Skip to main content

Le duo de gardiens à l'avant-garde du redressement des Islanders

Le brio de Robin Lehner et Thomas Greiss a aidé New York à atteindre les séries

par Brian Compton @BComptonNHL / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

EAST MEADOW, New York -- Leurs statistiques pendant la saison régulière furent presque identiques.

Robin Lehner a entamé 43 matchs pour les Islanders de New York et a compilé une fiche de 25-13-5 avec une moyenne de buts alloués de 2,13, un pourcentage d'arrêts de ,930 et six blanchissages.

Thomas Greiss a entamé 39 rencontres et a présenté une fiche de 23-14-2 avec une moyenne de 2,28, un taux d'efficacité de ,927 et cinq jeux blancs.

À LIRE : Aperçu de la série Islanders-Penguins | Trophée Jack-Adams: Trotz le candidat de choix | Guentzel a changé son mode de vie pour mieux aider les Penguins

Leur brio a ultimement propulsé Lehner et Greiss vers l'obtention du trophée William M. Jennings, remis aux gardiens qui ont disputé au moins 25 matchs pour l'équipe ayant cédé le moins de buts en saison régulière. New York est également devenue la première équipe de la LNH depuis plus de 100 ans à allouer le moins de buts (191) une saison après en avoir cédé le plus dans la ligue (293 en 2017-18).

« C'est plutôt spécial, a mentionné Lehner. Mais ça ne s'explique pas seulement par moi et Thomas; je considère cet honneur comme un prix d'équipe. La manière dont nous avons joué pendant toute la saison, avec tout le monde qui a accepté notre plan et a bloqué des tirs, il s'agit d'un effort collaboratif de toute l'équipe. »

L'entraîneur des Islanders Barry Trotz a indiqué la semaine dernière qu'il avait une idée au sujet du gardien qui allait entamer le match no 1 de la série de première ronde dans l'Association de l'Est contre les Penguins de Pittsburgh, mercredi au Nassau Coliseum (19 h 30 (HE); TVAS2, CBC, NBCSN, MSG+, ATTSN-PT), mais il ne voulait pas révéler son identité à la suite de l'entraînement, lundi.

Trotz a plutôt fait l'éloge de la manière dont Lehner et Greiss ont su rebondir après leur dernière saison.

Video: NYI@WPG: Scheifele se fait voler par Lehner

Lehner, 27 ans, a enregistré une moyenne de 3,01 et un pourcentage d'arrêts de ,908 en 53 parties avec les Sabres de Buffalo en 2017-18 avant de signer un contrat d'un an avec New York le 3 juillet. Lors de la première journée du camp d'entraînement des Islanders, il a révélé que ses troubles de santé mentale l'avaient mené à des pensées suicidaires, à la dépendance à l'alcool et aux drogues et ultimement à une cure de désintoxication.

Greiss, 33 ans, venait de connaître la pire saison de sa carrière dans la LNH. Il a affiché une moyenne de 3,82 et un taux d'efficacité de ,892 en 27 rencontres avec New York.

« Je pense qu'ils viennent de vivre des situations semblables, mais de différentes façons, a avancé Trotz. Thomas venait de connaître une mauvaise saison à plusieurs égards pour un gardien sur le plan statistique, tandis que Robin a surtout connu des épreuves difficiles en dehors de la glace.

« Je crois qu'ils ont forgé un lien, et il y a un peu de compétition entre eux, mais une compétition amicale. Ils profitent de la compagnie l'un de l'autre et ils se soutiennent. Notre personnel a fait un excellent travail avec eux, (l'entraîneur des gardiens) Piero (Greco) et (le directeur du jeu des gardiens) Mitch (Korn). Je pense qu'ils sont très à l'aise. »

Il s'agit d'un tandem parfait pour les Islanders. Dix-neuf joueurs de l'édition de l'an passé des Islanders étaient de retour et devaient apprendre un nouveau système sous les ordres de Trotz, qui a remporté la Coupe Stanley avec les Capitals de Washington en 2017-18 avant d'être embauché par les Islanders afin de remplacer Doug Weight le 21 juin 2018.

L'évolution des jeunes défenseurs Ryan Pulock, Adam Pelech, Scott Mayfield et Devon Toews a joué un rôle clé dans l'amélioration de l'équipe dans son territoire. Une marque personnelle du joueur de centre Casey Cizikas (20 buts) et l'ajout des attaquants Valtteri Filppula et Leo Komarov ont également aidé à limiter le nombre de chances de marquer auxquelles les gardiens des Islanders devaient faire constamment face la saison dernière.

« Ils sont l'élément clé, a affirmé Greiss. L'équipe est presque inchangée après l'an dernier, mais toute l'équipe a connu un énorme redressement. C'est un super accomplissement. »

Lehner convenait que le redressement était un effort collaboratif.

« J'ai également bien joué auparavant, mais voici une situation différente, a noté Lehner. J'ai évidemment apporté beaucoup de changements à ma vie et j'ai cherché de l'aide. Il faut accorder du mérite aux entraîneurs des gardiens, ils nous ont beaucoup aidés, Greiss et moi. C'était plaisant, et ce le sera encore à l'aube des séries. C'est une saison remplie de hauts et de bas. »

La personnalité détendue de Greiss s'est également avérée une bénédiction pour Trotz, qui a appris en début de saison que, peu importe quel gardien obtiendrait le départ, Greiss serait satisfait de la décision.

« Tu le lui dis, et il réplique, "OK, bon. Pas de problème", a expliqué Trotz. Il a vraiment un comportement où rien ne l'ébranle. Je pourrais m'approcher de lui à 18 h 59 et lui dire, "J'ai changé d'avis, tu auras le départ ce soir", et il en serait content. »

Video: WSH@NYI: Greiss vole un but à Ovechkin

« Incroyable » est un mot populaire parmi les coéquipiers de Lehner pour décrire la saison que ce dernier a connue, sur la glace et en dehors. Lehner n'a pas seulement joué comme un gardien no 1, il a récemment célébré son premier anniversaire de sobriété et il est le candidat des Islanders pour l'obtention du trophée Bill Masterton, remis annuellement par l'Association des chroniqueurs de hockey professionnels au joueur qui personnifie le mieux les qualités de persévérance, d'esprit sportif et de dévouement envers le hockey.

Lehner est accepté par ses coéquipiers à bras ouverts depuis le moment où ils ont appris sa situation hors de la glace en septembre dernier.

« Il possède l'une des meilleures personnalités dans ce vestiaire, a déclaré Cizikas. Depuis son arrivée ici, il s'entend bien avec tout le monde et tout le monde l'a accueilli. Nous sommes devenus une famille.

« Tout ce qu'il a fait cette saison, il a fort travaillé pour l'obtenir. C'est tout ce qu'il mérite. Il vient à l'entraînement chaque jour, il fait de son mieux à chacun des matchs et il nous donne une chance de gagner. Il a remporté des matchs que nous ne devions pas gagner. Il a été incroyable cette saison. »

Lehner n'a pas eu besoin de beaucoup de temps avec sa nouvelle équipe avant de se sentir chez lui.

« Très tôt, j'ai appris que c'est un bon groupe de joueurs, de bonnes personnes, a-t-il dit. Ce fut incroyablement enrichissant de faire partie de ce groupe cette saison. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.