Skip to main content

Shattenkirk veut rebondir chez les Rangers

Le défenseur sait qu'il a connu une mauvaise saison, mais il voit grand pour le futur à New York

par Brian Compton @BComptonNHL / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

NEW YORK - Kevin Shattenkirk en est bien conscient, la dernière sa saison ne s'est pas du tout passée comme il l'espérait, autant d'un point de vue personnel que pour son équipe, les Rangers de New York.

Mais à l'âge de 30 ans, le défenseur compte rebondir afin de redevenir le joueur qui avait amassé 40 points lors de quatre saisons consécutives entre 2013 et 2017 avec les Blues de St. Louis et les Capitals de Washington. C'était avant de signer un contrat de quatre saisons avec les Rangers en juillet 2017.
 
« J'ai eu de plaisir dans les derniers mois en retournant au gymnase. Je n'ai jamais eu autant faim, surtout après la dernière saison », a mentionné Shattenkirk, qui a inscrit deux buts en 73 parties cette année après avoir passé la dernière saison morte à se remettre d'une opération à un genou. « La possibilité de pouvoir commencer à s'entraîner sans une blessure qui te retient, c'est génial. L'été dernier, j'étais concentré sur ma réadaptation. 

« Mais je pense que tout ce qui se passe autour de notre équipe lors des derniers mois, c'est excitant et ça t'inspire en tant que joueur. Nous allons être meilleurs que bien des gens le pensent, et ce très rapidement. C'est motivant. »

À LIRE : Kakko repêché au deuxième rang par les Rangers | Trouba échangé à New York

 Shattenkirk est aussi excité de pouvoir travailler avec le défenseur Jacob Trouba, que les Rangers ont acquis des Jets de Winnipeg lundi en retour de l'arrière Neal Piok et un choix de première ronde (20e) lors du Repêchage 2019. Le défenseur de 25 ans vient de connaître sa meilleure saison en carrière avec 50 points (huit buts, 42 passes) en 82 parties avec les Jets.

« Je pense que ça me pousse un peu, a affirmé Shattenkirk. C'est quelqu'un que j'ai réellement regardé à l'œuvre depuis longtemps et que j'ai affronté lors de mes années à St. Louis. Je le tiens en haute estime. C'est un excellent patineur, il est très physique. C'est le genre de gars que tu veux dans ton équipe. 

« Ce sera amusant pour moi de l'avoir avec nous et qu'il me force à être un meilleur joueur. Peut-être que ça va me permettre d'avoir un peu d'aide afin que je ne me retrouve pas contre les meilleurs trios de l'adversaire. »

Voilà qui devrait profiter à Shattenkirk. Les attentes étaient grandes à propos de ses capacités à aider la défensive new-yorkaise lorsqu'il a été mis sous contrat. Quant à la pression de jouer à la maison - lui qui est originaire de New Rochelle, à une vingtaine de kilomètres du Madison Square Garden - il a indiqué que le défi n'a pas été plus difficile qu'il ne s'y attendait.

Video: NYI@NYR: Shattenkirk fait 2-2 sur un tir précis

Les Rangers (32-36-14), ont raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour une deuxième saison consécutive, eux qui ont amorcé une reconstruction avant la date limite des transactions de 2018. Après avoir fait l'acquisition de Trouba, le directeur général Jeff Gorton a eu la main chanceuse en pouvant repêcher l'ailier droit Kaapo Kakko avec le deuxième choix du Repêchage 2019, vendredi. 
 
« On n'aurait pas pu demander mieux, a mentionné Shattenkirk. Je ne pense pas qu'on aurait pu prédire la manière dont les choses ont tourné, et c'est probablement ce qui a été le plus difficile, d'être en mesure de tourner le coin. Mais je pense que c'est quelque chose qui était nécessaire. 

« Ç'a fait mal au début, mais maintenant, on voit la lumière au bout du tunnel et c'est agréable de faire partie d'une équipe qui est en train de se rebâtir. »

Et avec beaucoup de marge de manœuvre disponible sur la masse salariale de l'équipe, des joueurs comme l'ailier gauche Artemi Panarin ou le centre Matt Duchene deviennent des cibles intéressantes s'ils deviennent joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet, comme on s'y attend. Si l'un des deux, ou les deux, venaient qu'à s'entendre avec les Rangers, les chances pour le gardien Henrik Lundqvist de remporter une première Coupe Stanley deviendraient soudainement beaucoup plus intéressantes. Le portier suédois a eu 37 ans le 2 mars.
 
« Pour Hank, les dernières années ont été difficiles, a dit Shattenkirk. Il fait partie d'une organisation qui a eu la chance de gagner la Coupe dès son arrivée dans la LNH. Il n'a pas perdu son côté compétitif. Tout ce qu'il veut, c'est gagner, et on le voit dans son niveau d'émotivité quand il est sur la glace. 

« Tout ce qui est fait en ce moment sert à améliorer l'organisation, et il comprend la situation. Mais je pense qu'il est prêt à gagner. Il sait que la fenêtre s'ouvre et nous voulons tous faire de notre mieux pour un gars comme lui et un gars comme Marc Staal, qui sont ici depuis longtemps et qui ont tellement donné à cette équipe. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.