Skip to main content

Les Blues en ont vu d'autres cette saison

L'entraîneur Craig Berube affirme que ses troupiers se sont endurci la couenne avec tous les défis qu'ils ont dû surmonter

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

ST. LOUIS - Les Blues de St. Louis en ont vu d'autres cette saison. Ils étaient bons derniers dans la LNH en date du 2 janvier. Ils ne se laisseront donc pas désarçonner par un recul d'un match en finale de l'Association de l'Ouest.

Peu importe qu'ils se soient sentis lésés à la suite du dénouement du match no 3 au Enterprise Center, mercredi.

À LIRE AUSSI: Les Blues gardent la tête hauteErik Karlsson a finalement le dernier mot

Les Sharks de San Jose l'ont emporté 5-4 en prolongation grâce au deuxième but de la soirée du défenseur Erik Karlsson, à 5:23. Sur la séquence, l'attaquant Timo Meier a paru faire une passe de la main à son coéquipier Gustav Nyquist, qui a relayé le disque à Karlsson. La révision vidéo n'est pas admissible pour ce genre de situations. 

Video: SJS@STL, #3: Karlsson donne la victoire aux Sharks

Une douzaine d'heures après les faits, jeudi matin, l'ailier russe Vladimir Tarasenko a le mieux résumé l'attitude que ses coéquipiers et lui doivent adopter en vue du quatrième duel de la série, vendredi (20 h (HE); TVAS, CBC, NBCSN).

« Nous avons le choix entre remuer ça pendant deux jours et ne pas être prêts pour le prochain match, ou tout tasser de notre esprit et nous préparer adéquatement, a affirmé Tarasenko. La seule chose à faire, c'est de resserrer les rangs tout le monde ensemble et de nous concentrer sur notre jeu, en faisant abstraction de tout le bruit à l'extérieur. »

Les Blues doivent rapidement se refaire une bulle, mais l'entraîneur Craig Berube ne doute aucunement de la capacité de ses troupiers d'y parvenir.

« Ce n'est pas une mince tâche, mais c'est un autre test pour nous, a-t-il émis. Nous en avons eu plusieurs à passer, des tests, en saison régulière et en séries. Nous sommes pas mal bons pour revenir en force. C'est plus psychologique qu'autre chose. L'équipe a tourné la page sur mercredi soir. Nous réalisons l'importance du match no 4. Nous voulons créer l'égalité dans la série avant de retourner à San Jose. »

Au lieu de broyer du noir, les Blues se convainquent qu'ils sont à blâmer pour le retard de 1-2 qu'ils accusent face aux Sharks.

« Nous avions l'occasion de fermer les livres en temps réglementaire et nous ne l'avons pas fait. C'est la façon dont je vois les choses », a mentionné Berube. 

Les Blues ont vu les Sharks créer l'égalité avec 1:00 à jouer, après avoir commis quelques dégagements illégaux.

« Avec quatre buts dans un match en séries, vous devriez l'emporter, a continué Berube. Nous pouvons être meilleurs dans des aspects, comme notre jeu sans la rondelle. Il y a des choses que nous avons mal fait face à la pression qu'ils exercent, il faut y remédier. » 

Le vétéran défenseur Jay Bouwmeester a renchéri aux propos de Berube.

« On peut dire ce qu'on veut, nous avons laissé le match se rendre en prolongation, a-t-il souligné. Rendu-là, tout peut arriver. Ce que je retiens du match, c'est que si nous jouons à la mesure de nos capacités, comme nous l'avons fait en deuxième période, tout ira bien. Toute notre concentration doit être portée là-dessus. »

Tarasenko se dégêne

Au rayon des aspects positifs, il y a le rendement de Tarasenko qui gagne en confiance à chacun des matchs.

« On note une amélioration d'un match à l'autre, a reconnu l'entraîneur. Il s'implique davantage quand il n'a pas la rondelle. En séries, il faut travailler fort en possession de la rondelle et encore plus quand on ne l'a pas. »

Video: SJS@STL, #3: Tarasenko trouve la lucarne en surnombre

Tarasenko, âgé de 27 ans et auteur de six buts en 16 matchs en séries cette année, a confié avoir eu un entretien très constructif avec Berube après le match no 1 à San Jose.

« Le premier match n'avait pas été mon meilleur », a-t-il avoué, en précisant que Berube sait trouver les bons mots afin de motiver les joueurs. « Je dois trouver une façon de créer des chances à l'attaque. Le jeu est plus serré en séries qu'en saison régulière. Il faut lutter plus intensément. J'estime que notre trio a bien fait à égalité numérique, mercredi. C'est un pas dans la bonne voie et j'espère que nous enchaînerons vendredi. »

Sans Dunn?

Les Blues pourraient être privés des services du défenseur Vince Dunn, qui s'est blessé au début du match no 3.

« Son cas est revu sur une base quotidienne pour une blessure au haut du corps », a indiqué Berube.

Dunn a été atteint au visage par le tir du défenseur Brenden Dillon des Sharks, après n'avoir joué que pendant 2:13.

Carl Gunnarsson est prêt à prendre sa place s'il est incapable de jouer. Gunnarsson est rétabli de la blessure qui l'a écarté de l'action dernièrement.
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.