Skip to main content

Repêchage 2019 : Guénette, les victoires avant le reste

Le défenseur québécois tente de prouver sa valeur dans des circonstances plus difficiles à Val-d'Or

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Si Maxence Guénette pouvait choisir entre les victoires et les minutes de jeu, le choix serait assez facile. Or, cette décision ne lui revient pas et il doit plus souvent qu'autrement se contenter d'un temps de jeu important et de responsabilités accrues chez les Foreurs de Val-d'Or.

Depuis son arrivée en Abitibi, les Foreurs - une jeune équipe en transition - n'ont signé que 23 victoires en 84 rencontres. Inutile de dire que ce n'est pas facile pour le moral.

Mais ces circonstances difficiles ont tout de même permis au défenseur de jouer de grosses minutes dès sa première saison dans la LHJMQ, une situation évidemment bénéfique pour son développement.

« Du côté de l'équipe, c'est sûr que ç'a été plus difficile, mais on a quand même pu vivre l'expérience des séries, a dit Guénette. Nous n'avions pas vraiment de profondeur à la défense, mais nous avions de bons gars. J'ai juste tout donné pour avoir le plus de temps de glace possible et ç'a fonctionné. »

L'expérience ne fut toutefois pas de tout repos et Guénette a dû apprendre à la dure. Il a récolté un but et 11 mentions d'aide en 61 matchs, mais a conclu la campagne avec un différentiel de moins-35. À sa défense, aucun joueur des Foreurs n'a terminé l'année avec un différentiel positif.

« J'ai pu voir les deux côtés de la médaille », a résumé le patineur de 6 pieds 1 pouce et 180 livres. « J'ai vécu le côté gagnant par le passé et maintenant je vis le côté plus difficile. On apprend de ça et on peut juste en sortir plus fort.

« Le différentiel, c'est quelque chose que je regarde et que je ne veux pas mettre de côté. En même temps, ça reste une statistique et il ne faut pas se baser là-dessus. J'ai comme objectif de bien jouer dans ma zone et en attaque aussi. Je veux être efficace partout sur la patinoire. »

À la suite du départ de l'entraîneur Mario Durocher au cours de la dernière campagne et du changement de garde qui s'est opéré au cours de l'été, Guénette a maintenant l'occasion de travailler avec l'entraîneur-chef Pascal Rhéaume, un ancien attaquant qui a roulé sa bosse dans la LNH au tournant des années 2000.

À LIRE AUSSI : Les espoirs sur le radar : 30 octobre | Repêchage 2019 : Xavier Simoneau ne connait qu'une vitesse | Repêchage 2019 : Broberg, dans le même moule qu'Hedman

Le défenseur a été averti : il ne bénéficiera d'aucun passe-droit en cette année d'admissibilité au repêchage de la LNH.

« Sa force, c'est son sens du hockey, a fait valoir Rhéaume. C'est un bon patineur, un bon passeur, mais il faut qu'il améliore tout. Tu vois qu'il a de bonnes bases. Il fait tout de bien, mais ce n'est pas encore excellent. Il doit monter au deuxième niveau. 

« Max sait que c'est une grosse année pour lui. C'est un jeune qui veut s'améliorer. Je lui ai dit que j'allais être dur avec lui dans les entraînements, mais qu'il y avait une raison pour ça. C'est que j'espère qu'il entende son nom au repêchage et qu'on fasse partie de sa réussite. »

Encore du travail à faire

Même s'il a réussi à se tailler un poste au sein de l'équipe canadienne des moins de 18 ans qui a remporté la médaille d'or au tournoi Hlinka-Gretzky en août - prouvant qu'il appartient à l'élite du pays - Guénette doit prouver cette saison qu'il a aussi sa place parmi l'élite de la cuvée 2019.

Pour l'instant, il est considéré comme un potentiel choix de quatrième à sixième ronde par le Bureau central de dépistage de la LNH.

« C'est un arrière qui joue un style de jeu plus défensif et qui bouge bien la rondelle », a décrit le directeur du Bureau, Dan Marr. « Il est efficace à la ligne bleue adverse pour distribuer le disque et l'envoyer au filet. Il garde somme toute les choses simples et il fait le travail. »
Bien qu'il s'agisse d'une saison charnière pour lui, Guénette n'a pas l'intention de faire passer ses intérêts avant ceux des Foreurs, peu importe les résultats.

« Je ne veux pas aborder ça comme une année plus importante que les autres, a-t-il dit. Je veux me concentrer sur mon jeu et sur l'équipe. J'ai le désir de m'améliorer individuellement et d'en faire le plus possible pour aider l'équipe à gagner. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.