Skip to main content

Séance d'évaluation, jour 4

Suzuki adorerait être réuni avec son frère dans la LNH; Foote a travaillé fort pour se faire une place parmi les meilleurs espoirs

par Mike G. Morreale @mikemorrealeNHL / Journaliste NHL.com

La séance d'évaluation 2019 de la LNH a lieu cette semaine au KeyBank Center et au HarborCenter de Buffalo. La séance d'évaluation permettra aux équipes de la LNH de tenir des entrevues et d'effectuer des évaluations physiques et médicales de 103 espoirs admissibles au repêchage 2019 de la LNH. LNH.com vous apporte tous les détails.

BUFFALO - Ryan Suzuki ne sait pas comment il se débrouillera durant les tests physiques de la Séance d'évaluation de la LNH (Combine), samedi, mais il a un point de comparaison bien spécial.

Le frère de Suzuki, l'espoir des Canadiens de Montréal Nick Suzuki, a vécu l'expérience des tests à la Séance d'évaluation en 2017.

À LIRE AUSSI : Le DG des Devils refuse de dire si ce sera Hughes, Kakko ou un échangeCinq questions avec… Jack HughesCinq questions avec… Kaapo Kakko

« Je vais devoir aller voir ses scores », a dit Ryan, un attaquant évoluant avec Barrie dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL). « Si je fais mieux que lui dans un test, il va assurément en entendre parler. »

La rivalité entre frères se transporte également sur la glace. Ryan a affronté Nick, qui a passé la moitié de la saison à Owen Sound et l'autre moitié à Guelph, à six reprises.

« C'est un peu bizarre de le voir dans le camp adverse et de jouer contre lui, a expliqué Ryan. Je n'ai pas trop été confronté à lui à ma première année, mais cette saison, mon trio a croisé le fer avec le sien très souvent.

« Il a rendu mon travail difficile, mais j'ai fait la même chose. Au cours du premier match où nous nous sommes affrontés, il est passé près de notre banc et il a tapé son bâton sur mes protège-tibias, et l'arbitre lui a décerné une punition pour coup de bâton, ce qui est assez drôle. Au départ, c'était étrange de l'affronter, mais au final, ça demeure des matchs comme les autres. »

Leurs parents leur ont ordonné de ne pas se battre sur la glace, mais Ryan a admis qu'ils finissent toujours par se retrouver ensemble lorsqu'une mêlée éclate.

« Une fois, Nick a pris un côté de mon chandail, et son coéquipier s'est emparé de l'autre bout de mon chandail, mais Nick a tiré et je me suis retrouvé avec un chandail déchiré au milieu, a raconté Ryan. J'ai dû jouer le reste de la rencontre avec un chandail déchiré. Il y a eu quelques histoires cocasses quand nous nous sommes affrontés. » 

Ils n'ont jamais été coéquipiers, mais Ryan (6 pieds, 176 livres) admet que cette possibilité lui a traversé l'esprit. Il est classé au 18e rang de la liste finale des patineurs nord-américains du Bureau central de dépistage de la LNH en vue du repêchage 2019 de la LNH, qui aura lieu à Vancouver les 21 et 22 juin. Nick a été sélectionné par les Golden Knights de Vegas avec le 13e choix au total du repêchage 2017 et a été échangé aux Canadiens dans la transaction impliquant l'attaquant Max Pacioretty le 9 septembre 2018.

« Ce serait incroyable d'aller là-bas, de passer du temps avec mon frère et de jouer avec lui, a mentionné Ryan. Je n'ai jamais eu la chance de jouer avec lui. Je me suis entraîné avec lui, mais nous n'avons jamais joué ensemble. Je pense que nous serions bons ensemble. Au final, c'est du hockey et l'endroit où j'aboutirai n'a pas d'importance. Je suis simplement fébrile de vivre l'expérience du repêchage et de me joindre à l'équipe qui me sélectionnera. »

Un peu plus de détails sur les espoirs de première ronde

Brett Leason a été ignoré au repêchage lors des deux dernières saisons, mais on s'attend à ce que l'attaquant évoluant pour Prince Albert, dans la Ligue de hockey de l'Ouest (WHL), soit sélectionné dans la deuxième moitié de la première ronde le mois prochain.
Leason a obtenu 89 points (36 buts, 53 passes) en 55 parties et a aidé Prince Albert à remporter le championnat de la WHL et à atteindre le tournoi de la Coupe Memorial. Il est classé au 25e rang sur la liste des patineurs nord-américains du Bureau central.

« C'est plutôt exceptionnel, a dit Leason. Je ne me serais jamais attendu à être ici au début de l'année, donc c'est quelque chose de spécial. »

Ce qui rend Leason (6-4, 200) si attrayant est son amélioration au chapitre de la vitesse et du coup de patin pour aller avec ses mains, son style d'attaquant de puissance et les habiletés offensives qu'il a toujours possédées.

« Il est un joueur pour qui nous avons toujours eu du temps à consacrer », a affirmé John Williams du Bureau central, qui évalue les espoirs de la WHL. « Tu parles avec des dépisteurs d'équipe, et ils apprécient les joueurs avec un tel gabarit et de telles mains. Il a simplement eu des problèmes à maintenir le rythme. Je pense qu'il a réalisé que son jeu devait s'améliorer au chapitre du coup de patin, donc il est devenu plus rapide. Il a évidemment travaillé très fort dans cet aspect et il s'est grandement amélioré. »

L'avis des dépisteurs

Les défenseurs suédois Victor Soderstrom et Philip Broberg devraient être sélectionnés rapidement en première ronde du repêchage, mais chacun d'eux mise sur des habiletés différentes.

Soderstrom, classé au troisième rang de la liste des patineurs internationaux du Bureau central, a obtenu sept points (quatre buts, trois passes) en 44 matchs avec Brynas dans la Ligue élite de Suède (SHL). Broberg, classé au cinquième rang, a amassé neuf points (deux filets, sept aides) en 41 parties avec AIK dans la ligue Allsvenskan, en deuxième division suédoise.

Les deux ont évolué pour la Suède au Championnat du monde des moins de 18 ans 2019 de la FIHG, mais Soderstrom (5-11, 179) a raté les trois dernières parties en raison d'une commotion cérébrale. Broberg (6-2, 199) a été nommé meilleur défenseur du tournoi.

« Broberg est peut-être un peu plus un diamant brut », a expliqué le directeur du dépistage européen de la LNH Goran Stubb. « Il est très fort. C'est un excellent patineur, il vole sur la glace. Soderstrom est plus un joueur de finesse. Broberg est un patineur, tandis que Soderstrom est plutôt un fabricant de jeux. Les deux ont l'avantage d'avoir joué une saison complète dans le hockey senior. »

Espoir mésestimé

L'attaquant Nolan Foote, de Kelowna (WHL), a un nom de famille connu. Son père Adam Foote est un double champion de la Coupe Stanley et son frère plus âgé est l'espoir à la défense du Lightning de Tampa Bay Callan Foote. Mais Nolan a fait du bon travail pour faire sa place comme espoir pouvant être réclamé dans les deux premières rondes du repêchage.

L'ailier gauche de 6 pieds 3 pouces et 190 livres a obtenu 63 points (36 buts, 27 mentions d'aide) en 66 parties cette saison et vient au 37e rang de la liste finale des patineurs nord-américains du Bureau central.

« Il est un joueur qui a amélioré son jeu en général, a dit Williams. Il a un bon tir, un bon gabarit et il a démontré qu'il peut marquer. Cette année, son équipe n'a pas été aussi bonne et on l'a placé dans un rôle différent. Il a dû en faire beaucoup plus en évoluant dans toutes les situations. Il est devenu un très bon joueur en infériorité numérique. Il a une excellente portée et des mains qui lui permettent de compléter des jeux en défensive tout comme en attaque. C'est un joueur imposant difficile à contenir. Son jeu en général s'est vraiment amélioré et grâce à cela, il peut évoluer partout dans la formation. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.