Skip to main content

Séance d'évaluation, jour 2 : Tkachuk veut impressionner

L'espoir à l'attaque de l'université de Boston aura une entrevue avec les Flames, l'équipe pour laquelle s'aligne son frère

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

La séance d'évaluation 2018 de la LNH a lieu cette semaine au KeyBank Center et au HarborCenter de Buffalo. La séance d'évaluation permettra aux équipes de la LNH de tenir des entrevues et d'effectuer des évaluations physiques et médicales des 104 espoirs admissibles au Repêchage 2018 de la LNH. LNH.com vous apporte tous les détails.

BUFFALO - La bataille de l'Alberta pourrait devenir une rivalité entre frères chez les Tkachuk.

L'attaquant de l'université de Boston Brady Tkachuk, deuxième sur la liste finale du Bureau central de dépistage de la LNH pour les patineurs nord-américains en vue du Repêchage 2018, a eu sa première entrevue de la séance d'évaluation avec les Oilers d'Edmonton, lundi.

À LIRE : Séance d'évaluation, jour 1 : Dahlin sous la loupe | Repêchage simulé de nos experts | Svechnikov nommé meilleur espoir de la LCH

Mardi, les Flames de Calgary ont ajouté Tkachuk, 18 ans, sur leur liste de joueurs à passer en entrevue. Matthew Tkachuk, le grand frère de Brady (20 ans), a été sélectionné par les Flames en première ronde (sixième au total) du Repêchage 2016.

« Mon frère m'a dit qu'il voulait qu'ils me passent en entrevue », a confié Brady.

Autant Brady (6 pieds 3 pouces, 196 livres) aimerait être le coéquipier de Matthew (6-2, 202), être son adversaire serait tout aussi amusant.

« On m'a demandé aujourd'hui si je bataillais contre Erik Karlsson et contre mon frère, si j'allais agir de la même manière, a raconté Brady. J'ai dit que je serais plus agressif avec Matthew en raison de la frustration accumulée lorsqu'il m'agaçait quand j'étais jeune. Maintenant, c'est à mon tour de le harceler un peu. J'espère que je serais un peu plus dur envers lui. »

Les batailles entre les frères Tkachuk ne se limitent pas seulement à la patinoire.

« Nous étions à la maison pour la fête des Mères et il y a eu d'intenses parties de basketball, a dit Brady. Il dira qu'il a gagné, mais le match ne s'est jamais terminé. Il n'y a pas de gagnant jusqu'à ce qu'on se retrouve à nouveau. Ça devenait de plus en plus physique aussi. On avait tellement de plaisir. Ma sœur (Taryn) et ma mère (Chantal) se sont jointes à nous, donc nous avons joué à deux contre deux. C'était moi et ma sœur contre ma mère et mon frère. Mon frère affirme que Taryn est la meilleure joueuse, donc elle devait jouer avec le pire. »

Le match s'est terminé quand Chantal a dû conduire Taryn à son entraînement de soccer.

« Nous nous sommes dit qu'on reprendrait ça la prochaine fois que nous serons à la maison », a mentionné Brady.

 

1. Un peu plus de détails sur les espoirs de première ronde

Tkachuk a admis qu'il aimerait jouer dans la LNH la saison prochaine, mais il n'a pas exclu de retourner à l'université de Boston pour une deuxième saison.

« Je pense qu'il est vraiment trop tôt pour prendre une décision, a-t-il affirmé. Je crois qu'après un été complet à m'entraîner à fond, je mériterai la chance de participer à un camp d'entraînement pour espérer me tailler une place dans un alignement de la LNH. Mais au final, c'est ce que l'équipe veut et si je sens que je ne suis pas prêt, j'ai une autre année pour me développer. Je vais attendre le repêchage pour voir toutes les options et en parler à ma famille, mon conseiller et mon équipe. Je prendrai une décision à partir de là. »

Tkachuk a déclaré que le changement d'entraîneur à l'université de Boston n'affecterait pas sa décision. David Quinn est parti pour devenir l'entraîneur des Rangers de New York, le 23 mai. L'université n'a toujours pas engagé son remplaçant.

« Peu importe qui sera le nouvel entraîneur, il sera génial, a dit Brady. Nous serons entre bonnes mains. »

2. Les dépisteurs sont à l'honneur

Le centre de Sault Ste. Marie Barrett Hayton est neuvième sur la liste finale des patineurs nord-américains du Bureau central et il est le deuxième meilleur joueur de centre, derrière Joseph Veleno de Drummondville (huitième).

À LIRE AUSSI : Repêchage 2018 : Barrett Hayton, l'érudit

À Sault Ste. Marie, Hayton était dans l'ombre des bons espoirs Morgan Frost (Flyers de Philadelphie), Boris Katchouk (Lightning de Tampa Bay) et Taylor Raddysh (Lightning), mais au moins un recruteur en a vu assez pour le louanger.

« Il voit bien le jeu, a dit le recruteur. C'est un bon joueur complémentaire. On dirait qu'il peut jouer avec n'importe quel type de joueur. Il joue de toutes les manières pour connaître du succès. »

3. L'espoir le plus sous-estimé

Jack McBain est le seul espoir de la Ligue de hockey junior de l'Ontario (OJHL) qui participe à la séance d'évaluation. Le centre (6 pieds 3 pouces, 197 livres) a amassé 58 points (21 buts, 37 assistances) en 48 matchs avec les Canadiens Jr. de Toronto. Il vient au 35e rang sur la liste finale des patineurs nord-américains du Bureau central.

McBain a opté pour l'OJHL au lieu de la Ligue de hockey de l'Ontario, où Barrie détient ses droits, afin de conserver son admissibilité pour entrer à l'université. Il jouera avec Boston College la saison prochaine.

« Je veux que les dépisteurs comprennent que, parce que j'ai joué là où j'ai joué, ça ne veut pas dire que je ne deviendrai pas le joueur que je veux être, a expliqué McBain. J'irai à l'université la saison prochaine et je pense que d'aller là et me développer pendant quelques années sera bénéfique pour moi. J'aurai la chance de jouer contre des joueurs plus gros et plus forts. »

4. La question du jour

Le défenseur d'Ottawa Kevin Bahl, 29e sur la liste finale des patineurs nord-américains du Bureau central, a été un peu surpris lorsqu'une équipe lui a demandé ce qu'il détestait du hockey.

« Je ne déteste rien du hockey, a-t-il répondu. Qu'est-ce que je devrais ne pas aimer du hockey? Il n'y a rien à détester. C'est assurément l'une des questions les plus bizarres. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.