Skip to main content

Les experts du LNH.com y vont de leurs prédictions pour le deuxième tour

Le Lightning et les Predators ont la cote, et rares sont ceux qui osent parier contre les Golden Knights

par LNH.com @LNH_FR

La deuxième ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2018 s'amorcera dès jeudi, et nos experts du LNH.com ont ressorti leur boule de cristal afin de vous offrir leurs prédictions pour ce deuxième tour.

Petit retour sur les prédictions effectuées avant la première ronde. Notre réviseur Hugues Marcil y est allé d'un parcours sans faute, prédisant correctement le gagnant de chacune des huit séries du premier tour, devinant même avec précision le nombre de matchs requis dans quatre d'entre elles. Il a été le seul à oser prédire une victoire des Sharks de San Jose contre les Ducks d'Anaheim.

Mentions honorables à notre journaliste principal Robert Laflamme et notre réviseur Nicolas Ducharme, auteurs de six bonnes prédictions chacun.

Voyons maintenant les prévisions de chacun des membres de notre panel pour la deuxième ronde :

Penguins de Pittsburgh vs Capitals de Washington

Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction : Penguins en 6 - Comme j'ai prédit un troisième championnat consécutif aux Penguins, cette prédiction coule de source. Je m'attends toutefois à ce que les Penguins éprouvent des difficultés tôt dans la série, avec les Capitals qui sont sur une lancée à la suite de leurs quatre gains de suite en première ronde. La bande à Sidney Crosby va toutefois trouver un moyen de renverser la vapeur, et l'avantage psychologique que détiennent les Penguins sur leurs éternels rivaux va empêcher Alex Ovechkin et les siens de franchir la deuxième ronde pour la première fois depuis 1998.

Guillaume Lepage, journaliste : Penguins en 7 - Penguins et Capitals... Deux équipes que j'avais éliminées au premier tour. Si j'étais vous, je ne mettrais pas ma maison en jeu en vous fiant à moi. Cela dit, les Capitals amorcent cette série avec le vent dans les voiles et ils risquent de donner du fil à retordre aux Penguins. Braden Holtby semble avoir retrouvé ses repères tandis que Matt Murray en a arraché contre les Flyers au premier tour. Ce sera une longue série, mais je ne peux plus parier contre la bande à Sid.

Nicolas Ducharme, réviseur : Penguins en 7 - La santé d'Evgeni Malkin sera la clé dans cette série. Si son absence devait se prolonger, elle fera mal aux Penguins, même s'il semble y avoir chaque printemps un joueur qui sort de l'ombre pour aider Sidney Crosby à soulever une autre Coupe Stanley. Pour Alex Ovechkin, c'est un autre rendez-vous contre Crosby, rendez-vous qu'il n'a jamais gagnés. Je crains qu'il s'en mette trop sur les épaules.

Robert Laflamme, journaliste principal : Capitals en 6 - Serait-ce finalement la série de la rédemption pour Alex Ovechkin et les Capitals face aux Penguins? Je le crois. C'est la troisième année de suite que les deux équipes en viennent aux prises au deuxième tour, la quatrième fois au total. Sidney Crosby et les Penguins ont toujours eu le meilleur. Rappelez-vous l'an dernier : les Penguins ont eu besoin de sept matchs. Les Capitals l'auraient emporté, n'eût été le brio de Marc-André Fleury devant le filet. Le jeune Matt Murray devra multiplier les prouesses. Les Capitals vont amorcer les séries sur un élan de quatre victoires. Capitals en 6.

Hugues Marcil, réviseur : Penguins en 6 - Pour une troisième saison de suite, les Capitals verront leurs séries éliminatoires prendre fin face aux Penguins. Washington a envoyé tout un message en venant de l'arrière - l'équipe tirait de l'arrière dans la série 2-0 avant de battre les Blue Jackets de Columbus en six matchs - mais il est difficile de parier contre Sidney Crosby. Le capitaine de Pittsburgh a connu une première ronde du tonnerre et il est toujours dominant quand l'enjeu est important. On ne peut en dire autant de son rival Alex Ovechkin. Les Penguins comptent sur une belle profondeur avec sept joueurs qui ont amassé cinq points ou plus depuis le début des séries. Washington n'en a que quatre.

John Ciolfi, producteur senior : Penguins en 6 - Les Capitals ont bien rebondi dans leur série de première ronde face aux Blue Jackets, remportant les quatre derniers matchs et ne cédant aucun but en avantage numérique à Columbus pendant cette séquence. Cela dit, il y a une différence énorme entre le jeu de puissance de Columbus (17,2 pour cent - 25e dans la LNH) et celui des Penguins (26,2 pour cent - meilleur dans la LNH), même en l'absence d'Evgeni Malkin, blessé au bas du corps, lors du match no 1. Une absence prolongée du Russe pourrait donner l'avantage à Washington, mais les Penguins peuvent toujours compter sur Sidney Crosby et Jake Guentzel, qui se sont imposés en première ronde face aux Flyers. Si Braden Holtby continue de bien jouer, les Capitals pourraient enfin exorciser leurs démons, mais les Penguins semblent toujours trouver le moyen de marquer le but opportun, et ils continueront de faire faire des cauchemars à Holtby et aux Capitals.

Bruins de Boston vs Lightning de Tampa Bay

Deschambault : Lightning en 6 - Alors que le Lightning a pu se débarrasser des Devils du New Jersey en cinq parties sans trop puiser dans ses réserves au premier tour et a profité d'un long repos, les Bruins ont trimé dur pour venir à bout des coriaces Maple Leafs, devant même effectuer une remontée en troisième période du match ultime pour passer à la ronde suivante. Ce genre de détail fera une grande différence dans cette série. Tampa Bay mise sur beaucoup de profondeur, autant en attaque qu'à la ligne bleue, et le défenseur Ryan McDonagh montrera à quel point son acquisition à la date limite des transactions a été un coup de maître.

Lepage : Lightning en 6 - Le Lightning a réussi à dissiper les doutes que certains avaient à la suite de leur fin de saison difficile en disposant assez facilement des Devils. Les Bruins, eux, viennent de disputer une série plus longue que prévu initialement - dans laquelle leur jeunesse et leur inexpérience ont bien failli les rattraper. Si la défensive du Lightning réussit à museler le trio de Patrice Bergeron, la formation floridienne accédera à la finale d'association sans trop d'inquiétudes.

Ducharme : Lightning en 6 - La longue et intense série que se sont livrée les Bruins et les Maple Leafs mettra du plomb dans l'élan des Bostoniens alors qu'à l'inverse, le Lightning est frais et dispos. Tuukka Rask devra faire mieux qu'en première ronde pour donner une chance aux Bruins, mais je doute que ce soit suffisant pour arrêter Nikita Kucherov et sa bande. Il y a trop de profondeur chez le Lightning pour qu'il ne passe pas en finale de l'Association de l'Est.

Laflamme : Lightning en 6 - Les Bruins l'ont échappé belle contre les Maple Leafs de Toronto. Ils doivent vite reprendre leur souffle parce que le Lightning les attend dans le détour. Les Bruins ont livré une chaude lutte au Lightning en saison régulière. La série devrait être à l'image des derniers duels entre les deux équipes en saison régulière. Les Bruins ont un gros trio et de bons jeunes éléments, mais le Lightning présente un bel équilibre avec quatre trios efficaces, une défense étanche et un gardien élite. 

Marcil : Lightning en 7 - Le Lightning a battu facilement les Devils en cinq matchs au premier tour et profité de plusieurs jours de repos. De leur côté, les Bruins ont bataillé pendant sept rencontres pour vaincre Toronto. La fatigue viendra jouer des tours à Boston face au Lightning, qui sera en pleine possession de ses moyens, mais ce sera une longue série. Au final, Nikita Kucherov poursuivra sur son excellente première ronde et Andrei Vasilevskiy sera meilleur que Tuukka Rask.

Ciolfi : Lightning en 6 - Les Bruins ont remporté une bataille face aux Maple Leafs en sept matchs, mais maintenant ils sont « récompensés » avec un défi encore plus imposant. Ces deux équipes sont très semblables -- défenseurs talentueux, un premier trio dévastateur, beaucoup de jeunes joueurs qui ont fait le saut dans la LNH avec succès, et un solide gardien. Cependant, c'est cette dernière catégorie qui donne l'avantage à Tampa Bay. En disposant des Devils en cinq matchs, Andrei Vasilevskiy a joué comme le gardien qui est finaliste au trophée Vézina cette saison, affichant une moyenne de buts alloués de 2,01 et un pourcentage d'arrêts de ,941. Par contre, Tuukka Rask a connu plus de difficultés contre Toronto, surtout vers la fin de la série, avec une moyenne de 2,94 et un pourcentage d'arrêts de ,899. Si Rask peut retrouver sa forme de la saison régulière (moyenne de 2,36; taux d'efficacité de ,917), les Bruins pourront atteindre la finale de l'Est, mais sinon, le Lightning aura tous les outils nécessaires pour passer au prochain tour.

Jets de Winnipeg vs Predators de Nashville

Deschambault : Predators en 7 - Le gagnant de cette série risque d'être amoché pour le reste des séries, car nous devrions avoir droit à tout un duel entre les deux meilleures équipes de l'Association de l'Ouest. Les Predators n'ont pas été convaincants au cours des cinq premiers matchs de leur duel de premier tour contre l'Avalanche du Colorado, mais s'ils parviennent à jouer comme ils l'ont fait dans le match no 6, ils passeront en finale de l'Ouest. Les Jets sont imposants, rapides et extrêmement menaçants en attaque, mais ils affrontent possiblement la seule équipe qui possède les ressources nécessaires en défensive pour les stopper.

Lepage : Predators en 7 - La finale avant la finale, comme dirait l'autre. On est en droit de s'attendre à tout un duel entre ces deux puissances. Le seul aspect qui fait pencher la balance du côté des Predators, c'est l'expérience. Les Jets forment une équipe extrêmement talentueuse, qui n'a cependant pas encore expérimenté la pression d'une série aussi intense. La brigade défensive de Winnipeg n'a pas été épargnée dans la série contre le Wild et ça pourrait leur faire mal contre les Predators. Je m'attends néanmoins à ce qu'ils poussent la série à la limite pour notre plus grand plaisir.

Ducharme : Predators en 7 - La Finale de la Coupe Stanley en deuxième ronde! Les deux équipes sont difficiles à départager. Les Predators auront toutefois besoin d'un meilleur appui de leur profondeur, particulièrement Kyle Turris. Contrairement aux Jets, Nashville n'a pas bien paru en première ronde, mais il n'y avait pas d'urgence dans son jeu, ce qui devrait être le cas contre Winnipeg. Cette série sera longue et passionnante.

Laflamme : Predators en 7 - Ce sera une confrontation costaude entre les deux géants de l'Association de l'Ouest. Deux géants qui possèdent tous les atouts et la profondeur pour aller jusqu'au bout. Ça va se jouer beaucoup devant les filets entre le jeune Connor Hellebuyck, des Jets, et le vétéran Pekka Rinne, des Predators. L'attaque des Jets devra s'élever au-dessus de la mêlée. Au « photo-finish », on verra le bout du nez de l'expérience des Predators, finalistes en titre de la Coupe Stanley, toucher au fil en premier. 

Marcil : Predators en 7 - Il s'agira probablement de la série la plus chaudement disputée de la deuxième ronde et l'expérience des joueurs des Predators leur confère un léger avantage contre les jeunes Jets. Ces derniers ont vaincu facilement le Wild, qui était privé de Ryan Suter et a perdu Zach Parise en cours de route, mais la situation est toute autre face à Nashville. Comme les Jets, les Predators peuvent marquer beaucoup de buts, et leur défensive est supérieure. C'est pourquoi Nashville aura l'avantage au fil d'arrivée.

Ciolfi : Predators en 7 - Est-ce trop de demander que cette série soit plutôt cinq de neuf ou peut-être sept de treize (les partisans de Vegas et San Jose ont probablement posé la même question, je suppose...)? Les deux équipes ont abandonné leurs systèmes défensifs en saison régulière, ayant totalisé 41 buts pendant leurs cinq affrontements. Ça pourrait bien augurer pour l'attaque redoutable des Jets, qui ont fini la saison régulière avec le deuxième meilleur total de buts dans la LNH (273), mais les Predators ont plus d'expérience en séries et ils savent ce qu'il faut faire pour freiner un adversaire puissant. De plus, les Predators viennent de connaître une série difficile contre une surprenante équipe du Colorado, tandis que Winnipeg a facilement disposé du Wild, alors Nashville devrait amorcer cette série avec un surplus d'énergie, et ça pourrait faire toute la différence dans ce qui devrait être une série incroyable.

Sharks de San Jose vs Golden Knights de Vegas

Deschambault : Golden Knights en 5 - On ne m'y prendra pas deux fois, je ne vais pas prédire l'élimination de l'équipe d'expansion à nouveau. J'irai même encore plus loin en prédisant que la série sera à nouveau de courte durée, même si tous les affrontements seront serrés, à l'instar de leur série de premier tour contre les Kings de Los Angeles. Les Sharks sont mieux outillés pour rivaliser avec Vegas au chapitre de la vitesse et Martin Jones est extrêmement solide devant le filet, mais les Golden Knights se sont imposés malgré le brio de Jonathan Quick en première ronde. La belle histoire de l'équipe Cendrillon de la LNH se poursuivra.

Lepage : Golden Knights en 6 - Deux autres équipes que j'avais éliminées. Décidément... Les Golden Knights trouveront enfin chaussure à leur pied au chapitre de la vitesse dans cette série contre les Sharks. S'ils ont dominé outrageusement les Kings à ce chapitre au premier tour, le défi que pose la formation californienne sera tout autre. Marc-André Fleury est en grande forme et on ne peut tout simplement plus sous-estimer une équipe de cols bleus comme les Golden Knights.

Ducharme : Sharks en 6 - La saison magique des Golden Knights prendra fin face aux Sharks. Vegas a profité du manque de ressources chez les Kings pour en finir rapidement en première ronde. Toutefois, les Sharks, avec les Logan Couture, Evander Kane, Joe Pavelski, Brent Burns et un possible retour de Joe Thornton, sont une force bien plus difficile à arrêter. Il faudra que l'offensive des Golden Knights soit plus efficace qu'en première ronde et que Marc-André Fleury réalise de petits miracles, comme il l'a déjà fait, pour remporter la série. C'est beaucoup demander. 

Laflamme : Golden Knights en 5 - Laquelle des deux équipes reprendra le plus proche d'où elle a laissé, après n'avoir fait qu'une bouchée de leurs adversaires au premier tour? Les Golden Knights ont prouvé qu'ils ne sont pas de la frime face aux Kings de Los Angeles et je les vois poursuivre sur leur lancée, plus que les Sharks. Les Golden Knights peuvent s'adapter à tous les styles, comme ils l'ont montré au premier tour. Ils sont des caméléons. Ils misent de plus sur Marc-André Fleury qui est au sommet de son art.

Marcil : Golden Knights en 6 - Difficile de parier contre les Golden Knights après la première ronde qu'ils ont connue et ils viendront à bout des Sharks. Il n'y a pas de supervedettes à Vegas et on s'attend à ce que tout le monde apporte sa contribution offensivement. Cela dit, Vegas ne pourra pas exploiter sa vitesse aussi facilement que lors de la première ronde contre les Kings de Los Angeles. Les Sharks leur donneront du fil à retordre avec un Martin Jones dominant devant son filet. Marc-André Fleury connaîtra à nouveau une excellente série et il aura l'avantage sur son vis-à-vis.

Ciolfi : Sharks en 6 - Notre journaliste principal Robert Laflamme nous a avertis de ne plus parier contre Vegas… mais je ne peux pas m'en empêcher. Vegas a surpris tout le monde pendant sa saison historique, mais les Sharks sont souvent passés sous le radar cette saison, même après l'acquisition d'Evander Kane à la date limite. Les deux équipes ont facilement remporté sa série de première ronde grâce à une superbe performance défensive (Vegas a cédé trois buts aux Kings, San Jose en a alloué quatre face à Anaheim), mais les Sharks ont suffisamment de profondeur et de talent pour ralentir les Golden Knights, surtout si Joe Thornton effectue son retour pendant la série.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.