Skip to main content

Roberto Luongo annonce sa retraite

À 40 ans, le gardien québécois a pris la décision de mettre un terme à sa brillante carrière

par John Kreiser @jkreiser7713 / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Roberto Luongo, le troisième gardien le plus victorieux de l'histoire de la LNH, a annoncé sa retraite mercredi.

« C'est l'une des décisions les plus difficiles que j'ai eues à prendre dans ma vie et ça m'a pris beaucoup de temps pour y arriver, a expliqué Luongo dans une lettre publiée sur le site des Panthers. Après y avoir pensé pendant deux mois, j'ai décidé d'écouter mon corps et de me faire une tête.

« C'est le bon moment de prendre cette décision. »

Le gardien de 40 ans a maintenu une fiche de 489-392-91 et 33 matchs nuls, une moyenne de buts alloués de 2,52 et un taux d'efficacité de ,919. Il a réalisé 77 blanchissages en 1044 matchs dans la LNH avec les Islanders de New York, les Panthers et les Canucks de Vancouver.

Ses 489 victoires en carrière le placent au troisième rang de l'histoire de la LNH derrière Martin Brodeur (691) et Patrick Roy (551). Il est deuxième pour les matchs disputés derrière Brodeur et neuvième pour les jeux blancs. Il a aussi remporté l'or aux Jeux olympiques de 2010 et 2014. 

La saison dernière, il a affiché un dossier de 18-16-5, une moyenne de buts alloués de 3,12, un taux d'efficacité de ,899 et un jeu blanc.

Tweet from @strombone1: I���ve decided to take my talents to a South Beach retirement home ���🏼 pic.twitter.com/BTuZIo8XT8

« Après la fin de la saison, j'ai pris du recul et du temps pour réfléchir à propos de plusieurs choses, a écrit Luongo. Quand je repensais à la saison, je n'étais pas heureux de mes performances. J'ai mieux joué dans la deuxième moitié de la saison, mais ce n'était pas à la hauteur de ce que je m'attends à offrir soir après soir. Je voulais être un rempart et donner une chance à mon équipe de gagner chaque soir. Je voulais exceller et voler des victoires. Mais je n'y arrivais pas, ou du moins, pas comme je l'aurais voulu.

« Quand le mois de mai est arrivé, je regardais le calendrier et je me suis aperçu que je n'avais pas du tout envie de recommencer ma routine habituelle. Mon entraînement d'entre-saisons commence toujours à la troisième semaine du mois de mai, mais je n'avais pas envie de retourner au gymnase. Ça prend beaucoup de travail et d'effort, et je sentais que mon corps me disait qu'il n'avait pas envie. »

Les Islanders ont choisi Luongo au quatrième rang du Repêchage de 1997, et il a effectué ses débuts dans la LNH avec la formation new-yorkaise face aux Bruins de Boston le 28 novembre 1999. Les Islanders l'ont par la suite échangé aux Panthers le 24 juin 2000.

JOUEURS AUTONOMES : Les Panthers pourraient cibler Bobrovsky | La Floride sera agressive

Luongo a obtenu une place sur la deuxième équipe d'étoiles de la LNH en 2003-2004, quand il a terminé la saison avec un pourcentage d'arrêts de ,931, même si son équipe a conclu le calendrier avec une fiche de 25-33 et 14 matchs nuls. Les Panthers l'ont échangé aux Canucks le 23 juin 2006, et il a remporté au moins 30 matchs lors de ses six premières saisons à Vancouver, dont 47 gains en 2006-2007, lorsqu'il s'est à nouveau retrouvé sur la deuxième équipe d'étoiles, en plus d'être finaliste aux trophées Hart et Vézina.

Le 2 septembre 2009, Luongo a paraphé une prolongation de contrat de 12 ans avec les Canucks. L'entente prendra fin après la saison 2021-2022.

La saison 2010-2011 a été faste pour le gardien montréalais, qui a terminé au premier rang du circuit avec 38 victoires, en plus d'afficher une moyenne de buts accordés de 2,11, la meilleure de sa carrière. Lui et Cory Schneider ont remporté le trophée William M. Jennings à titre de gardiens dont l'équipe a accordé le moins de buts durant la saison. Luongo a collé quatre blanchissages en séries éliminatoires pour permettre aux Canucks d'atteindre le septième match de la Finale de la Coupe Stanley, mais Vancouver s'est incliné 4-0 contre les Bruins de Boston.

Les Canucks ont échangé Luongo aux Panthers le 4 mars 2014. C'est à cet endroit qu'il a connu sa dernière saison de 30 victoires, en 2015-2016, quand sa fiche de 35-19-6 a permis aux Panthers de remporter le titre de la section Atlantique. Toutefois, l'équipe a été éliminée dès la première ronde face aux Islanders. Luongo a été opéré à la hanche durant la saison morte et il a disputé 40 matchs en 2016-2017, avant de rater la majeure partie de la saison suivante, ennuyé par des blessures à la main et l'aine. Les blessures sont à nouveau venues l'ennuyer cette saison.

Video: FLA@BOS: Luongo capte le puissant tir de Chara

Luongo a été le visage de la concession des Panthers durant toutes ses années en Floride, mais jamais plus que le 22 février 2019, lorsqu'il s'est adressé à la foule du BB&T Center. Il s'agissait du premier match de l'équipe après qu'une fusillade ait fait 17 morts à l'école secondaire Marjorie Stoneman Douglas de Parkland, en Floride, huit jours plus tôt. Luongo et sa famille sont des résidents de Parkland.

« Aux familles des victimes, notre cœur se brise en pensant à vous, avait prononcé Luongo. Il n'y a pas grand-chose à dire. C'est d'une grande tristesse. Vous êtes dans nos pensées. Nous avons pensé à vous tous les jours sans arrêt depuis la semaine dernière. Sachez que nous sommes là pour vous si vous avez besoin de quoi que ce soit. Vous serez dans nos prières. Essayons d'aller de l'avant ensemble. »

Dans sa lettre, Luongo a indiqué qu'il aimerait demeurer avec les Panthers dans un rôle qui reste à déterminer.

« Une fois que j'aurai eu le temps de digérer tout cela et de m'habituer à ma nouvelle vie, j'adorerais faire partie de l'organisation des Panthers. Ma maison, c'est ici, et j'adore encore le hockey et j'aimerais continuer de faire partie de ce monde. Au final, peut-être que je n'ai pas gagné une Coupe Stanley sur la glace, mais je peux peut-être y inscrire mon nom d'une autre façon. Ce ne serait pas la même chose, mais ce serait tout même un bel exploit. 

« Mais pour le moment, je deviens un retraité du sud de la Floride. Je devrais obtenir ma carte de l'âge d'or sous peu! »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.