Skip to main content

Les Kings ont saisi leurs chances, eux

Blanchis 3-0, les Canadiens se sont butés au brio du gardien réserviste Jack Campbell

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - L'effort, l'effort, c'est bien, mais parfois c'est insuffisant. Une équipe doit être habile à saisir ses chances, principalement en supériorité numérique. Les Canadiens ont été malhabiles jeudi et ça leur a coûté le match face aux Kings de Los Angeles, qui l'ont emporté 3-0 au Centre Bell.

Le gardien réserviste Jack Campbell a saboté la soirée d'ouverture à domicile du CH, en s'offrant une performance de 40 arrêts pour son premier jeu blanc dans la LNH.

« Nous sommes deux équipes qui pratiquons des styles différents », a relevé l'ailier Brendan Gallagher des Canadiens. « L'équipe qui allait imposer son style à l'autre allait l'emporter. Les Kings ont remporté la bataille. Ça n'a pas été un match rapide, le rythme était plutôt lent. Nous avons été incapables de trouver nos jambes, les Kings ont très bien resserré le jeu. Ils ont eu ce qu'ils voulaient en prenant les devants 2-0 en première période et ils ont par la suite fermé la porte à double tour en utilisant leur physique.

« Nous les avons laissés imposer leur rythme et nous avons obtenu le résultat que nous méritions », a renchéri Gallagher.

À LIRE AUSSI : Jacques Demers reçoit une chaleureuse ovation | Lyle Odelein apprécie la seconde chance que la vie lui donne

Adrian Kempe et Michael Amadio ont été les deux premiers marqueurs. Kempe a ouvert le score à sa sortie du banc des pénalités, à 3:56. Amadio a complété la stratégie de l'attaquant recrue Jaret Anderson-Dolan à 11:31. Âgé de 19 ans, Anderson-Dolan a amassé son premier point dans la LNH. 

« Les cérémonies n'ont rien à voir avec notre mauvais départ, mais peut-être plutôt le fait que nous n'avions pas joué depuis samedi. Nous avions l'air un peu rouillés, a estimé l'entraîneur du CH Claude Julien. L'exécution n'était certainement pas à point. Il a fallu du temps avant que nous trouvions notre rythme. Quand on l'a fait, les Kings ont fait du bon travail autour de leur filet. Nous avons eu beaucoup de tirs, mais pas beaucoup de deuxièmes chances. Ç'a été plus difficile, mais je ne peux pas dire que les joueurs n'ont pas fourni l'effort. »

Jeff Carter a mis le match hors de portée à 9:04 du dernier vingt. Carter avait précédemment amassé deux aides.

« Quand tu es à l'étranger, c'est bon d'avoir la contribution de tout le monde », a affirmé l'entraîneur des Kings John Stevens. « Chaque fois que les trios de Kempe et d'Anze Kopitar étaient sur la patinoire, ils passaient du temps dans la zone offensive et ils nous donnaient du rythme. »

Video: Les Canadiens blanchis lors de leur match d'ouverture

Carey Price a réalisé 26 arrêts devant le filet du Tricolore (1-1-1), qui a subi une première défaite en temps réglementaire cette saison.

« Si notre exécution avait été à point, le résultat aurait été beaucoup mieux, a soumis Julien. Les Kings ont mieux joué leur style que nous. J'avais remarqué en visionnant leur dernier match que leurs défenseurs accordaient beaucoup d'espace en entrée de zone. Ce soir, ils n'en ont pas donné autant. Ils ont fait les ajustements après leur dernier match, il y a deux jours. Ce sera maintenant à nous de faire de même et de nous assurer de travailler sur ce qui n'a pas bien été ce soir puisque nous avons un match contre les Penguins de Pittsburgh dans deux jours. »

But annulé

Les Canadiens ont cru avoir fait 3-1 à la 12e minute de la troisième période, mais le but, qui aurait possiblement été attribué au défenseur Mike Reilly, a d'abord été accordé avant d'être ensuite annulé. La thèse des Kings, selon laquelle Andrew Shaw avait embêté Campbell, a été retenue.

« L'arbitre avait initialement annulé le but parce qu'il avait cru que j'avais fait sortir la rondelle du gant du gardien, a expliqué Shaw. Il a réalisé que ça n'avait pas été le cas et on a accordé le but, mais on a par la suite jugé que j'avais initié le contact avec le gardien avec mon bras. La décision finale a été que j'avais créé de l'obstruction. »

Shaw a trouvé que Campbell a eu la tâche trop facile même s'il a été sollicité à 40 reprises.

« Nous aurions dû nous présenter plus souvent devant lui. Il a pu tout arrêter », a-t-il mentionné.

L'exécution n'a pas été au rendez-vous pour le CH, mais le tournant de la soirée a été son incapacité à saisir une des trois occasions en supériorité numérique qu'il a reçues à compter de 13 :35 en deuxième période. Pour la soirée, il a été blanchi en quatre occasions.

« Nous n'allons pas suffisamment vers l'intérieur, a déploré Shaw. Nous jouons trop sur le bord des bandes en supériorité. Nous exerçons une bonne maîtrise de la rondelle, mais nous ne créons pas de sales occasions dans les espaces restreints ou tout près du but. »

Les Kings (2-1-1) ont remporté un quatrième match à leurs six dernières présences à Montréal depuis la saison 2013-14.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.