Skip to main content

Poolers : Des nouvelles de l'infirmerie

Les Penguins profiteront à tous les niveaux du retour au jeu de Justin Schultz

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Les Penguins de Pittsburgh piaffent d'impatience de voir Justin Schultz revenir dans la formation, avec raison. Le défenseur a recommencé à patiner et pourrait revêtir l'uniforme de l'équipe dans la prochaine semaine.

Victime d'une horrible fracture de la jambe le 13 octobre dernier sur la glace du Centre Bell de Montréal, Schultz connaissait un excellent début de saison avec une récolte de quatre points, lui qui se retrouvait sur le deuxième duo d'arrières et sur le deuxième jeu de puissance des Penguins.

Cette blessure a forcé l'entraîneur-chef Mike Sullivan à jongler pour remplacer Schultz à la pointe en avantage numérique. Ses options ont jusqu'à maintenant été, dans l'ordre d'utilisation, Olli Maatta, Juuso Riikola et Jack Johnson. On ne peut pas dire que ce fut un grand succès. Les trois ont accumulé un total de huit points en avantage numérique, dont quatre buts, en près de 98 minutes de jeu sur l'avantage numérique. 

À LIRE : Bjugstad fait bonne impression à Pittsburgh | BOUCHER : Les Penguins ne sont pas des « suiveux de parade »

Le jeu de puissance des Penguins est d'ailleurs moins efficace cette saison, bien que la situation ne soit pas critique, loin de là. L'an dernier, il était premier dans la LNH avec un taux d'efficacité de 26,2 pour cent. Cette saison, il est sixième, à 24,5 pour cent. À la pointe, Kris Letang a d'ailleurs vu son temps de jeu moyen en avantage numérique augmenter cette saison, en voie d'atteindre le cap des 267 minutes sur 79 matchs, alors qu'il était de 245 en 2017-2018.

Video: TBL@PIT: Letang égale un record d'équipe et fait 4-0

Le retour de Schultz apportera donc un peu de pep à l'offensive des Penguins, lui qui a amassé 90 points en 162 matchs depuis qu'il a été acquis des Oilers d'Edmonton lors de la saison 2015-2016. Mais les répercussions de son retour se feront sentir bien ailleurs.

La jonglerie de Sullivan ne s'est pas seulement faite sur le jeu de puissance. Avec l'absence de Schultz, les Penguins n'avaient plus qu'un seul défenseur droitier dans leur formation en Kris Letang. Riikola et Johnson évoluent donc du mauvais côté de la patinoire depuis le quatrième match de la saison. La défensive des Penguins s'en est beaucoup ressentie et elle occupe le 26e rang de la LNH pour les tirs non bloqués accordés à cinq contre cinq (Fenwick contre). L'équipe était au cinquième rang du circuit l'an dernier dans cette catégorie.

Le retour d'un défenseur offensif comme Schultz permettra donc à un autre arrière de se retrouver dans la bonne chaise, ce qui permettra de faciliter les sorties de zone pour lancer la puissante attaque de Pittsburgh.

« Ça permet de rendre le jeu un peu plus fluide et plus efficace », a dit Sullivan, lundi, en point de presse après l'entraînement des Penguins. « Quand tu ajoutes un droitier comme Schultzie, tu ajoutes un gars qui a d'excellentes habiletés offensives, qui sait bouger la rondelle et qui peut aider notre jeu de transition et plusieurs autres facettes. »

Poolers, je m'attends donc à ce que l'offensive des Penguins, qui est sixième dans la LNH, soit encore plus performante avec le retour de Schultz. Par contre, il faudra laisser quelques matchs au défenseur de 28 ans pour trouver son rythme après avoir subi une telle blessure. Il est le premier à le dire.

« Je pense que c'est plus mental qu'autre chose, a-t-il souligné après l'entraînement de l'équipe lundi. Quand tu es absent pour aussi longtemps avec une blessure du genre, il faut que tu passes par-dessus la petite crainte que tu as dans ta tête pour devenir confortable sur la glace. Je trouvais que je l'étais (lundi). Ce n'est pas encore parfait, mais je m'en rapproche et c'est positif. »
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.