Skip to main content

Patrick vs Hischier: Les deux espoirs ne veulent pas se prononcer

Les deux jeunes hommes ont efficacement évité la question à la séance d'évaluation des espoirs

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BUFFALO - Comme s'ils avaient fait ça toute leur vie, les deux meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage de la LNH ont évité les questions embarrassantes avec l'adresse des professionnels, vendredi, à la séance d'évaluation des espoirs de la LNH.

« Je ne suis pas celui qui va prendre la décision alors j'imagine qu'on va voir ce que les équipes de la LNH en pensent », a répliqué Nolan Patrick, le meilleur espoir, lorsqu'on lui a demandé les raisons pour lesquelles il devrait être sélectionné au premier rang.

« Ce n'est pas à moi que vous devriez poser cette question », a pour sa part répondu Nico Hischier, le deuxième meilleur espoir, avec un large sourire.

À quelques semaines du repêchage, la question est sur toutes les lèvres. Qui de Patrick ou Hischier sera sélectionné par les Devils du New Jersey au tout premier rang?

Patrick est considéré comme le meilleur espoir depuis plus de deux ans, lui qui a déjà à son actif une saison de 102 points en 72 matchs, un titre de joueur par excellence des séries éliminatoires et un championnat de la Ligue de hockey de l'Ouest avec les Wheat Kings de Brandon. 

Mais l'ordre des choses a été quelque peu chamboulé cette saison par l'arrivée du Suisse Nico Hischier chez les Mooseheads d'Halifax.

Pendant que Patrick était limité à 33 matchs par différentes blessures, amassant tout de même 46 points dont 20 buts, Hischier faisait la pluie et le beau temps partout où il passait. Il a terminé la campagne avec une récolte 86 points en 57 matchs en plus de dominer au Championnat mondial junior en enregistrant quatre buts et trois aides en sept matchs.

Nous voilà donc à trois semaines du jour J et l'identité du premier choix ne fait pas encore l'unanimité. Il faut probablement remonter au repêchage de 2010 pour retrouver autant de divergence d'opinions quant à cette prestigieuse sélection. Cette année-là, Taylor Hall avait coiffé de justesse Tyler Seguin au fil d'arrivée.

Six saisons plus tard, les deux ailiers affichent exactement la même moyenne de points par match (0,84). C'est une situation qui pourrait très bien se répéter dans le cas de Patrick et d'Hischier.

Le talent brut des deux jeunes hommes est indéniable, mais certains soulèvent des questions quant à la fragilité de Patrick qui n'en est pas à ses premiers passages dans le bureau du médecin.

Hischier (6 pieds, 176 livres) est moins imposant que Patrick (6 pieds 2 pouces, 198 livres), mais joue de manière plus dynamique et plus complète. En revanche, le Winnipegois s'implique physiquement, a un instinct de marqueur naturel et pourrait être prêt à jouer dans la LNH plus rapidement.

« Il y a eu plusieurs discussions à ce sujet au sein de notre équipe, a révélé le directeur du Bureau de dépistage de la LNH, Dan Marr. Nous avons un peu plus d'historique avec Nolan (étant donné qu'il en était à sa troisième saison). Ça peut sembler injuste pour Nico, mais notre vote a été serré. Ce n'était pas unanime, mais à la fin, nous avons gardé Nolan au premier rang.»

Une semaine mélangeante

Pendant que Patrick et Hischier passaient du bon temps et apprenaient à se connaître davantage - tout en rencontrant respectivement l'état-major de 13 et 14 formations - les dirigeants des Devils tentaient de déterminer lequel des deux joueurs représenterait le meilleur atout pour leur formation.

Et à en croire Marr, les entrevues individuelles d'une vingtaine de minutes n'ont pas été d'une grande aide.

« Je crois que le processus d'entrevue les rend encore plus confus, a-t-il lancé en riant. Parce que ce sont deux jeunes hommes impressionnants lorsque vous leur parlez. Ils ont tous les deux beaucoup de caractère, ce sont des joueurs qui n'auront pas besoin de beaucoup d'encadrement. 

« Que ce soit un ou deux, si ce sont les gars choisis, les deux équipes vont obtenir des joueurs qui évolueront au sein de leur concession pendant longtemps. »

Tout indique donc qu'on ne pourra mettre fin à ce débat avant que les Devils montent sur le podium du United Center de Chicago, le 23 juin.

En voir plus