Skip to main content

Un autre constat d'échec pour le CH

Le départ de Nikita Scherbak ajoute au bilan peu reluisant des choix de premiers tours de l'équipe des 10 dernières années

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Les Canadiens de Montréal ont jeté l'éponge pour un autre choix de premier tour au repêchage, ajoutant au bilan peu reluisant des 10 dernières années.

Le départ de l'attaquant Nikita Scherbak, choix de 2014 qui a été réclamé au 'ballotage' par les Kings de Los Angeles dimanche midi, fait en sorte qu'il ne reste que Michael McCarron (2013), Noah Juulsen (2015) ainsi que les choix de 2017 et de 2018, respectivement, Ryan Poehling et Jesperi Kotkaniemi au sein de l'organisation.

À LIRE : Les Kings réclament Scherbak au ballottage | Des requins affamés contre les Canadiens

Le défenseur Juulsen, actuellement blessé, et l'attaquant Kotkaniemi font partie de l'équipe cette saison. McCarron évolue dans l'équipe-école de la Ligue américaine de hockey, à Laval, et on fonde de beaux espoirs sur Poehling, un joueur de centre qui parfait son apprentissage cette saison dans les rangs universitaires américains en vue de la saison prochaine.

Scherbak est le deuxième jeune joueur que le CH perd au ballottage cette saison, après Jacob De La Rose qui a joint les Red Wings de Detroit.

Video: EDM@DET: De la Rose complète la passe de Nyquist

Ce n'est pas comme si les Canadiens pouvaient se permettre de perdre de jeunes éléments, mais la situation était en quelques sorte prévisible dans la foulée des décisions qu'a prises le directeur général Marc Bergevin l'été dernier.

Le rapatriement du vétéran joueur de centre Tomas Plekanec, qui a quitté l'équipe après le départ de De La Rose, et la mise sous contrat pour deux ans de Matthew Peca, qui est laissé de côté dans le moment, ont créé l'effet d'entonnoir. 

Scherbak ne figurait pas dans les plans d'avenir de l'équipe puisqu'on ne l'a utilisé dans aucun match cette saison. Le Moscovite âgé de 22 ans avait montré de belles choses au cours des 26 matchs qu'il avait joués la saison dernière avec une récolte de six points, incluant quatre buts. Cette saison, on a étiré la sauce jusqu'au dernier moment avant de se résoudre à l'exposer au ballottage.

Le Tricolore paraît avoir eu la main plus heureuse avec ses choix de premier tour au cours des dernières années. Le premier choix de 2016 Mikhail Sergachev a été utilisé afin de faire l'acquisition de l'attaquant Jonathan Drouin. Sergachev est voué à un bel avenir chez le Lightning de Tampa Bay. 

On a perdu patience avec l'attaquant Alex Galchenyuk, troisième espoir réclamé en 2012. On est allé chercher l'attaquant Max Domi par le biais d'un échange conclu avec les Coyotes de l'Arizona l'été dernier.

Le défenseur Nathan Beaulieu (2011) a été échangé aux Sabres de Buffalo à l'été 2017, en retour d'un choix de troisième tour. 

Louis Leblanc (2009) et Jarred Tinordi (2010) ne sont plus dans le décor depuis belle lurette. McCarron s'accroche, mais la pente est abrupte à monter pour lui.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.