Skip to main content

Hughes croit qu'il peut jouer pour les Canucks en 2018-19

Le défenseur est doté d'un coup de patin explosif, mais il doit se renforcer physiquement

par Kevin Woodley / Correspondant LNH.com

VANCOUVER -- Quintin Hughes estime être prêt à jouer pour les Canucks de Vancouver.

Hughes y croit plus que jamais après avoir eu la chance de patiner dernièrement en compagnie des super-vedettes de la LNH John Tavares et Connor McDavid lors de camps estivaux à Toronto.

« Côtoyer ces joueurs a augmenté ma confiance, a commenté Hughes. Mais j'en avais déjà beaucoup. »

Hughes, septième espoir réclamé lors du récent repêchage, possède un coup de patin explosif. Il était le plus jeune joueur au Championnat mondial 2018 de la FIHG. Il a aidé les États-Unis à remporter la médaille de bronze en récoltant deux aides en 10 rencontres. 

« Je suis pas mal confiant en mes aptitudes, a-t-il repris. Je me dis donc que je peux réussir. Je sais que c'est tout un défi parce que peu de joueurs âgés de 18 ans réussissent à faire le saut dans la Ligue nationale, surtout des défenseurs. »

Les Canucks ne parient pas contre les chances de Hughes. Le directeur général Jim Benning a mentionné à l'ouverture du camp de développement de l'équipe qu'il souhaite mettre Hughes sous contrat cet été.

À LIRE : Fortier espère développer ses aptitudes avec le Lightning | Bouchard pourrait répondre à un besoin chez les Oilers | Glass prêt pour la prochaine étape avec Vegas | Merkley est destiné à bel avenir avec les Sharks

« Il est du calibre de la LNH pour ce qui est du coup de patin, a affirmé Benning. Il doit se renforcer physiquement, mais son intelligence au jeu et son coup de patin lui permettent d'espérer. »

La petite taille de Hughes (5 pieds 10 pouces, 173 livres) n'est pas une source de préoccupation pour le directeur du développement des espoirs de l'équipe Ryan Johnson.

« Nous voulons certainement qu'il devienne plus fort, mais de la façon qu'il joue et avec son intelligence au jeu, la force physique n'est pas primordial, a dit Johnson. Nous travaillerons avec lui sur des aspects du jeu défensif. Le jeune homme est très passionné, motivé et il est prêt à écouter tout ce que nous lui apprendrons. »

Johnson a eu Hughes à l'oeil la saison dernière en scrutant les faits et gestes de son coéquipier au sein de l'équipe de l'Université du Michigan, William Lockwood, sélectionné par les Canucks en troisième ronde (no 64) du repêchage 2016 de la LNH. Plus jeune joueur dans la NCAA, Hughes a amassé 29 points (cinq buts) en 37 matchs, établissant un record universitaire pour les mentions d'aide par un défenseur de première année. Les Wolverines ont atteint le 'Frozen Four', la demi-finale du tournoi de la NCAA.

« Il change le cours d'un match parce qu'il est doté d'un coup de patin supérieur », a noté Johnson.

Cet atout aide Hughes, qui aura 19 ans le 14 octobre, à dissiper les inquiétudes liées à sa petite taille.

« C'est une chose que je tente continuellement d'améliorer parce que je sais que mes adversaires dans la Ligue nationale tenteront de profiter de ma taille », a admis Hughes.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.