles ententes avec le gardien Calvin Pickard (deux ans, 2 millions $) et l'attaquant Mikhail Grigorenko (un an, 1,3 million $).

MacKinnon, qui a remporté le trophée Calder à titre de recrue de l'année dans la LNH en 2013-14, a inscrit 21 buts et 31 aides (52 points) en 72 matchs l'hiver dernier, alors qu'il a raté 10 rencontres en raison d'une blessure au genou.

Barrie a marqué 13 buts et amassé 36 aides (49 points) en 78 matchs, tandis que Grigorenko a enregistré six buts et 21 aides (27 points) en 74 affrontements. Pickard a affiché un dossier de 7-6-1 et signé son premier jeu blanc dans la LNH, en plus de montrer une moyenne de buts alloués par match de 2,56 et un pourcentage d'arrêts de ,922.

Duchene a marqué 30 buts pour devenir le premier joueur de l'Avalanche à atteindre ce plateau depuis Sakic (36) et Milan Hejduk (35) en 2006-07; toutefois, la production de Landeskog (20 buts, 53 points en 75 matchs) a décliné à chacune des trois dernières saisons, Johnson a affiché le pire différentiel (moins-19) de sa carrière dans la LNH et Varlamov (27-25-3, moyenne de buts alloués de 2,81, pourcentage d'arrêts ,914) n'a jamais réussi à retrouver le niveau de jeu qu'il avait affiché en 2013-14, quand il avait été finaliste pour le trophée Vézina.

30 en 30 Avalanche: Meilleurs espoirs | Analyse pour les poolers | Grands enjeux

L'Avalanche a été relativement peu active sur le marché des joueurs autonomes, ayant embauché le joueur de centre Joe Colborne ainsi que les défenseurs Fedor Tyutin et Patrick Wiercioch le 1er juillet. La formation du Colorado n'a pas réussi à retenir les services des attaquants Mikkel Boedker et Shawn Matthias, qui se sont retrouvés respectivement avec les Sharks de San Jose et les Jets de Winnipeg.

Colborne, un athlète de 6 pieds 5 pouces et 221 livres âgé de 26 ans, a signé un contrat de deux ans d'une valeur de 5 millions $ après avoir établi des sommets personnels dans la LNH pour les buts (19) et les aides (25) en 73 matchs avec les Flames de Calgary. Colborne pourrait se retrouver à l'aile puisque l'Avalanche a de la profondeur au centre en raison de la présence de Duchene, MacKinnon et Carl Soderberg à cette position.

Tyutin (33 ans, 6 pieds 2 pouces, 221 livres) a conclu une entente d'un an d'une valeur de 2 millions $ après avoir vu son contrat être racheté par les Blue Jackets de Columbus. On espère que celui qui a inscrit un but et deux aides en 61 matchs la saison dernière apportera de la stabilité à une brigade défensive qui en a bien besoin et qu'il pourra épauler François Beauchemin, 36 ans, dans le rôle de mentor auprès des jeunes Chris Bigras et Nikita Zadorov. Ceux-ci ont tous deux 21 ans.

Wiercioch (25 ans, 6 pieds 5 pouces, 202 livres) a signé un contrat d'un an pour un salaire de 800 000 $. Il a récolté cinq aides en 52 rencontres avec les Sénateurs d'Ottawa, ratant 18 matchs en raison de blessures. Wiercioch et Colborne ont joué ensemble à l'Université de Denver de 2008 à 2010.

En raison de la belle tenue de Pickard, on a jugé qu'il n'était plus essentiel de miser sur le gardien Reto Berra, si bien que celui-ci a été échangé aux Panthers de la Floride le 23 juin en retour du joueur de centre Rocco Grimaldi. Le défenseur Nick Holden a été échangé aux Rangers de New York le 25 juin en retour d'un choix de quatrième tour en vue du repêchage 2017 de la LNH. L'Avalanche a par ailleurs racheté la dernière année du contrat du défenseur Brad Stuart, d'une durée de deux ans au montant de 7,2 millions $, afin de se donner plus d'espace sous le plafond salarial et de pouvoir donner plus de temps de glace à Bigras et Zadorov.

L'Avalanche a également embauché l'ancien défenseur de la LNH Nolan Pratt afin de lui confier un poste d'entraîneur adjoint. Celui-ci a rejoint Tim Army, Dave Farrish et François Allaire au sein du personnel d'entraîneurs mené par Roy.

On s'attend à ce que l'ailier droit de 19 ans Mikko Rantanen, que l'équipe a réclamé au 10e rang du repêchage 2015 de la LNH, et Zadorov, un athlète de 6 pieds 5 pouces et 220 livres, soient retenus au sein de la formation à l'issue du camp d'entraînement. La porte est également ouverte pour l'ailier gauche JT Compher, 21 ans, qui a été finaliste pour le trophée Hobey Baker en tant que porte-couleurs de l'équipe de l'Université du Michigan. Ceci pourrait être le camp de la dernière chance pour Duncan Siemens; des blessures ont ralenti la progression du défenseur de 22 ans depuis qu'il a été repêché au 11e rang en 2011.

L'Avalanche a choisi de ne pas réembaucher l'attaquant Jack Skille, ni les défenseurs Andrew Bodnarchuk, Brandon Gormley, Nate Guenin et Zach Redmond.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.