Skip to main content

ÉCJ: Le champ est libre devant le filet

Les dirigeants de Hockey Canada n'ont toujours pas identifié leur homme de confiance à deux semaines du Mondial junior

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

OAKVILLE, Ontario - Les dirigeants de Hockey Canada ont un heureux problème entre les mains. 

Le problème, c'est qu'ils ignorent encore qui sera le gardien no 1 de la formation qui participera au Championnat mondial junior à compter du 26 décembre. L'heureux problème, c'est qu'ils ont l'embarras du choix.

En invitant Olivier Rodrigue (Moncton), Hunter Jones (Peterborough), Nico Daws (Guelph) et Joel Hofer (Portland) au camp de sélection, qui se tient à Oakville cette semaine, le groupe de direction s'est assuré que la crème remonte éventuellement à la surface.

« Ils auront l'occasion dans les prochains jours de nous démontrer ce qu'ils sont en mesure de faire sur la patinoire, a déclaré Mark Hunter, le directeur général de la formation. Le champ est libre et l'un d'eux doit démontrer qu'il est en mesure de jouer dans les situations importantes. C'est un bon défi pour eux. »

À LIRE AUSSI : ÉCJ: Du repos pour Alexis LafrenièreCMJ: L'heure d'inverser les rôles a sonnéÉCJ : Le retour de Veleno fait des heureux

Les quatre aspirants auront deux matchs face aux étoiles universitaires canadiennes, mercredi et jeudi, pour confirmer que les standards plutôt élevés qu'ils maintiennent depuis le début de la saison ne sont pas de la frime. S'ils gardent le même rythme, il sera difficile de trancher.

C'est l'une des décisions qui fera probablement le plus jaser, compte tenu de l'attention constante dont fait l'objet le gardien no 1 d'Équipe Canada junior chaque année, mais personne ne pourra affirmer que les décideurs se sont trompés en choisissant un gardien plutôt qu'un autre.

À la fin du camp, un seul des quatre rentrera à la maison avec son petit bonheur.

« Nous avons confiance en notre groupe, a renchéri Hunter. Nous avons quatre gardiens qui connaissent d'excellentes saisons et qui arrivent ici à un très bon moment. Ils font tous le travail, ils aident leur équipe à gagner et il est temps de départager tout ça. »

Si l'on ne se fie qu'aux statistiques, Hofer (1,81 - ,937) et Daws (2,06 - ,939) ont une longueur d'avance sur Jones (2,53 - ,918) et Rodrigue (2,79 - ,907), mais les deux derniers font partie des plans de Hockey Canada depuis pas mal plus longtemps. 

Ils ont non seulement participé au Défi estival du CMJ en juillet, mais ils ont aussi fait partie du programme d'excellence de l'organisation à quelques occasions, contrairement aux deux autres.

Rodrigue s'est d'ailleurs taillé un poste au sein des équipes nationales de toutes les catégories d'âge depuis qu'il a pris part aux Jeux olympiques de la jeunesse avec la formation canadienne des moins de 16 ans - il est le seul des quatre à avoir un curriculum aussi garni.

« Nous sommes quatre gardiens et nous allons nous pousser, ça va être une bonne bataille, a commenté le Chicoutimien de 19 ans. C'est un camp assez court, et la plupart du temps, ils choisissent les gardiens qui sont au sommet de leur art. Oui, Hunter et moi avons de l'expérience, mais ça ne veut rien dire. »

Chaude lutte

Difficile à ce point de prédire ce qui surviendra lorsque le couperet tombera, en soirée jeudi. Les dirigeants se baseront-ils en grande partie sur les statistiques des quatre portiers depuis le début de l'année ou prendront-ils aussi en compte les prestations qu'ils offriront dans les prochains jours?

« J'ai un peu regardé leurs statistiques, a avoué Rodrigue. Je constate qu'ils ont de bonnes saisons. Les statistiques, c'est une chose, mais la façon dont tu joues peut aussi être déterminante. »

Une chose est sûre, c'est que l'organisation aura réussi l'objectif ultime de créer une saine - mais intense - compétition interne, cette semaine à Oakville.

« Ils n'ont pas choisi leur confiance en ce moment, donc ça rend les choses encore plus compétitives, a fait valoir Jones. Nous nous battons tous pour le même poste, mais nous trouvons le moyen d'avoir du plaisir. Nous sommes tous no 1 dans notre équipe, et l'occasion qui se présente à nous ne viendra pas deux fois. »


Crédit photo pour Nico Daws : Facebook du Storm de Guelph

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.