Skip to main content

« Une décision strictement basée sur le hockey »

Marc Bergevin affirme qu'échanger Subban était la meilleure chose à faire

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Comme il l'a toujours fait, Marc Bergevin a minimisé l'importance de présumées relations difficiles entre P.K. Subban et les Canadiens, mercredi.

Le directeur général de l'équipe a déclaré que ça n'avait rien eu à voir dans l'échange du défenseur vedette aux Predators de Nashville, en retour du défenseur Shea Weber.

 

« J'estime que tout ça (les rumeurs de discorde) a été amplifié en raison du marché de Montréal, a-t-il affirmé. On crée des histoires là où il n'y en a pas. P.K. est différent, nous ne le nions pas, mais ça n'a jamais été un problème.

« Je me suis déjà bagarré avec des coéquipiers à l'entraînement, a continué Bergevin en évoquant sa carrière de joueur dans la LNH. « Ça arrive tout le temps. On monte beaucoup de choses en épingle. Ce n'est pas la raison pour laquelle nous avons fait l'échange. Ç'a été une décision difficile à prendre à l'interne. Au final, nous croyons que c'est la meilleure décision pour l'organisation et l'équipe. »

En provenance de Paris, où il se trouve en vacances, Subban a de son côté tenu des propos qui peuvent laisser croire à l'existence d'un conflit avec les dirigeants. Il s'est dit peu surpris par l'échange, mentionnant au passage qu'il n'y a jamais de fumée sans feu.

« Mon passage chez les Canadiens a été fantastique sur toute la ligne, a-t-il commenté au cours d'une conférence téléphonique. Je dois admettre que les partisans des Canadiens m'ont soutenu possiblement plus que n'importe quel autre joueur ne l'a été dans n'importe quelle autre ville. C'était donnant donnant. J'ai fait beaucoup de choses pour la communauté et les gens ont été derrière moi depuis la journée que j'ai été repêché.

« Pour ce qui est de l'aspect financier, les Canadiens m'ont donné beaucoup d'argent il y a deux ans afin que je gagne bien ma vie. Au bout du compte, je veux simplement m'acquitter de ma tâche. De toute évidence, je rejoins une équipe qui me veut tandis que les Canadiens ont le sentiment qu'ils doivent emprunter une voie différente. »

Subban a plus tard affirmé avoir le sentiment qu'il se rapproche de son rêve qui est de gagner la Coupe Stanley, en joignant les rangs des Predators.

Bergevin comprend

Qualifiant la réaction de Subban de normale compte tenu des circonstances, Bergevin a dit comprendre le raz de marée de réactions émotives et négatives de la part des partisans sur les réseaux sociaux.

« Montréal est un marché de hockey particulier en raison de la passion des amateurs. Mais ça ne prendra pas beaucoup de temps pour que les gens apprécient Shea Weber », a mentionné Bergevin.

Disant assumer pleinement la décision qu'il a prise, il a expliqué que la clause de non-mouvement incluse dans le contrat de Subban, qui serait entrée en vigueur le 1er juillet, l'a incité à prêter l'oreille aux propositions de ses homologues.

« Par la suite, le joueur a davantage le contrôle sur sa situation contractuelle. »

Pour le reste, le directeur général, qui a dit avoir reçu le soutien du propriétaire Geoff Molson, était peu enclin à parler de Subban. Il préférait mettre l'accent sur les qualités de Weber.

« C'est un défenseur de premier plan qui a deux médailles d'or olympiques autour du cou », a-t-il noté.

Il s'est dit peu préoccupé par le fait que Weber soit trois ans et demi plus âgé que Subban (30 ans versus 27 ans) et qu'il ait disputé quelques-unes de ses plus fructueuses saisons en carrière, contrairement à Subban qui entame ses plus belles années.

Weber, qui aura 31 ans en août, est sous contrat pour les 10 prochaines saisons (2025-26), au salaire comptabilisé sur la masse salariale de 7,86 millions $.

Subban, qui a fêté son 27e anniversaire de naissance en mai, est encore sous contrat pour six saisons au salaire annuel moyen de 9 millions$.

« C'est un défenseur élite, un diamant brut, qui est durable. C'est un super athlète des plus performants, l'a-t-il encensé. Il n'a pas raté plus de deux matchs par saison en moyenne au cours des huit dernières saisons. Nous croyons qu'il jouera à un haut niveau pendant un bon bout de temps. »

Bergevin a souligné que d'évoluer pour une équipe de l'Association de l'Est permettra à Weber, un gaillard qui mesure six pieds quatre pouces et qui pèse 230 livres, d'être plus frais et dispos.

Discussions amorcées à Buffalo

Bergevin a expliqué avoir reçu l'appel initial de son homologue David Poile, vendredi dernier, quelques heures avant le premier tour de la séance de repêchage 2016 de la LNH, à Buffalo.

« Il a évoqué le nom de Weber et ç'a retenu mon attention, a-t-il confié. Nous avions convenu de rediscuter ensemble après le repêchage. »

Les pourparlers ont repris au cours des dernières journées, avec le dénouement qu'on connaît. Poile n'était pas peu fier de son coup.

« Je suis directeur général, mais il m'arrive de me mettre dans la peau d'un amateur. Subban est le type de joueur que je paierais pour voir à l'œuvre, a-t-il déclaré. C'est un joueur enlevant, un compétiteur, il se présente pour tous les matchs. J'estime qu'il sera un joueur dynamique pour nous. »

Bergevin a admis que les Canadiens étaient désireux d'obtenir en retour de Subban, qui mesure six pieds et qui pèse 200 livres, un défenseur du même calibre.

« C'est très difficile de remplacer un défenseur qui joue en moyenne pendant 25 minutes par match. C'est ce que nous recherchions comme retour dans un éventuel échange. »

Bergevin a confié avoir eu une discussion cordiale avec Subban, au moment où il lui a communiqué la nouvelle.

« Il a été correct. Il a bien réagi, a-t-il rapporté. Évidemment, il a dû être émotif par après. Je lui ai expliqué la décision et je lui ai souhaité la meilleure des chances. Je le pense réellement. Ç'a été une décision difficile, je le répète. À compter de maintenant, tout ce qui me préoccupe c'est l'avenir des Canadiens de Montréal avec Shea Weber. »

 

 

En voir plus