Skip to main content

Panarin, le grand coup des Rangers au cours d'une saison morte fructueuse

La formation new-yorkaise pourrait aspirer à une place dans les séries avec le nouvel attaquant, Trouba, Kakko et Fox

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

NEW YORK - Jacob Trouba, Kaapo Kakko, Adam Fox et maintenant, Artemi Panarin. Même le directeur général Jeff Gorton ne s'attendait pas à ce que la saison morte des Rangers de New York aille aussi bien que ça.

« Tu espères que certaines de ces choses-là se matérialisent », a déclaré Gorton après avoir conclu une entente de sept ans d'une valeur de 81,5 millions $ avec Panarin. « Tu espères mettre la main sur les joueurs autonomes visés. Tu espères pouvoir réaliser quelques transactions pour améliorer ta brigade défensive. Pour remporter la loterie, tu as besoin d'un coup de chance. »

À LIRE AUSSI: Panarin obtient un pacte de sept ans et 81,5 millions $ avec les RangersLes Canadiens veulent Sebastian Aho

Les Rangers ont obtenu le deuxième choix du repêchage 2019 de la LNH grâce à la loterie du repêchage de la LNH, mais c'était l'équivalent d'une victoire pour eux, puisqu'ils ont amélioré leur sort de quatre rangs et ainsi pu réclamer Kakko, un ailier droit de 18 ans qui a le potentiel de devenir un joueur vedette.

Le tout est survenu après que New York eut obtenu deux défenseurs par voie de transaction : Fox, un porte-couleurs de l'Université Harvard qui a été finaliste au trophée Hobey Baker, des Hurricanes de la Caroline le 30 avril, et Trouba des Jets de Winnipeg le 17 juin.

Le plus grand coup d'éclat des Rangers depuis le début de la saison morte est toutefois survenu lundi, quand ils ont conclu une entente avec le joueur autonome sans compensation Panarin. L'ailier gauche de 27 ans a inscrit 87 points (28 buts, 59 passes) avec les Blue Jackets de Columbus, la saison dernière.

Panarin a choisi les Rangers après avoir beaucoup suscité l'intérêt des Blue Jackets, de l'Avalanche du Colorado, des Panthers de la Floride et des Islanders de New York.

« Ça vient très bien s'insérer dans notre plan », a indiqué le président des Rangers John Davidson.

Il n'y a pas si longtemps, le plan des Rangers était de rebâtir et se rajeunir afin d'aligner des joueurs plus rapides et plus habiles. L'organisation new-yorkaise l'avait annoncé publiquement il y a moins de 17 mois dans une lettre adressée à ses partisans et, en guise de preuve, avait agi comme vendeur à la date limite des transactions des deux dernières campagnes.

Maintenant, après avoir raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley ces deux dernières saisons, après le départ d'une poignée de visages familiers, après l'arrivée d'un bon nombre de choix au repêchage et d'espoirs, après un changement d'entraîneur où l'équipe a troqué Alain Vigneault pour David Quinn, et un changement de président qui a vu Davidson succéder à Glen Sather, les Rangers semblent prêts à aspirer à une place dans les séries printanières à la lumière de la récolte des dernières semaines.

« Tout est en voie de tomber de place », a souligné Davidson.

Sauf que Gorton et Davidson ressentent maintenant certaines appréhensions parce que les attentes sont désormais plus élevées. Même s'ils n'ont aucune influence là-dessus, ils aimeraient mettre un frein à l'enthousiasme de ceux qui soutiennent que les Rangers redeviendront des aspirants à court terme.

« Il ne faut pas oublier que c'est un processus et nous devrons passer au travers », a dit Davidson.

Les Rangers doivent conclure des ententes avec leurs joueurs autonomes avec compensation, une liste qui comprend notamment Trouba, le défenseur Tony DeAngelo ainsi que les attaquants Pavel Buchnevich et Brendan Lemieux.

Ils devront aussi se faire une tête sur l'avenir de l'ailier gauche Chris Kreider qui, après la saison 2019-20, pourrait devenir joueur autonome sans compensation. Il est probable que Kreider obtiendra un nouveau contrat ou sera échangé avant le début de la campagne.

« Aujourd'hui, c'est évidemment une grande journée en raison du fait que nous avons mis la main sur Panarin, et c'est ça qui nous occupe l'esprit pour le moment, mais nous irons de l'avant dans les prochains jours et nous commencerons à envisager quelle sera la prochaine étape, a indiqué Gorton. Chris, en particulier, est vraiment un bon joueur, un joueur que nous aimons beaucoup, et nous continuerons de discuter avec [l'agent] Matt Keator et Chris pour voir quelle sera la suite. »

Les Rangers devront s'assurer que les nouveaux venus s'intègrent bien et qu'il y ait une belle cohésion au sein du groupe, en jumelant l'expérience qu'ils ont acquise avec Panarin (320 matchs dans la LNH) et Trouba (408 matchs dans la LNH) à leurs nombreux jeunes. C'est d'ailleurs pourquoi, entre autres, les Rangers tenaient tant à s'entendre avec Panarin.

Video: BOS@CBJ, #4: Panarin s'empare du disque et compte

Les attentes à New York augmentent à la vitesse de l'éclair au moment où vous lisez cet article, et les Rangers estiment que Panarin permettra d'alléger le fardeau de Kakko à l'attaque, ainsi que celui de Vitali Kravtsov, un ailier droit de 19 ans qui a été réclamé au neuvième rang du repêchage 2018 de la LNH, et des attaquants Filip Chytil, Lias Andersson et Brett Howden, qui auront tous 21 ans ou moins quand la saison commencera.

« C'est difficile de gagner dans cette ligue, vraiment difficile, et quand vous mettez les pièces ensemble, l'éclosion de certains joueurs se produit plus vite que d'autres, a noté Davidson. Nous avons beaucoup de jeunes. Nous voulons qu'Artemi fasse partie de tout ceci, et quand les jeunes joueurs arriveront à éclosion, il sera encore à son sommet. »

Les Rangers doivent déterminer si Chytil peut jouer au centre dans la LNH. Il a surtout joué à l'aile la saison dernière, sa première dans la Ligue. Andersson peut-il évoluer au centre du deuxième ou du troisième trio? Si aucun des deux n'est en mesure de jouer le rôle de deuxième centre derrière Mika Zibanejad, cela signifie-t-il que le poste reviendra à Ryan Strome?

Si Kreider est échangé, qui comble le vide derrière Panarin au poste d'ailier gauche du deuxième trio? Kakko fera-t-il flèche de tout bois aussi vite que les gens le croient? Fox est-il vraiment prêt à passer de Harvard à la LNH ?

« Il y a encore beaucoup de travail à faire, a souligné Gorton. Nous allons dans la bonne direction, mais en ce qui a trait à l'échéancier et tout ça, notre objectif est de nous améliorer chaque jour, et c'est ce que nous allons essayer de faire. »

Difficile de ne pas être satisfait du taux de succès obtenu depuis le début de la saison morte.

« De toute évidence, nous sommes satisfaits, a dit Gorton. Je vais m'en tenir à ça. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.