Skip to main content

Entrée ratée pour Domi

Le no 13 des Canadiens a saboté sa première sortie en écopant d'une inconduite de match qui lui vaudra une audience avec la LNH jeudi

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - On ne sait trop pourquoi, mais les Canadiens de Montréal et les Panthers de la Floride ont eu l'air de se livrer un duel de séries éliminatoires, mercredi, à plus de deux semaines du début de la saison régulière.

Le match ne fut pas nécessairement enlevant, mais l'animosité était au rendez-vous comme s'il s'agissait d'un duel classique entre deux vieux rivaux naturels

Si la rencontre avait eu lieu au printemps, les Panthers (1-2-0) auraient pris les devants 1-0 dans la série en vertu d'un gain de 5-2 au cours duquel Evgenii Dadonov et Jared McCann ont chacun inscrit un doublé. Matthew Peca, qui a aussi ajouté une aide, et Nikita Scherbak ont donné la réplique pour les Canadiens (1-1-0) tandis que Nick Bjugstad a complété la marque dans un filet désert.

À LIRE : De mauvais souvenirs pour Borgstrom à Montréal

« J'ai aimé ça », a indiqué Jonathan Drouin à propos de l'intensité. « Ça nous prépare à la vraie saison. Durant la saison, il y a du chamaillage, des petits coups de poing, des choses comme ça qui se passent. Des fois en présaison, c'est un peu trop relaxe pour certains joueurs. »

Video: Dadonov et McCann s'imposent face au CH

Ce ne fut pas du tout le cas cette fois-ci. Chaque équipe a été chassée à neuf reprises et 50 minutes de pénalité ont été distribuées au total.

Ce que l'on retiendra surtout, c'est le coup disgracieux que Max Domi a porté à l'endroit du défenseur étoile Aaron Ekblad sans aucune raison apparente à 56 secondes du début de la troisième période.

La nouvelle acquisition des Canadiens a semblé être agacée par un coup de bâton d'Ekblad et il lui a asséné un coup de poing vicieux en plein visage alors que ce dernier regardait vers l'officiel. Domi aura une audience téléphonique avec la LNH jeudi, selon ce qu'a mentionné le Département de la sécurité des joueurs dans un message publié sur Twitter mercredi soir.

« Je pense que c'est un peu de la faute à Ekblad aussi parce qu'il doit se protéger, a laissé tomber Drouin. Je ne pense pas que Max a juste laissé tomber son gant, il lui a sûrement un peu parlé avant pour lui dire que ça s'en venait. Il a démontré qu'il était capable de se défendre lui-même. »

Le défenseur des Panthers a retraité au vestiaire le visage en sang tandis que Domi a été expulsé du match en plus d'écoper d'une inconduite de partie. Domi avait jusque-là connu un match tranquille au centre du premier trio, terminant la soirée avec une fiche de moins-1 et aucun tir au but en 12:02 d'utilisation.

Selon l'entraîneur de la formation floridienne, Bob Boughner, Ekblad ne souffrirait pas d'une commotion cérébrale et son nez ne serait pas fracturé.

« Il [Domi] le tenait par le chandail, mais Ekblad savait qu'on s'en allait en avantage numérique, a-t-il dit. Il ne s'attendait pas à ce qu'il jette ses gants et le frappe vicieusement. Est-ce qu'il aurait dû être prêt? Peut-être, mais je préfère ne pas me prononcer. »

Ce coup a mis le feu aux poudres pour le reste de la rencontre. Jonathan Huberdeau et Paul Byron en sont même venus aux coups - vous avez bien lu - avant que Maxim Mamin se rue sur Brett Lernout quelques instants plus tard.

« On a échangé quelques mots et il m'a fait trébucher, a expliqué Byron. Il m'a attaqué. J'ai été surpris qu'il jette les gants, mais j'étais prêt. »

Un bon entraînement

Les sept minutes de punition octroyées à Domi auront au moins permis au Tricolore de faire quelques expériences en désavantage numérique et ça s'est avéré positif. Le jeune Québécois Joël Teasdale s'est particulièrement illustré au cours de ce moment crucial en causant deux revirements en zone adverse.

« On a modifié notre approche en désavantage numérique cette année, a élaboré Byron. On essaie d'amener beaucoup de pression. On ne veut pas donner la ligne bleue à l'autre équipe. Je pense que tous les attaquants ont fait un excellent travail pour mettre beaucoup de pression et tous les défenseurs ont bien lu le jeu. »

Bien qu'il eut réussi à écouler ces longues minutes sans trop de problèmes, le Tricolore a vu les Panthers enfiler deux buts rapides quelques instants plus tard pour mettre le match hors de portée.

Carey Price a connu un bon départ, repoussant 20 des 22 tirs dirigés vers lui. Antti Niemi a quant à lui accordé deux buts sur 18 lancers en deuxième moitié de match.

Roberto Luongo a lui aussi réussi 20 arrêts tandis que Michael Hutchinson en a effectué 11 en troisième période.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.