Skip to main content

Ilya Kovalchuk veut gagner la Coupe Stanley

L'attaquant russe compte jouer dans la LNH la saison prochaine après avoir passé les quatre dernières saisons dans la KHL

par LNH.com @LNH_FR

Ilya Kovalchuk a déclaré qu'il veut retourner dans la LNH afin de remporter la Coupe Stanley, et le vétéran attaquant a également fait l'éloge du président des Islanders de New York Lou Lamoriello dans un entretien avec TSN vendredi.

Le Russe, 35 ans, qui a plus récemment joué dans la LNH avec les Devils du New Jersey en 2012-13, peut s'entendre avec n'importe quelle équipe de la LNH. Lamoriello, qui a rejoint les Islanders le 22 mai, était le directeur général des Devils lorsque Kovalchuk a signé un contrat de 15 ans et d'une valeur de 100 millions $ avec le New Jersey le 3 septembre 2010.

« Je l'ai rencontré quelques fois par la suite et nous avons discuté ensemble », a dit Kovalchuk à propos de Lamoriello. « Il est un de ces hommes avec lesquels tu veux être toujours en contact afin que tu puisses lui demander des conseils. C'est un grand homme. »

Kovalchuk a pris sa retraite de la LNH le 11 juillet 2013 et a paraphé un contrat de quatre ans avec le SKA Saint-Pétersbourg de la Ligue continentale de hockey (KHL) quatre jours plus tard. Les Devils ont été vendus le 15 août 2013.

« Je croyais que je pouvais mieux me préparer pour les Jeux olympiques (en quittant la LNH) », a expliqué Kovalchuk au journaliste de TSN Darren Dreger. « Mon rêve d'enfance était de remporter la médaille d'or et parce que les Jeux se tenaient à Sotchi (en Russie en 2014), je crois que c'était une situation gagnante pour tout le monde et j'apprécie beaucoup la manière dont Lou Lamoriello a géré la situation. »

À LIRE: Lamoriello nommé président des Islanders | Kovalchuk discute avec des équipes de la LNH

L'agent de Kovalchuk a parlé avec au moins neuf équipes de la LNH, selon ce qu'a indiqué le reportage; il n'est pas certain si les Islanders font partie de ce groupe. Kovalchuk, qui a perdu en six matchs face aux Kings de Los Angeles en Finale de la Coupe Stanley 2012 avec les Devils, a souligné qu'un championnat de la LNH représente sa principale priorité.

« La LNH est la meilleure ligue du monde et la Coupe Stanley est le trophée le plus difficile à remporter, a-t-il dit. J'ai remporté la Coupe Gagarine deux fois dans la KHL, je sais donc ce qu'il faut faire. Mais dans la LNH, il y a plus de matchs de saison régulière et tous les meilleurs joueurs évoluent ici, alors ça s'annonce un gros défi. J'ai joué ici pendant longtemps et je sais ce qu'il faut faire pour atteindre la Finale, mais je n'ai jamais eu l'occasion de soulever la Coupe. »

Il ne pourra pas signer un contrat avant le 1er juillet, mais il pourra s'entendre avec une équipe avant cette date.

Kovalchuk a mené la KHL cette saison avec 63 points (31 buts) en 53 matchs pour Saint-Pétersbourg cette saison. Il a récolté 816 points (417 buts) en 816 matchs dans la LNH avec les Devils et les Thrashers d'Atlanta.

« S'il y avait le moindre doute dans mon esprit, je ne serais jamais revenu. Je ne jouerais pas simplement pour l'argent, a-t-il affirmé. Je veux être productif et je veux jouer pour l'équipe qui a confiance en moi, et je lui donnerai ferait tout pour la rendre fière et lui faire connaître du succès. Il me reste encore trois ou quatre saisons où je pourrai jouer au niveau le plus élevé… c'est la raison pour laquelle je suis ici et pour laquelle je veux m'entendre avec une équipe de la LNH. »

Quand Kovalchuk a quitté la LNH, son contrat a été résilié et son nom a été placé sur la liste des joueurs à la retraite volontaire. Cela a permis aux Devils de retenir ses droits dans la LNH jusqu'à ce qu'il ait 35 ans, ce qu'il a fait le 15 avril. Avant cette date, si Kovalchuk voulait s'entendre avec une autre équipe de la LNH, il aurait dû obtenir l'autorisation des 31 équipes de la LNH.

Avant le début de cette saison, les Devils ont indiqué qu'aucune équipe ne leur avait remis une offre de transaction afin d'acquérir les droits à Kovalchuk.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.