Skip to main content

30 en 30 : Grands enjeux des Stars

L'attaque sera encore une fois redoutable, mais la défensive et les gardiens doivent être meilleurs

par Steve Hunt / Correspondant LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 30 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les raisons d'être optimiste et les grandes questions auxquelles font face les Stars de Dallas.

La saison dernière, les Stars de Dallas se sont qualifiés pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la deuxième fois au cours des huit dernières saisons, et ils ont franchi le premier tour pour la première fois depuis 2008.

Dallas a perdu contre les Blues de St. Louis en deuxième ronde de l'Association de l'Ouest, alors que les Stars ont subi un revers de 6-1 dans le match no 7.

Comment les choses vont-elles se dérouler pour les Stars cette saison? Vont-ils poursuivre leur progression amorcée la saison dernière, leur troisième sous la férule du directeur général Jim Nill et de l'entraîneur Lindy Ruff, ou vont-ils régresser?

Voici quatre raisons d'être optimiste en vue de la prochaine saison :

1. Beaucoup d'attaque

Dallas a été une puissance offensive la saison dernière, terminant au premier rang de la LNH avec 267 buts.

Les compagnons de trio Jamie Benn, deuxième rang de la ligue avec 89 points (41 buts, 48 passes), et Tyler Seguin, 10e dans la LNH avec 33 buts, ont inscrit un total de 74 buts, près du tiers du total de Dallas.

30 en 30 Stars: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Analyse pour les poolers

« Nous sommes très chanceux [de compter sur Benn et Seguin], a admis Nill. Nous misons sur deux joueurs appartenant à l'élite de notre sport en ce moment. Jamie [Benn] est probablement en train de devenir l'un des joueurs les plus complets au monde. [Seguin] est probablement l'un des meilleurs buteurs de la ligue. »

Le centre Jason Spezza a terminé au troisième rang des pointeurs de Dallas avec 63 points (33 buts, 30 passes), tandis que Patrick Sharp a inscrit 20 buts à sa première campagne avec les Stars après avoir passé plus de neuf saisons avec les Blackhawks de Chicago.

Dallas a vu six de ses joueurs obtenir 30 mentions d'aide ou plus la saison dernière, menés par Benn et le défenseur John Klingberg, qui en ont tous deux amassé 48. Klingberg a récolté 58 points l'an dernier, bon pour le cinquième rang parmi les défenseurs de la ligue.

2. Plus d'expérience en séries éliminatoires

Perdre un match no 7 à domicile demeure une expérience frustrante, mais Nill croit que cette expérience acquise au cours des séries éliminatoires la saison dernière va rapporter d'importants dividendes.

« Cela fait simplement partie du processus, a expliqué Nill. Jusqu'à ce que vous disputiez un match no 7 en prolongation alors que tout repose sur le prochain but, jusqu'à ce que vous compreniez cette sensation, il faut vivre ce genre de situation, puis vous souhaitez les vivre à nouveau. »

Les Stars misaient sur six joueurs qui effectuaient leurs débuts en séries éliminatoires, dont les centres Radek Faksa et Mattias Janmark, ainsi que les défenseurs Stephen Johns et Klingberg, qui ont tous deux été employés assez souvent.

« Il faut que les joueurs traversent ces épreuves, a noté Nill. La parité est aussi forte dans la LNH que dans n'importe quelle ligue dans le monde. Il s'agit d'une ligue où il est difficile de gagner. »

3. Du succès à domicile

La saison dernière, Dallas a conservé une fiche de 28-11-2 au American Airlines Center, la deuxième meilleure fiche à domicile dans la LNH derrière les Capitals de Washington (29-8-4). Il s'agit d'une amélioration marquée par rapport au dossier de 17-16-8 affiché par les Stars sur leur patinoire en 2014-15, alors qu'ils avaient raté les séries éliminatoires.

Les partisans de Dallas ont à nouveau fait de l'amphithéâtre situé sur Victory Avenue un environnement hostile pour les équipes adverses. Et si les Stars veulent obtenir le statut d'équipe appartenant à l'élite de l'Association de l'Ouest et de la LNH cette saison, ils devront à nouveau connaître du succès à la maison.

4. Efficaces sur les unités spéciales

Au cours de la première saison de Ruff à Dallas (2013-14), le jeu de puissance des Stars avait fait mouche sur 16,2 pour cent de ses chances, tandis que l'infériorité numérique avait affiché un rendement de 81,4 pour cent. Le jeu de puissance de Dallas s'est amélioré en 2014-15 alors que Dallas a converti 19,3 pour cent de ses occasions, tandis que leur travail à court d'un homme est demeuré stable (80,7 pour cent).

La saison dernière, les unités spéciales des Stars ont poursuivi sur leur lancée, alors que l'équipe a terminé au quatrième rang de la ligue en avantage numérique (22,1 pour cent) et au 10e rang en infériorité numérique (82,3 pour cent).

Étant donné leur puissance à l'attaque et l'accent placé par Ruff sur la défensive, les Stars pourraient afficher des statistiques encore plus impressionnantes cette saison.

Voici trois grandes questions auxquelles les Stars font face :

1. Est-ce que leurs gardiens seront assez bons?

Le tandem des Stars formé de Kari Lehtonen et Antti Niemi a été efficace au cours de la saison régulière, aidant Dallas à terminer au premier rang de la section Centrale et de l'Association de l'Ouest.

Les deux gardiens ont cependant connu des difficultés en séries éliminatoires. Lehtonen a disputé 11 parties et a présenté une fiche de 6-3 avec une moyenne de buts alloués de 2,81 et un pourcentage d'arrêts de ,899. Le dernier souvenir que nous avons de Lehtonen est de le voir accorder trois buts sur les huit premiers tirs qu'il a affrontés dans le match no 7 de la deuxième ronde contre les Blues, alors qu'il a été retiré du match pour la deuxième fois dans la série.

Niemi a de son côté pris part à cinq rencontres en séries et a conservé un dossier de 1-3 avec une moyenne de 3,29 et un pourcentage d'arrêts de ,865.

Nill et Ruff ont toujours confiance en leurs gardiens. Nill a le sentiment que leur expérience en séries va leur servir de motivation supplémentaire cette saison.

« Malheureusement dans le domaine du sport et dans la vie de tous les jours, tout le monde ne se souvient que de nos derniers agissements. Notre dernier acte a eu lieu dans le match no 7 contre St. Louis, a évoqué Nill. Kari [Lehtonen] a connu un match difficile. Je pense que cela a fouetté Kari [Lehtonen] et Antti [Niemi]. Ils veulent montrer de quoi ils sont faits. »

2. Est-ce que leur défensive peut s'améliorer?

L'an dernier, les Stars ont conclu la saison régulière avec un différentiel de buts de plus-37, au troisième rang de la LNH. Ils ont cependant accordé 230 buts, le total le plus élevé parmi toutes les équipes qui se sont qualifiées pour le tournoi printanier.

Dallas a perdu trois de ses quatre premiers défenseurs de la saison dernière au chapitre du temps de glace, alors que seul Klingberg est de retour. Alex Goligoski a été échangé aux Coyotes de l'Arizona le 16 juin, Jason Demers s'est entendu avec les Panthers de la Floride le 2 juillet et Kris Russell demeure joueur autonome sans compensation. Les Stars espèrent que l'ajout du vétéran Dan Hamhuis, qui a accepté un contrat de deux ans d'une valeur estimée à 7,5 millions $ (moyenne annuelle de 3,75 millions $) le 1er juillet, et la progression de Johns, qui a bien fait vers la fin de la dernière saison, de même que l'émergence d'espoirs comme Julius Honka et Esa Lindell vont aider à solidifier cette unité.

3. Est-ce que les jeunes seront à nouveau à la hauteur?

La saison dernière, Faksa, Janmark, Johns et Klingberg ont franchi une autre étape. Cette année, les Stars s'attendent à voir d'autres espoirs sortir du lot.

Parmi ceux qui pourraient le faire, on retrouve le centre Jason Dickinson, qui a touché la cible à son premier match dans la LNH, les attaquants Curtis McKenzie et Brett Ritchie, qui ont disputé un total combiné de 11 matchs dans la LNH l'an dernier, et le centre Devin Shore, qui a amassé 26 points (15 buts, 11 passes) en 23 parties avec le Texas dans la Ligue américaine de hockey, mais qui a raté la moitié de la campagne après avoir subi une opération à l'épaule.

« Nous avons plusieurs très bons jeunes joueurs qui gravissent les échelons, a affirmé Nill. Nous souhaitons ne pas être frappés trop durement par les blessures, mais il y a de bonnes chances que des blessures surviennent, et nous savons que nous sommes en bonne position si cela se produit. Je crois que de belles occasions vont s'offrir à ces jeunes joueurs. »

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.