Skip to main content

Le Tricolore a dû bûcher contre les Blue Jackets

L'entraîneur Claude Julien s'est dit heureux de l'attitude de ses troupiers en troisième période

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Chacun des 82 matchs d'une équipe en saison régulière représente en quelque sorte une œuvre d'art différente. Il arrive parfois qu'une équipe doive peindre un tableau avec de la gouache, comme les Canadiens de Montréal ont dû le faire, mardi.

« Les 82 matchs ne seront pas tous pareils, a élaboré l'entraîneur Claude Julien, à l'issue de la courte victoire de 3-2 de ses troupiers face aux Blue Jackets de Columbus. Il y aura des matchs dans lesquels vous devrez bûcher, d'autres au cours desquels vous n'aurez pas de bonnes jambes, comme ça nous est arrivé à Dallas dernièrement, et d'autres où vous vous sentirez bien et que vous jouerez avec l'avance. 

« Vous devez être capables de jouer des matchs serrés et celui de mardi a été une guerre d'usure. Vous devez rester concentrés sur la tâche et faire preuve de patience. »

À LIRE AUSSI : Les Canadiens à l'arraché face aux Blue JacketsElvis Merzlikins en a marre

Julien a été beau joueur en levant son chapeau devant la performance des Blue Jackets.

« Ç'aurait pu aller d'un bord ou de l'autre », a déclaré l'entraîneur qui ne pouvait pas mieux résumer le dénouement de la soirée au Centre Bell.

Les Blue Jackets auraient mérité un meilleur sort. Les Canadiens ont trouvé une façon de l'emporter.

« Ils ont patiné et ils ont bien joué. Ils nous donnaient peu d'espace sur la glace. Ils ont livré un excellent match à l'étranger », a insisté Julien.

« Nous tirions de l'arrière 1-0 après la deuxième période. J'ai mentionné aux gars que ce ne sont pas tous les matchs qui se déroulent comme ils le voudraient et qu'il fallait donner du mérite aux Blue Jackets. Je leur ai dit qu'ils devaient rester concentrés et trouver des façons de gagner des matchs du genre, en étant meilleurs dans certains aspects du jeu. Nous devions être davantage les premiers sur la rondelle et remporter plus de batailles pour l'obtenir. C'est ce que nous avons fait.  

Video: CBJ@MTL: Drouin marque habilement en fusillade 

« Ç'a été un match difficile. Les Blue Jackets auraient pu l'emporter, ils ont été si bons que ça. En prolongation, nous avons tenu le coup pendant un important jeu de puissance.

« Il existe différentes façons de gagner des matchs et je suis heureux des gars parce qu'ils ont fait preuve d'acharnement et de patience », a résumé Julien.

Poehling envoyé à Laval

Les Canadiens ont annoncé le renvoi de l'attaquant Ryan Poehling à l'équipe-école de Laval, après la rencontre. Poehling n'a rien cassé en quatre matchs dans la LNH depuis son rappel.

Sa rétrogradation est peut-être annonciatrice du retour au jeu de Jesperi Kotkaniemi, ou peut-être pas. Comme le CH a deux journées de préparation avant de disputer son prochain match vendredi et que le Rocket de Laval est en action à domicile mercredi, on a peut-être voulu lui permettre de retrouver ses repères.

Une chose est assurée : le jeune Nick Suzuki a pris l'ascendant sur Poehling dans la hiérarchie des espoirs de l'organisation.

Suzuki a sorti une passe digne des ligues majeures sur le but égalisateur de Tomas Tatar, au moment où le Tricolore attaquait à six joueurs vers la fin de la troisième période. C'était un septième point en 18 matchs pour lui cette saison.

« Les Blue Jackets ne me donnaient pas grand-chose, mais j'avais vu Tomas de l'autre côté et j'attendais que la ligne de passe se libère, ce qui est arrivé », a expliqué Suzuki, en disant se sentir à l'aise dans les situations tendues.

« Nick n'est pas un nerveux, a acquiescé Julien. Il est très confiant en ses moyens. Il fait de très bons jeux en supériorité numérique. Il prend de bonnes décisions, c'est un de nos meilleurs, ça lui vient naturellement. Il n'y a aucune gêne à l'envoyer dans la mêlée dans les situations importantes parce qu'il peut bien les gérer. »

Julien s'est montré astucieux peu de temps avant le but égalisateur de Tatar, en n'utilisant pas le temps d'arrêt à sa disponibilité. C'est que les Blue Jackets venaient de faire un dégagement illégal et Julien a voulu profiter du fait qu'ils ne pouvaient pas procéder à un changement de joueurs.

« Les joueurs des Blue Jackets étaient fatigués et nous avions une unité de prête, qui savait ce qu'elle devait faire. Je n'ai pas voulu donner la chance à nos adversaires de se reposer. C'est la raison pour laquelle je l'ai envoyée tout de suite. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.