Skip to main content

Sous la loupe : Blues vs Sharks, match no 2

Binnington voudra rebondir après un match no 1 difficile, et les Blues devront bien doser leur jeu physique

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

SAN JOSE - Défaits 6-3 dans la rencontre initiale de la série, les Blues de St. Louis vont tenter de fournir une bien meilleure opposition aux Sharks de San Jose dans le match no 2 de la finale de l'Association de l'Ouest au SAP Center, lundi (21 h (HE); TVAS, CBC, NBCSN, SN).

À LIRE AUSSI: Vladimir Tarasenko doit s'impliquer davantage | Meier, la « vraie affaire » pour les SharksUne mauvaise manie à enrayer pour les Sharks

Les Sharks tenteront quant à eux de prendre l'initiative 2-0 dans une série pour la première fois en trois occasions cette année. Aux deux premiers tours, ils ont perdu le match no 2 à domicile contre les Golden Knights de Vegas et l'Avalanche du Colorado, respectivement.

« J'ai confiance au groupe et je ne vois aucune raison d'apporter des changements, a affirmé l'entraîneur Craig Berube après la brève séance de mise en jambes des siens, lundi. Comme j'ai dit, nous nous sommes battus nous-mêmes dans le premier match. Nous devrons tous être meilleurs. »

Les Sharks n'ont pas tenu de séance d'entraînement matinale.

Voici quatre points à surveiller en vue du match no 2 :

Une brèche dans l'armure?

Ce n'est pas que Jordan Binnington ait été mauvais en lever de rideau, mais le gardien recrue des Blues doit être meilleur, à l'instar de l'équipe comme l'a d'ailleurs souligné l'entraîneur Craig Berube. Binnington ne l'a pas eu facile dès le début du match no 1, les Sharks marquant au terme d'un surnombre et au cours d'une double supériorité numérique en première période. C'était son premier contact avec les Sharks. Il doit faire la démonstration qu'il peut les stopper, sinon on croira qu'ils ont peut-être trouvé son numéro.

Video: STL@SJS, #1: Couture ouvre la marque pour San Jose

Homme de peu de mots, Binnington a la capacité de revenir fort après une performance ordinaire. La seule autre fois qu'il a permis cinq buts dans un match en séries, c'était au premier tour dans le match no 3 contre les Jets de Winnipeg. Il avait cédé deux fois sur 39 tirs dans le match suivant dans la défaite de 2-1 des siens dans la rencontre suivante. 

À l'aide Vladimir!

Les Blues ont besoin de voir leur meneur de jeu à l'attaque, Vladimir Tarasenko, secouer sa torpeur à l'attaque.

Le Russe a été blanchi dans ses quatre dernières sorties et il n'a réussi qu'un but, en plus d'amasser une passe, dans ses sept dernières rencontres.

Berube a dit souhaiter le voir être plus dynamique et travailler avec plus d'acharnement dans le recouvrement de la rondelle. L'entraîneur trouve qu'il demeure trop passif dans l'attente que le disque lui parvienne.

Tarasenko a terminé le match no 1 avec une fiche en défense de moins-3.

Travaillons à l'unisson

Avec une récolte de huit points, le trio de Logan Couture, avec Timo Meier et Gustav Nyquist, a occasionné des maux de tête d'entrée de jeu à la défense des Blues, qui est pourtant le fer de lance de l'équipe. Les Blues devront resserrer le jeu collectivement. David Perron a apporté un éclairage intéressant après le match no 1 en expliquant que les Sharks compliquent la tâche des défenseurs en fond de territoire et que les attaquants doivent mieux identifier les moments afin de leur venir en aide. 

Video: STL@SJS, #1: Meier déculotte Binnington et compte

« Nous, les attaquants, devons être bien positionnés dans notre zone et travailler à l'unisson avec les défenseurs », a-t-il élaboré. 

« Les Sharks font souvent circuler la rondelle le long des bandes jusqu'à leurs défenseurs. Nos ailiers doivent demeurer au haut de la zone, mais ça crée de l'espace en fond de territoire pour leurs attaquants qui peuvent ainsi manœuvrer plus à leur guise. Nous devons faire du meilleur travail à ce chapitre. »

Ce manque de cohésion a été la raison pour laquelle les Blues ont passé une partie du match no 1 à courir après le disque.

« Et quand nous l'avons eu, nous l'avons redonné aux Sharks trop facilement », a relevé l'entraîneur Berube. 

Trop, c'est comme pas assez

Il sera intéressant de voir si les Blues vont essayer de s'imposer physiquement, comme ils l'ont fait tôt dans la soirée de samedi. La stratégie n'a pas été un succès, disons-le.

À trop vouloir appliquer des mises en échec, ils en sont venus à trop pourchasser la rondelle, ce qui n'est jamais bon au hockey.

Le défenseur Erik Karlsson a été la cible de prédilection des Blues, en encaissant cinq mises en échec uniquement en première période. La tactique ne l'a pas impressionné.

« Nous avons joué au hockey. Ils (les Blues) avaient d'autres plans en tête. Nous avons gagné », a simplement commenté Karlsson à l'issue du match no 1.

L'attaquant québécois Samuel Blais est un des joueurs des Blues les plus actifs sur le plan de la robustesse. Il a terminé le match no 1 avec sept coups d'épaule. Evander Kane a mené les Sharks avec six mises en échec.

Au bout du compte, les Blues n'ont eu qu'un léger avantage, 41-35, dans la colonne des mises en échec. 

Formation prévue des Blues
Jaden Schwartz -- Brayden Schenn -- Vladimir Tarasenko
Samuel Blais -- Ryan O'Reilly -- David Perron
Pat Maroon -- Tyler Bozak -- Robert Thomas
Ivan Barbashev -- Oskar Sundqvist -- Alexander Steen

Joel Edmundson -- Alex Pietrangelo
Jay Bouwmeester -- Colton Parayko
Vince Dunn - Robert Bortuzzo

Jordan Binnington
Jake Allen

Retranchés: Robby Fabbri, Robert Bortuzzo, Michael Del Zotto, Zach Sanford, Mackenzie MacEachern, Chris Thorburn, Ville Husso
Blessés: Carl Gunnarsson (non divulgué)

Formation prevue des Sharks
Timo Meier -- Logan Couture - Gustav Nyquist
Evander Kane -- Tomas Hertl -- Joe Pavelski 
Marcus Sorensen -- Joe Thornton -- Kevin Labanc
Joonas Donskoi -- Barclay Goodrow -- Melker Karlsson

Marc-Edouard Vlasic -- Brent Burns
Brenden Dillon -- Erik Karlsson
Joakim Ryan -- Justin Braun

Martin Jones
Aaron Dell

Retranchés: Micheal Haley, Dylan Gambrell, Tim Heed, Lukas Radil, Radim Simek, Antti Suomela
Blessés: Aucun
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.