Skip to main content

La LNH annonce des modifications aux règlements pour la saison 2019-20

Les contestations et la sécurité des joueurs figurent parmi les changements approuvés à l'unanimité par les directeurs généraux

par Tom Gulitti @TomGulittiNHL / Journaliste NHL.com

VANCOUVER - La LNH a dévoilé jeudi une série de changements aux règlements en vue de la saison 2019-20, y compris l'application plus étendue de l'analyse vidéo et des améliorations à la sécurité des joueurs.

Les changements aux règlements ont été approuvés à l'unanimité par les directeurs généraux de la LNH à l'occasion de leur assemblée, tenue jeudi à Vancouver, après avoir été approuvés à l'unanimité par le Bureau des gouverneurs, mercredi, et le comité des compétitions, le 11 juin.

À LIRE : Meruelo autorisé à devenir propriétaire majoritaire des Coyotes | La LNH annonce les équipes d'étoiles pour la saison 2018-19

Parmi les modifications faites à l'analyse vidéo, les entraîneurs auront maintenant la possibilité de contester un but qui est accordé sur la patinoire à la suite d'une séquence de jeu en zone offensive qui aurait dû mener à un arrêt du jeu, mais n'a pas été interrompue.

Jusqu'ici, les entraîneurs pouvaient seulement contester les hors jeux n'ayant pas été signalés et les cas d'obstruction à l'endroit du gardien.

La nouvelle troisième catégorie permettra de contester des jeux qui pourraient impliquer une rondelle qui a touché au filet de protection au-dessus de la baie vitrée, une rondelle qui est relayée à un coéquipier au moyen d'un bâton élevé en zone offensive, une rondelle qui est sortie du jeu et qui est ensuite touchée en zone offensive et les passes avec la main, et se poursuivent sans qu'il y ait arrêt de jeu et finissent par mener à un but marqué. Les jeux qui font appel à des arrêts de jeu qui « sont à la discrétion de l'arbitre » (comme l'imposition de pénalités) ne pourront pas faire l'objet d'une contestation de l'entraîneur.

La contestation de l'entraîneur pour ce type de jeu ou pour un hors-jeu sera seulement possible si la rondelle ne sort pas de la zone offensive entre le moment de l'infraction « ratée » et le moment où le but est marqué.

De plus, le nombre de contestations de l'entraîneur qui pourra être demandé ne dépendra plus du nombre de temps d'arrêt que l'équipe a à sa disposition. Les équipes pourront contester à tout moment, sauf que les pénalités imposées pour une contestation injustifiée augmenteront en importance à chaque fois.

Les conséquences d'une contestation d'entraîneur injustifiée seront les mêmes dans les trois catégories :(1) une pénalité mineure pour avoir retardé le match lors de la première contestation d'entraîneur injustifiée d'un club ; et (2) une double pénalité mineure pour avoir retardé le jeu pour toute contestation d'entraîneur injustifiée supplémentaire.

La salle de visionnement à Toronto continuera d'avoir la responsabilité d'initier l'analyse d'une séquence de jeu durant la dernière minute de temps réglementaire et en prolongation, et aura aussi le dernier mot dans toutes les décisions concernant l'analyse vidéo d'une séquence de jeu contestée, en consultation avec les deux officiels sur glace et un ancien officiel en devoir dans la salle de visionnement.

L'analyse vidéo sera par ailleurs étendue de façon à obliger les arbitres à revoir une séquence de jeu sur vidéo dans tous les cas de punitions majeures (sauf celles pour s'être battu) et de pénalités de match qu'ils décernent sur la glace dans le but de : (a) confirmer la pénalité ; ou (b) réduire la sanction à une punition mineure de deux minutes. Les arbitres n'auront pas le loisir d'annuler complètement une décision d'imposer une pénalité.

Les arbitres auront accès à toutes les reprises vidéo disponibles pour revoir leurs propres décisions, mais ne pourront solliciter l'avis du personnel de la salle de visionnement de la LNH dans le cadre de leur prise de décision.

Les arbitres pourront aussi procéder à une analyse vidéo sur glace dans le but de confirmer (ou non) leur décision initialement prise sur la glace en cas de double pénalité mineure pour bâton élevé et, en particulier, si le bâton causant la blessure apparente était vraiment le bâton du joueur qui a été pénalisé. L'analyse faite par l'arbitre de toutes les doubles punitions mineures pour bâton élevé sera à leur discrétion, ne sera pas obligatoire et sera faite sans possibilité de solliciter l'avis du personnel de la salle de visionnement de la LNH.

Parmi les autres changements aux règlements qui ont été annoncés jeudi :

Casques : Tout en étant encore sujet à une consultation auprès de l'Association des joueurs de la LNH dans le but d'en arriver à la bonne formulation, les joueurs sur la glace qui perdent leur casque durant le jeu doivent (a) quitter la surface de jeu ou (b) recueillir et bien remettre son casque sur la tête (en rattachant la mentonnière ou non). Un joueur qui tente de manier la rondelle ou qui est en position de réaliser un jeu direct sur la rondelle au moment où il perd son casque, se verra accorder un délai raisonnable pour qu'il puisse compléter le jeu avant de quitter la patinoire ou de récupérer et remettre son casque.

Un joueur qui ne se conforme pas à la règle ci-dessus se verra décerner une pénalité mineure. Un joueur qui enlève intentionnellement le casque d'un adversaire durant le déroulement du jeu se verra décerner une punition pour rudesse.

Changements de trio pour l'équipe défensive : L'équipe en défensive ne pourra pas faire un changement de trio quand son gardien immobilise la rondelle sur un tir provenant de l'autre côté de la ligne rouge du centre. De la même manière, si les gestes d'un patineur de l'équipe en défensive provoquent un arrêt du jeu parce que le filet a été déplacé de ses amarres, l'équipe en défensive ne pourra pas effectuer de changement de trio. Dans ces deux cas, l'équipe à l'attaque pourra choisir à quel point de mise en jeu dans la zone offensive pourra se faire la mise en jeu.

Mises en jeu après un dégagement refusé et au début d'un avantage numérique : À la suite d'un dégagement refusé et au début de tout avantage numérique, l'équipe à l'attaque pourra choisir à quel point de mise en jeu se fera la mise en jeu.

But accordé : Si le poteau du but est déplacé de façon intentionnelle par un gardien durant une échappée, un but sera accordé à l'équipe n'ayant pas commis la faute.

Rondelle sortie du jeu : Quand l'équipe à l'attaque est responsable de la sortie du jeu de la rondelle en zone offensive, dans tous les cas, la mise en jeu sera faite à l'un des deux points de mise en jeu en zone offensive.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.