Skip to main content

Fletcher affirme qu'il va être « combatif » afin d'améliorer les Flyers

Le DG aborde le sujet de ses joueurs autonomes avec compensation et de sa position au repêchage avec LNH.com

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Les Flyers de Philadelphie prévoient être très occupés durant la saison morte.

« Je pense que nous allons être très combatifs dans le marché des transactions et celui des joueurs autonomes en ce sens que nous allons nous pencher sur toutes les situations qui seraient susceptibles de nous aider », a indiqué le directeur général Chuck Fletcher, qui a été embauché le 3 décembre pour remplacer Ron Hextall. « Malheureusement, la grande majorité des situations que tu analyses ne fonctionnent pas au bout du compte. … Nous allons donc être très combatifs afin de tenter de combler les lacunes que nous avons. Je ne sais pas si nous serons en mesure de toutes les combler. »

À LIRE AUSSI : Le DG des Devils refuse de dire si ce sera Hughes, Kakko ou un échange | Hart et Couturier profitent du CMH pour en apprendre sur Vigneault | Le contrat de Marner est le dossier le plus urgent des Maple Leafs, dit Dubas

À l'occasion d'une longue entrevue avec NHL.com réalisée à la Séance d'évaluation de la LNH (Combine), Fletcher a abordé différents sujets: les lacunes de sa formation, où en sont les négociations avec quatre joueurs clés qui pourraient devenir joueurs autonomes avec compensation, son approche en vue du repêchage 2019 de la LNH et le potentiel du gardien Carter Hart.

Quelles sont ces lacunes au sein de votre formation?

« Nous avons besoin d'aide un peu partout. En défensive, au centre et à l'aile. Et évidemment, nous avons besoin d'au moins un autre gardien, sinon deux. Nous avons plusieurs besoins. Nous allons être en mesure d'en combler quelques-uns, que ce soit à l'aide de joueurs qui se verront accorder des contrats de six ans ou de joueurs sous contrat pour un an qui serviront de solution à court terme en attendant de trouver la meilleure solution. Nous aurons certainement une formation bonifiée la saison prochaine et nous espérons pouvoir trouver trois ou quatre joueurs de 26 ans dont nous pourrons nous assurer les services pour les six à sept prochaines années. Je ne sais pas si c'est plausible comme scénario.

« Nous devrons peut-être y aller avec un plan B dans certains cas. Nous étudions activement le marché des transactions en ce moment. Et le moment venu, nous allons assurément discuter avec tous les agents d'un bon nombre de joueurs autonomes pour voir s'il y a intérêt à s'entendre, pour voir s'il y a des joueurs qui veulent venir à Philadelphie et que ça conviendrait à notre club. Ce qui est bien, c'est que nous avons des actifs et de l'espace sous le plafond salarial et bientôt, dans un proche avenir, ça devrait déboucher sur des choses intéressantes, en espérant que ça se concrétise plus tôt que tard. »

Vous avez parlé de plans B. Est-ce que ces plans comprennent certains jeunes espoirs, comme les attaquants Isaac Ratcliffe, Morgan Frost et Joel Farabee?

« Ou bien des joueurs plus âgés. On peut trouver des joueurs dans la trentaine qui vont signer des contrats d'un an ou deux et qui sont encore de bons joueurs capables d'aider une équipe, jusqu'à ce que les jeunes soient prêts, ou jusqu'à ce que tu puisses réussir à mettre de très bons joueurs de 25 ans sous contrat pour sept ou huit ans. Parfois, tu vises le coup de circuit, mais parfois, tu dois te contenter de frapper des simples aussi.

« [Les jeunes joueurs] pourraient effectivement être [une option]. Je pense que les chances sont minces qu'ils soient retenus au sein de la formation à l'issue du camp d'entraînement. Mais je n'aime pas retrancher des joueurs avant le début du camp. Je dis ça parce que je ne mise pas sur le fait qu'un ou deux jeunes vont se greffer au groupe. Pour les jeunes de 20 ans - 19 ans dans le cas de Farabee -, c'est toujours mieux d'avoir du temps de glace dans la [Ligue américaine de hockey]. Mais s'ils s'amènent et ils méritent un poste, et c'est vrai qu'il y a des joueurs qui y arrivent chaque année un peu partout dans la Ligue, c'est évident que nous n'allons pas mettre un frein à ça. »

Vous avez quatre joueurs clés qui pourraient devenir joueurs autonomes avec compensation le 1er juillet, à commencer par le défenseur Ivan Provorov. Où en sont les négociations, ainsi que celles avec le défenseur Travis Sanheim et les attaquants Travis Konecny et Scott Laughton?

« Je vais parler d'eux collectivement. Nous avons eu des discussions préliminaires avec la plupart d'entre eux. Ce que je semble comprendre en ce moment du point de vue des joueurs, et du point de vue de leurs représentants, c'est qu'on a l'impression que le marché pour les jeunes joueurs pourrait être en train de changer. Nous avons vu des contrats ces deux dernières années qui ont transformé le marché. Je pense qu'ils estiment que ça va continuer en ce sens cet été. Il semble donc y avoir une approche de la part des joueurs où on préfère attendre. De mon côté, je crois que ça ne sera pas tellement différent que par les années passées. Je tiens pour acquis qu'aucun cas ne se réglera rapidement, mais que ça va finir par se régler. Nous allons donc procéder avec patience. Il y a eu un bon dialogue avec chacun des agents. Je pense bien comprendre ce qu'ils veulent faire, mais je pense qu'ils ont l'impression de leur côté que le marché va continuer de se transformer cet été, ce qui fait que personne ne veut agir trop vite. »

Video: PHI@DET: Provorov marque d'un tir sur réception

Les Flyers détiennent le 11e choix en vue du repêchage 2019 de la LNH, mais aussi un certain nombre de jeunes espoirs bien cotés et la volonté d'améliorer l'équipe. Envisagez-vous d'améliorer votre rang de sélection afin de mettre la main sur un espoir de premier plan?

« Je pense qu'il y a un consensus qui se dégage au sein des 31 équipes sur l'identité des deux premiers joueurs (Jack Hughes et Kaapo Kakko). Je ne sais pas s'il y a un consensus aussi fort pour les choix 3 à 10. Nous sommes pas mal convaincus que le joueur qui sera disponible au 11e rang… nous l'aurons classé quelque part entre le cinquième et le huitième rang. Cela dit, que tu choisisses au 10e, 11e, 12e, 13e ou 14e rang, tu vas probablement mettre la main sur un joueur que tu aimes vraiment, probablement un joueur qui faisait partie de ton top-10. Il y a certains joueurs, s'ils continuent de décliner, peut-être que je pourrais bouger pour me mettre en position de les réclamer. Mais je pense que cette année, le contexte est tel que le 11e rang devrait nous permettre de mettre la main sur un joueur que nos dépisteurs aiment vraiment, et que nous n'aurons pas besoin de faire preuve de combativité pour aller chercher ce joueur. »

Les gardiens ne feront probablement pas partie de vos principaux soucis en début de repêchage en raison de l'émergence de Carter Hart. En a-t-il fait assez cette saison pour avoir une emprise solide sur le poste de gardien no 1 des Flyers à long terme?

« Je suis dans le monde du hockey depuis longtemps, j'ai vu beaucoup de joueurs connaître des hauts et des bas. Il a 20 ans, il en aura 21 au mois d'août, et je crois encore qu'il y a des obstacles qu'il va devoir surmonter au cours des deux ou trois prochaines saisons. Il donne certes l'impression d'avoir ce qu'il faut pour devenir un très bon gardien à long terme. À court terme, peut-il être notre gardien no 1 à l'issue du camp, l'automne prochain? C'est certainement possible. Je ne dis pas ça pour mettre en doute ce qu'il a fait, mais comme tout le monde, il va devoir mériter son poste. C'est une ligue difficile pour les jeunes de 20 et 21 ans. Il semble effectivement avoir les atouts d'un remarquable jeune joueur. Au fil du temps, je pense que son talent va lui permettre de briller et il sera notre homme pendant longtemps. Mais je ne veux pas mettre toute la pression du monde sur ses épaules et disant qu'il devra absolument être notre homme à l'issue du camp. Nous laisserons son niveau de jeu dicter la situation, en espérant avoir d'autres bonnes options devant le filet afin d'avoir de la profondeur à ce poste. C'est l'approche que nous voulons avoir. »

Video: PHI@PIT: Le grand écart de Hart empêche un but

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.